Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

THE LAB - Page 16

  • Les consommateurs transformés par la crise...

    Des nouveaux consommateurs en direct de la crise...

    Qu'on les appellent survivalistes, compacters, down­shifters ou downsizers, ou adeptes de la simplicité volontaire, il s'agit de consommateurs que l'on ne peut pas ignorer en 2008, même s'il s'agit de groupes marginaux en apparence face au mainstream des consommateurs classiques. Toutefois, il est quasi certain que suite à la crise économique structurelle que nous traversons, beaucoup de consommateurs occidentaux adopteront ces nouvelles formes de frugalité par dépit à défaut de conviction idéologique... Qu'on le veuille ou non, dans le monde réel, il y aura moins d'argent en circulation dans les pays occidentaux et plus de fracture, plus d'inégalités. Rajoutons à cela les évolutions chaotiques du prix de pétrole qui fragilisent les gens rejettés à la périphérie des villes et donc plus sensibles aux impacts du coût de l'énergie...

    Mouvement des Survivalistes
    http://www.visiondurable.com/article-216454-Le-survivalistes-stockent-armes-et-provisions.html
    Aux États-Unis, des «survivalistes» se préparent à affronter une crise sans précédent qui résultera de l’épuisement des réserves de pétrole. Ils prônent et appliquent au quotidien l’autosuffisance pour vivre sans pétrole, et stockent des armes pour se défendre…
    Selon Associated Press, ces gens croient à la théorie du «pic du pétrole», point de non retour où les réserves de pétrole commenceraient à décliner jusqu’à l’épuisement, et considèrent qu’il est trop tard pour sauver la planète. Ils ne cherchent qu’à se sauver eux-mêmes.

    Se préparant à la fin de la société de consommation actuelle, certains «survivalistes» s’installent à la campagne, font une croix sur leurs cartes de crédit, adoptent une alimentation basée sur les produits locaux et retournent à l’utilisation du poêle à bois.

    Un couple rencontré par AP aurait planté un verger de 40 arbres, construit une serre avec un système d’irrigation propre et commencé à élever et appris à abattre des poulets et des porcs.

    D’ici 2012, ce couple espère être autonome en énergie grâce à des panneaux solaires et produire sa propre viande, lait et légumes. Ils prédisent que «les gens ne seront pas préparés» à ce changement et imaginent des «hordes en maraude».

    Stocker des armes pour protéger ses denrées

    Des «survivalistes» stockeraient des armes pour se protéger de «hordes affamées non préparées à faire face à la crise», selon AP. «Ils envisagent un avenir où les villes américaines seront pleines de réfugiés affamés et désespérés en quête de nourriture, d’abris et d’eau». Une «survivaliste» interviewée par l’agence de presse croit que «les villes américaines pourraient connaître une montée de la violence dès 2012», alors que les gens commenceront à manquer de ce dont ils ont besoin pour eux-mêmes et leur famille.

    Associated Press soutient ne pas savoir combien d’Américains vivent ainsi, mais estime que le mouvement a pris de l’ampleur ces dernières années. La difficulté proviendrait de la discrétion des survivalistes concernant leurs préparatifs. Selon AP, ils craindraient de mettre en danger leur famille en révélant le lieu où ils emmagasinent leurs provisions. Plusieurs d’entre eux auraient refusé de parler à l’Associated Press ou de révéler leurs noms.

    Certains survivalistes «pensent que le gouvernement américain réagira à la perte de sécurité énergétique en restreignant les libertés individuelles». D'autres prédisent que «l'État ne sera pas en mesure d'assurer les services de base à la population durant la crise».

    Mouvement des Compacters

    Les temps changent, Qui sont les « Compacters » ?
    Par Estelle Leroy
    http://www.place-publique.fr/article2889.html
    Mouvement informel, les « Compacters », qui limitent leurs achats de produits neufs, vont peut être devenir un phénomène de masse.
    « Il y a quinzaine d’années est apparu le « jour sans achat » (buy nothing day-BND), sorte d’antidote à la folie du shopping, et au consumérisme, qui s’est développé autour de Thanksgiving aux Etats-unis ou des fêtes de fin d’année en Europe. Il y a trois ans à San Francisco, sont nés les « Compacters ». L’idée qui a germé au sein d’un petit groupe d’amis fut de pousser le concept du BND plus loin : pendant un an, ne rien acheter de neuf si ce n’est pour la nourriture, la santé. Pour le reste, priorité à ce qui est usagé, d’occasion que ce soit sur ebay ou sur freecycle.org. ... « Au départ, c’était, témoigne un des fondateurs, Rob Picooto dans un article du San Francisco Chronicle, passer moins de temps à faire des courses, sortir du rituel du shopping ». Au fil du temps, c’est aussi devenu recycler davantage pour contrecarrer les impacts négatifs de la culture consumériste sur l’environnement et la société. Une façon de réagir à la crise mondiale, environnementale et économique, que nous allons traverser, et qui selon ceux qui ont rejoint ce mouvement, a été amenée par ce consumérisme échevelé. D’ailleurs leurs motivations sont assez variées : stopper leur dépendance au shopping, cesser de gaspiller pour protéger l’environnement, échapper à une société trop matérialiste, prôner les valeurs d’échanges, rompre le cercle vicieux du consumérisme et aussi du surendettement, prendre conscience des ressources limitées de la planète ...Certes, on ne peut oublier ceux qui, par nécessité économique, ont adopté une telle démarche depuis des années sans forcément s’inscrire dans un mouvement bien identifié, si ce n’est celui des fins de mois difficiles ! »

    La décroissance selon Courrier International

    http://www.courrierint.com/article.asp?obj_id=81112
    « Vive la décroissance ! Refus de l’hyperconsommation, mode de vie moins polluant... En Australie et en Nouvelle-Zélande, ces idées font école, notamment chez les jeunes. Les adeptes de la décroissance (down­shifters ou downsizers) [décélérateurs ou encore ralentisseurs] vivent dans les grandes villes comme dans les petites, mais aussi à la campagne. Ils traversent les générations et les professions, mais la plupart appartiennent aux classes moyennes ou supérieures. Ils parlent de liberté, de redécouverte des plaisirs simples, de bien-être, d’harmonie. Ils savent que moins peut être plus. Peut-être certains sont-ils vos voisins. D’ailleurs, avec la hausse des prix de l’alimentation, le poids de l’énergie dans les budgets et le spectre toujours présent d’un effondrement du marché de l’immobilier, tout le monde pourrait bientôt avoir à s’efforcer de vivre mieux avec moins. »

  • Téléchargez Entreprise2018

    Téléchargez sur  http://www.scribd.com/doc/6364291/Entreprise2018 l'ouvrage Entreprise2018 qui vous donnera les meilleures tendances du monde de l'entreprise dans 10 ans, aussi bien en matière de marketing, management, design, aménagement de bureaux, technologies ! 300 pages totalement inédites. En plus c'est l'ouvrage officiel du 63éme congrès de l'Ordre des Experts-comptables !!!

  • Vive les environnements imprévisibles !!! En 2018 et dès maintenant !!!

    b13bbdb5fcb8932a3fef8b270ea7ded5.jpgTous nos métiers vont être transformés, cela c'est sûr avec le chantier des compétences au cœur de toute réflexion (« humain inside !! »)

    Par définition le futur tel qu'on le prévoit ne se réalisera jamais, mais pour autant une culture de l'anticipation permet d'avoir la bonne réaction en cas de retournement. A ce titre si la culture française est très ancrée sur le passé et ses racines puissantes, le challenge c'est peut être pour la civilisation française de mettre plus de futur dans la tête, sans perdre ses acquis qui concourent à la « french touch ».

    Il est quasi certain que l'entreprise du futur sera composite, avec un mélange surprenant de recettes d’antan qui marchent et de choses plus futuristes (high tech, management new look, bureaux, mobilité, etc). Donc l'avenir cela ne sera pas un choix entre A et B, mais plutôt un système de collage où l'on superpose des strates du passé, du présent et du futur. Faire cohabiter le rétro et la modernité sans complexe.

    Toutefois, ne pas oublier que toutes les évolutions économiques sont dictées par des besoins humains. Le monde évolue au rythme de l'homme. Les innovations ne se propagent que si cela correspond à des besoins du moment. Face à la fascination du high tech, il faut se poser la question de l'usage, de la fonction. Le fondement de l'économie, c'est donc l'humain et de ses désirs, peurs, envies, urgences. Et puis il ne faut pas sous-estimer le temps nécessaire à l'homme pour intégrer une nouveauté, adopter un nouvel usage, changer quelque chose dans sa vie. L’homme n’est pas un variable d'ajustement dans l’économie car nous sommes dans un monde plutôt irrationnel, complexe, volatile et tout n'est pas mécanique à 100%

    Nous sommes rentrés dans un nouveau paradigme où les entreprises sont en béta permanente, en changement revolving, où tout est remis en cause tous les jours. L'horizon de l'année existe toujours, mais on est dans un plan glissant permanent, un flux continu, une volatilité/instabilité de tous les jours. Donc se préparer à être sous tension en permanence.

    L'entreprise du futur, on peut la théoriser, la modéliser, mais au final, il ne faut pas oublier que le propos le plus pertinent c'est quand on l'analyse dans son environnement, sa biosphère locale. De plus en plus nous sommes sur des natures de tissus locaux, qui vont façonner le monde de l'entreprise (les besoins d'une région, de sa population, ses nœuds de transports, ses atouts concurrentiels, etc). Nous sommes tous interconnectés. Personne ne peut plus être une île en 2008, et encore moins en 2018

    Au final, il y a nécessité d'être aware et d'avoir un radar efficace pour réagir immédiatement aux événements. La prime va au plus véloce, donc celui qui est le plus aware et donc peut agir avant les autres. Action/réaction en temps réel !!

    Au final l'entreprise 2018, c'est ressemblera furieusement à 2008, mis à part quelques innovations technos spectaculaires ou des modifications dans l’urbanisme des villes suite au changement climatique. Les changements porteront plutôt dans les nouveaux comportements, nouvelles postures, nouvelles relations sociales, nouvelles interactions, nouvelles façon de faire, penser, etc Les interactions se construiront différemment. Bref, c'est plutôt subtil et quasi invisible.

    2018, c'est plus que jamais un monde bâti autour de l'individu, en tant qu'entité, ce qui implique de nouveaux modes de fonctionnement. L'individu est sacralisé. L'enjeu : que chacun se construise son projet de vie et gère sa différence. Tout cela à intégrer dans l'entreprise : waouh !!! D’ailleurs, la génération Y débarque dans l'entreprise 2018 et même déjà en 2008, préparons nous à les accueillir. Ils vont nous stimuler, car ils n’ont baigné que dans le futur et nous inciterons au changement.

    La technologie, c'est important, mais peut être pas le facteur le plus profond. C'est effectivement la partie la plus spectaculaire. D'ailleurs, l'enjeu sera surtout sur le haut débit qui va vraiment permettre une révolution des usages. Par contre les services 2.0 vont définitivement investir l'entreprise après avoir été plutôt dans le domaine perso. Le modèle 2.0 va influencer le monde de l'entreprise.

    Si nous avons vécu pour beaucoup d’entre nous dans un univers monolithique, stable et prévisible, il faut tous apprêter à vivre dans un monde avec moins d’uniformité, plus de diversité puisque l’humain sera le moteur principal du 21éme siècle. A ce titre, le futur sera un nuage de points représentant toutes nos trajectoires diversifiées et uniques !!!

  • Blog, Réseaux sociaux, listes de discussion sur le futur

    EMBARQUEMENT VERS LE FUTUR, LES TENDANCES, LA PROSPECTIVE. LES SCENARIOS DU POSSIBLE, LA VEILLE, L'INTELLIGENCE COLLECTIVE, LA SERENDIPITE

     

    CASQUETTE PROFESSIONNELLE

    René Duringer, Directeur de la prospective et du congrès de l’Ordre des Experts-comptables

     

    185df4f1f7665a5a8f06c0c0176e1ebb.jpgBlog / Marchés du futur

    http://marchesdufutur.blogspirit.com

    Téléchargez le carnet de tendances 2008 de l’Ordre des Experts-comptables avec tous les signaux faibles de notre environnement !

    http://caribou.nexen.net/Sites/62/pages/8Supports/docs/CarnetTendancesPalm.pdf

     

    Groupe Yahoo / Entreprise 2018

    http://fr.groups.yahoo.com/group/entreprise2018

     

    Groupe FB / Marchés du futur

    http://www.facebook.com/group.php?gid=8103972772

     

    6119a01edbf899a29987cbbed6eded33.jpgGroupe FB / Entreprise 2018

    http://www.facebook.com/group.php?gid=16383614474&ref=ts

     

     

     

     

    Vidéos Manager du futur

    http://fr.youtube.com/user/smartfutur

    Phare, le blog qui éclaire le management des cabinets d'expertise comptable

    http://www.phare-cso.com/ 

     

    CASQUETTE PERSONNELLE

    René Duringer, Eclaireur du futur, Connecteur d'individualités prospectives, Agitateurs d'idées

     

    Diaporamas orientés futur & prospective sur…

    http://www.slideshare.net/duringer

     

    52e6554b7768b34bfa7101c08528af05.jpgBlog_Hub / Smartfutur

    http://www.smartfutur.fr

     

     

     

     

     

    46c34c4c7740afb65625046a8634ad81.jpgBlog / 2020-2050

    http://www.2020-2050.com

     

    Groupe Yahoo / Futur & Prospective

    http://fr.groups.yahoo.com/group/futur

     

    0554189c8ca0d39e771736b2463ae48f.jpgBlog / Entrepreneuriat 2.0

    http://www.entrepreneuriat-deuxpointzero.com/

     

     

     

     

     

     

     

    d4e44ec39828e782e3a765d097096269.jpgBlog / Iconoclaste

    http://www.iconoclaste.fr/

     

     

    Groupe FB/ 2020-2050

    http://www.facebook.com/group.php?gid=11238554083

    04b8095ab999d020752b7afc23d0bf1e.jpgGroupe FB / WEB 4.O

    http://www.facebook.com/group.php?gid=21923969185

     

     

     

     

     

     

    226e4b2313ee188eaf4110b26cd73de9.jpgGroupe FB/ conoclaste

    http://www.facebook.com/group.php?gid=13352197437

     



    805a93bf240aedfc90036fc279ca6cb7.jpgGroupe FB / Prospective

    http://www.facebook.com/group.php?gid=8692610777

     

     

     

     

     

    Groupe FB / Entrepreneuriat 2.0

    http://www.facebook.com/group.php?gid=6668124978

     

    647dbf51c63a32b83ec261aaaebd80e8.jpgGroupe FB /  BRAiN WORLD DES CREATIFS & INNOVATEURS

    http://www.facebook.com/group.php?gid=20237391737

     

     

    542192d029975b7113d11a770e32e121.jpgGroupe FB / Progrès Off

    http://www.facebook.com/group.php?gid=35373901192

     

     

     

     

     

     

    Groupe Yahoo / Pétrole

    http://fr.groups.yahoo.com/group/think_tank_petrole/

     

    d6f3e4b9a6b0940ebe8aaabb2f908445.jpgIdentité René Duringer sur Facebook

    http://www.facebook.com/profile.php?id=1071540249

  • Blog city aux universités d'été du Medef

    3d96297c0bdf03ff843586e37097fbed.gifLaurence Parisot invite les blogueurs à "Voir en grand" du 27 au 29 août

    Pour la deuxième année consécutive, Laurence Parisot, présidente du MEDEF invite les blogueurs à la rejoindre à l'occasion de l'université d'été du mouvement patronal. L'opération se déroule du 27 au 29 août à l'école Polytechnique. 180 intervenants prestigieux, dont sa Majesté le roi Abdallah II de Jordanie, ont d'ores et déjà accepté de participer à ce rendez-vous qui accueillera plus de 4000 participants.

    Une 10e édition de l'Unviversité d'été qui, à l'image de son titre Voir en grand, promet d'être celle de tous les records !

     

    200 blogueurs sont attendus. Parce que pour Laurence Parisot, "l'entreprise c'est la vie !", il serait trop restrictif de se limiter à une vision économique ou managériale des débats de l'université d'été. Ainsi, à côté des "blogueurs - entrepreneurs" et de ceux qui traitent habituellement des sujets en rapport avec l'entreprise, on a invité cette année à porter librement des regards différents, qu'ils soient culturel, artistique, social, humaniste, philosophique... ou simplement décalé et à engager le débat sur la blogosphère. Il n'est donc pas nécessaire d'être en phase avec les idées du MEDEF, l'essentiel est de débattre. La démarche s'inscrit dans la dynamique de modernisation et d'ouverture du MEDEF initiée par Laurence Parisot dans son projet Ambition 2010 qui vise à construire le patronat du 21e siècle.

    Pour plus d'infos...

    http://www.voir-en-grand.fr/ 

     

  • Le futur, c'est la créativité... Un nouveau Brain groupe sur Facebook

    3ab7837b36e0eb25cde8248947a90637.jpgDans un monde où l’entreprise est un agrégat d’expériences, de projets éphémères et de conversations, l’énergie du futur pour les leaders sera le pouvoir des idées. Avec des cycles économiques ultra-courts, il faut pouvoir susciter des idées jamais vues, inédites, décalées, dissonantes, novatrices. Ne pas hésiter à être contre-courant. Plus que jamais les entreprises auront besoin de créatifs, designers, innovateurs, marketeurs, concepteurs cognitistes, électrons libres, veilleurs, chasseurs de tendances, planners stratégiques, sélectors, etc Il faut des individualités capables de sortir des cadres établis pour proposer des concepts novateurs et avoir en permanence une longueur d’avance sur les marchés. Fini les lascars qui se réfugient derrière une grosse carte de visite et des carrières bidon ou un halo. Il s’agit de vrais players, dont la force c’est une capacité à se surpasser tous les jours pour trouver de nouvelles brèches dans le champ des possibles, à cultiver la sérendipité permanente, à explorer les nouveaux imaginaires, à CREER. Le « BRAiN WORLD DES CREATIFS & INNOVATEURS », c’est un hub pour rassembler toutes ces individualités aux neurones en effervescence, quelque soit leur domaine d’activité : design, création, graphisme, rédacteur, publicité, etc Il n’y a pas de limites !!! Surtout si vous avez un goût immodéré pour le futur !!!

    http://www.facebook.com/group.php?gid=20237391737

  • Le dirigeant du futur...

    11a17f0ab51cc6f0951d5cd884c60510.jpgEntrepreneur du 21éme siècle

    L'entrepreneur du futur doit embarquer des qualités qui restent à définir. Premières pistes, mots clés, idées...

    1. Serendipity (habileté à fertiliser des carrefours ou rencontres « imprévus »)

    2. Goût immodéré pour l'humain

    3. Holistic & Systèmique

    4. Connectivity (capacité de l'entrepreneur à être relié avec avec lui-même)

    5. Management plastique et contextualisé

    6. Goût pour la prise de risque, la vitesse (plutôt que la précision) & une vision positive/cognitive des erreurs

    7. Awareness (capacité à identifier les signaux faibles)

    8. Créativité + Intuition

    9. Pure player

    10. Un ego taille « Medium »

    11. Intérêt positif pour ce qu'il ne connait pas ou l'incertain

    12. Empowerment

    13. Gestion de l'entre deux (capacité par un système d'agencement et de juxtaposition d'intégrer des innovations successives dans un patchwork global)

    14. Mobilité

    15. Synchronisation naturelle et immédiate des prises décisions par rapport aux bruissements des marchés, aux tendances sociétales

    16. Compatible avec les paradoxes et les logiques non linéaires

    17. Foi dans son projet, dans le sens de son action, dans les valeurs qu'il souhaite promouvoir

    18. Agilité (de type caméléon ou phoenix) et aptitude à appuyer la touche reset (destruction) en vue de créer une nouvelle aventure plus porteuse de valeur

    19. Robuste culture générale

    20. E-skills

    21. Open minded

    22. Jeu (plutôt qu'enjeu...)

     

    J'ai oublié quelque chose ? Il y a des items inutiles ? Vous voulez faire votre propre classement ? Vos réactions m'intéressent !!!

     

  • 31 ID à surveiller dans le futur...

    205cd85191fdb3799a52674435a55de4.jpgProspective : 31 idées à surveiller dès 2008

    1.Baisse structurelle des salaires et généralisation pauvreté larvée dans les 10 ans à venir ///
    2.Communautaire, Mutualisme, Nouveaux cercles de confiance ///
    3.Contraction du temps ///
    4.Convergence Art, Ville, Innovation, Tic, DD, Transports, Ethique, Développement local ///
    5.Don & jeu (nouvelles formes en cours d'insertion dans la vie des affaires) ///
    6.Entreprise 2.O : un nouveau modèle basé sur la rapidité, l'ouverture, l'imagination, la confiance, la prise de risque immédiate ///
    7.Follow the money : déplacement rapide de l'argent d'un pays à l'autre, d'un secteur à l'autre, d'une catégorie sociale à l'autre ///
    8.Fractures numérique, santé, esthétique, financière, bien être, éducation ///
    9.Générations Y, C & W ///
    10.Globalisation amère & rugueuse, Affaissement du système économique sur lui-même, Crise structurelle ///
    11.Gratuité du digital et gratuité faciale de nombreux produits et services (bientôt la voiture à 1 euro, peut être !) ///
    12.Imprévisibilité, Précarité, Multipolarité, Instabilité, Retournements brusques, Risques, Micro cycles économiques, Contractualisation à court terme ///
    13.Individu devient une vraie entité économique, avec sa réputation, son marketing, son réseau, sa production, etc A charge pour l'individu de se construire son référentiel de valeurs et son projet de vie ///
    14.Inflation sur les produits et services primaires de la pyramide de Maslow ///
    15.Luxe du futur : Rareté, Lenteur, Temps long, Silence ///
    16.Mécénat (nouvelles formes et nouvelles déclinaisons : santé, compétences, etc) ///
    17.Médias sociaux ///
    18.Monde Ephémère, béta : agrégation d'expériences & de conversations où tous les players sont dans l'instant présent ///
    19.Neurosciences appliquées à toutes les facettes de l'entreprise ///
    20.Nouveaux imaginaires en cours de reformation (under construction) ///
    21.Pétrole à 200 dollars (avant fin 2008, maybe !!) ///
    22.Pr0grès off (déconsommation de l'information, usage fonctionnel du progrès sous toutes ses formes, prise de recul) ///
    23.Pr0ximité & économie résidentielle, suite à l'explosion des coûts de transports (reconstruction de biosphère dans un périmètre court) ///
    24.Robots, Intelligence ambiante & artificielle, Machine to Machine, Reconnaissance digitale ///
    25.Sérendipity, Créativité, Innovation, Disruption, Fractal, etc ///
    26.Simplicité, Frugalité, Minimalisme... direct à l'essentiel ///
    27.Spiritualité réincarnée, religions mutantes, retour aux sources, come back des textes anciens ///
    28.Stress & anxiété face à un monde inconnu remettant en cause les acquis ///
    29.Transformation des métiers suite au réchauffement climatique, des e-skills et des flux migratoires ///
    30.Violence économique dans toutes les transactions
    31.Web 4.O

    What else ???? N'hésitez pas à réagir sur smartfutur@gmail.com !!!

  • Recherche conférence dédiée à la prospective innovante...

     

    Flash back :  en 2002 HEC était à la pointe de la prospective avec FUTURACT avec un programme de conférences qui semble toujours d'actualité ! C'est collector. A relire en attendant qu'un autre opérateur reprenne l'initiative d'un programme de conférences avec de la prospective innovante !!!

    Thème : Vers un monde sensible : les défis humains …

    Organisé conjointement par le Groupe HEC, l’Association des Anciens du Groupe HEC, et l’ICAD (Institut des cadres dirigeants), Futuract a pour vocation d’être le creuset de la prospective mondiale appliquée au monde de l’entreprise. L’ambition de ce colloque international : aider les dirigeants à adapter leur organisation aux défis qu’ils auront à relever dans un avenir proche.

    Futuract offrira une réflexion stratégique aux managers, par l’expertise de visionnaires du monde entier, pour nous guider « vers un monde sensible ». Hier mises sous silence, les valeurs de la sensibilité deviennent un enjeu primordial pour l’entreprise de demain. Placer l’humain au cœur de ses réflexions, c’est anticiper pour mieux s’adapter, pour mieux fédérer. Pour mieux réussir ! Des dirigeants d’entreprises, des experts, des sportifs, des scientifiques, des universitaires confronteront leurs points de vue pour faire immerger une pensée innovante. Leurs interventions seront complétées par l’utilisation des techniques du multimédia, favorisant ainsi l’interactivité avec les participants.

    Un rendez-vous au Palais des Congrès de Paris à ne pas manquer !

    Des intervenants prestigieux venus du monde entier

    • Neil Armstrong, commandant de la mission Appollo XI, il est le premier homme à avoir marché sur la lune. Agé de 71 ans, il reste l’un des grands mythes vivants du XXe siècle ;

    • Anne Foerst, tout d’abord chercheur scientifique, elle a basé ses recherches sur les questions de dignité de la personne humaine. Elle est aujourd’hui professeur en théologie et sciences informatiques à New York ;

    • Jonas Ridderstrale, co-auteur du Best-Seller Funky Business, est actuellement directeur de département au Centre for Advanced Studies in Leadership (CASL) à Stockholm. Ses recherches portent sur les nouvelles formes d’organisation et les modes de leadership dans l’ère de l’information ;

    • Ellen MacArthur est la première femme à avoir effectué un tour du monde à la voile en moins de cent jours, lors de la quatrième édition du Vendée Globe ;

    • Jean Peyrelevade, polytechnicien et ingénieur en chef de l’aviation civile, est, depuis 1993, président du Crédit lyonnais ;

    • Jacques Salomé, fondateur du centre de formation aux relations humaines, est psychosociologue. Il est l’auteur de 32 ouvrages sur la communication ;

    • Bill Campbell, maire d’Atlanta, a fait de la sécurité publique son cheval de bataille. Il a été nommé l’un des 25 maires les plus dynamiques des Etats-Unis par le magazine Newsweek ;

    • Bernard Werber, après des études de criminologie puis dix ans de journalisme scientifique, il se consacre aujourd’hui, avec succès, à l’écriture. Dès son premier livre, Les Fourmis, il s’est imposé par un style original, entre la saga d’aventure, le roman fantastique et le conte philosophique ;

    • Andréu Solé est professeur au Groupe HEC, chargé de cours à l’école Centrale de Paris et à l’Université de Paris-I. Grand spécialiste des processus de prise de décisions, il est notamment l’auteur de l’ouvrage Créateurs du monde, nos possibles, nos impossibles ;

    • Christophe Parot, président des magasins Apache, a réinventé le magasin de jouets en créant un véritable espace à vivre pour les 0-12 ans.

    Plus qu’une conférence, une expérience à vivre !

     

     

    Mardi 22 janvier 2002

    Matinée (9h00/13h00) - Vers un monde sensible…

    . l’humanité a-t-elle de l’avenir ?

    . La mondialisation et le profit : qui en profitera vraiment ?

    . Les technologies au service de l’humanité : utopies ou réalités ?

    . Quelles dimension nouvelle l’intelligence artificielle donne-t-elle à l’humain ?

     

    Après-midi (14h30/18h00) - Vers des entreprises sensibles…

    Quatre forums à la carte, quatre tendances pour le XXIe siècle : du business des autres au business de soi.

    . L’entreprise sensorielle : quand l’entreprise vend de l’imaginaire et de l’expérience (Christine Kerdellant, directeur de la rédaction, Newbiz) 

    . L’entreprise militante : humanisme et profit, l’équation impossible ? (Laurent Saussereau, président, ICAD) 

    . L’entreprise agile : comment créer une adaptation permanente face à un environnement changeant ? (Jean-Paul Aimetti, président, ADETEM) 

    . L’entreprise de soi : comment conjuguer esprit d’entreprendre et esprit d’entreprise ? (Bob Aubrey, PDG, Metizo, L’Entreprise de soi)

     

    Mercredi 23 janvier 2002

    Matinée (9h00/12h30) - Vers des dirigeants sensibles…

    Quatre forums à la carte : de l’intelligence des autres à l’intelligence de soi.

    . L’intelligence réseau : Peut-on démultiplier l’efficacité ? (François Camé, directeur de la rédaction, Futur(e)s)

    . L’intelligence émotionnelle : quand la maîtrise de vos émotions vous ouvre les portes ( Hugues de Jouvenel, président, Futuribles)

    . L’intelligence créative : créativité, ce qu’elle apporte, ce qu’elle rapporte (Laurent Guez, rédacteur en chef, Le Figaro entreprise)

    . L’intelligence de soi : comment devenir votre propre entraîneur de performances ? (Didier Pourquery, rédacteur en chef management, L’Expansion)

     

    Après-midi (14h30/18h00) - Rêves pour un monde sensible …

    . Quand les patrons rêvent un futur sensible…

    . Du rêve individuel au rêve collectif : conduisez vos équipes à se dépasser !

    . Du rêve à l’idéal : utopie pour un monde humain.

     

  • De l'urgence d'une prospective du secteur du luxe !!!

    d6746b3e3e5fc08d0098cab67c691f32.jpgCertains imaginent que l'on s'oriente droit vers un monde dématérialisé, en précisant que c'est une évidence. Beaucoup extrapolent le futur comme une prolongation de ce que nous vivons. Je ne suis pas sûr que cela soit aussi facile. L'être humain, est un animal préhistorique qui s'est socialisé et qui a toujours besoin d'un territoire physique. Rien que sur ce point là, je suis hésitant sur la vision du futur : un e-world pour les geeks et geekettes ou encore beaucoup de gens ordinaires qui ont besoin de réalités plus terriennes. A ce titre voir le groupe Progrès Off sur Facebook  http://www.facebook.com/group.php?gid=35373901192&ref=ts

    Par ailleurs, en arrière plan de l'entreprise dans 10 ans, il faut faire un pari sur la forme du capitalisme… Aujourd'hui, j'ai parcouru trois bouquins d'économistes qui misent sur une globalisation violente où il semble y avoir plus de souffrance que de bienfaits. Il est possible que l'on s'oriente vers une crise structurelle longue durée. Je crois qu'il y aura plus de violence économique, dans le sens proie/prédateur, sans que cela soit une vision pessimiste, juste un monde plus darwinien. De toute manière on va vers des fractures exponentielles : numérique, argent, bien être et capital santé/beauté, etc Je suppose que la demande du luxe va se transformer sur ce fond de globalisation où l'argent va se déplacer sans cesse (follow the money) et il faudra s'adapter. Le luxe est condamné à une longue vie, cela est une certitude. On voit bien que même les opérateurs du luxe sont sur internet et donc on assiste à une transformation des codes via le web.

    Ainsi j'ai discuté avec un entrepreneur qui vend des chocolats de luxe insensés  et par ailleurs spécialiste du monde des marques. Il voit bien que la France est trop petite et il s'implante à new york. Il me disait qu'il était étonné qu'un autre fabricant (belge) avait été dopé rien qu'en mettant une tour eiffel sur ses paquets. Les nouveaux imaginaires bougent (voir par ex:  numéro spécial cb news sur le luxe).  Celui qui arrivera à décrypter les nouveaux imaginaires du monde du luxe (cela peut aller au gars du 93, au chinois ou au moscovite), aura une longueur d'avance ! Toutefois la prospective du luxe reste à développer face à ces récentes transformations... à suivre et à creuser surtout !!

     

  • Des signaux faibles à surveiller aux prochaines universités d'été du medef !!!

    Universités d’été du Medef du 27 au 29 août 2008 à ne pas rater !!

     

    Voir en grand se dit « Think Big »  mais pourrait aussi se dire Have a dream !

     

    http://www.medef.fr/main/core.php?pag_id=125458

     

    Mercredi 27 août après midi
    Attention géants !

    14h - 15h    Plénière exceptionnelle

    Sa Majesté le Roi Abdallah II de Jordanie


    15h30 - 17h30    Conférences-débats

     L’Europe sera-t-elle une superpuissance ?

    - Henryka Bochniarz, présidente Polish Confereration of private Employers Lewiatan
    - Jérôme Clément, président d'Arte
    - Pierre Gadonneix, président d'EDF
    - Philippe Herzog, président de Confrontations Europe
    - Tsutomi Higuchi, director general Jetro
    - Jean-Yves Le Gall, président d'Ariane Sspace
    - Hans-Gert Pöttering, président du Parlement européen
    - John Vassalo, président de l'AmCham EU

     Du G8 au G13 : Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Russie …

    - Shoayb Casoo, ministre plénipotentiaire, ambassade d'Afrique du Sud
    - François David, président de la Coface
    - Dominique Hériard-Dubreuil, présidente du conseil d'administration de Rémy-Cointreau
    - Christophe Jaffrelot, directeur du Cerri
    - Alexis Karklins-Marchay, associé Ernst & Young France
    - Ranjan Mathaï, ambassadeur d'Inde en France
    - Kong Quan, ambassadeur de Chine en France

     Fonds souverains, HedgeFunds, PrivateEquity : que reste-t-il de nos frontières ?
    - Jean-Luc Allavena, associé Apollo management international LLP
    - Alain Dinin, président de Nexity
    - Nicole El Karouï, professeur à l'Ecole Polytechnique
    - Gilles de Margerie, président du Crédit Agricole SA
    - Jean-Louis Missika, adjoint au Maire de Paris
    - Augustin de Romanet de Beaume, directeur général, Caisse des Dépôts et Consignations
    - Serge Weinberg, président de Weinberg Capital Partners


     L’opinion publique : titan ou tyran ?
    - Raymond Boudon, professeur-sociologue, Université de la Sorbonne
    - Guillaume Durand, journaliste
    - Roberto Frega, chercheur en philosophie
    - Christophe Lambert, fondateur de Fred Farid et Lambert
    - Matthieu Ricard, moine bouddhiste
    -Thierry Saussez, directeur du Service d'Information du Gouvernement - SIG


     Les nouvelles mégalopoles françaises : du grand Paris au grand Marseille, en passant par le grand Lyon, le grand Lille, Strasbourg, Toulouse...
    -Christian Blanc, secrétaire d'Etat chargé du développement de la Région Capitale
    - Patrick Blanc, chercheur, inventeur du mur végétal
    - Gérard Collomb, maire de Lyon
    - Philippe Dallier, sénateur de Seine Saint Denis
    - Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Ile-de-France
    - Jean-Michel Michaux, président de l'Institut scientifique et technique de l'animal en ville - ISTAV
    - Pierre Mongin, président de la RATP
    - Pierre Simon, président de la CCI de Paris


     La France joue-t-elle dans la cour des grands ?
    - Abdou Diouf, secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie
    - Claude Hagège, linguiste, Ecole pratique des Hautes études
    - Xavier Huillard, Pdg de Vinci
    - Alain Juppé, ancien Premier ministre, maire de Bordeaux
    - Jean-Bernard Lévy, président de Vivendi
    - Frédéric Mitterrand, directeur de la Villa Médicis
    - Thierry de Montbrial, directeur général de l'IFRI
    - Gilles Pélisson, directeur général d'Accor
    - Pierre Verluise, directeur du site Diploweb.com

    18h - 20h    Plénière d’ouverture

     USA : still a giant...
    - Louis Gallois, président d'EADS
    - David Ignatius, journaliste au Washington Post
    - Loïc Le Meur, COE de Seesmic
    - Christophe de Margerie, Pdg de Total
    - Dominique Moïsi, conseiler spécial de l'IFRI, professeur à Harvard
    - Michel Pébereau, président du conseil d'administration de BNP-Paribas
    - Javie Solana, secrétaire général du Conseil de l'Union européenne
    - Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères

    -------------------------
    Jeudi 28 août matin
    Quels leviers pour voir en grand ?

    8h30 - 10h30    Conférences-débats

     Quand l’Afrique s’éveillera
    - Jacques Barrot, vice-président de la Commission européenne
    - Sylvie Brunel, économiste géographe, spécialiste des questions de développement
    - Xavier Emmanuelli, président du Samu social
    - Raphaël Glucksmann, spécialiste du Rwanda
    - Brice Hortefeux, ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du codéveloppement
    - Serge Michel, co-auteur de La Chinafrique, Pékin à la conquête du continent noir
    - Michel Roussin, vice-président du Groupe Bolloré
    - Alioune Sall, directeur exécutif du think-tank "African Futures"


     La vie en vert pour voir la vie en rose

    - Alain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de protection des animaux - LPO
    - Jean-Pierre Clamadieu, Pdg de Rhodia
    - Jean-Louis Etienne, médecin explorateur
    - Sébastien Genest, président de France Nature Environnement
    - Marc Jolivet, président d'honneur d'Ecologie sans frontière
    - Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie
    - Jean-Louis Laurens, président de Robeco Gestions
    - Hervé Le Treut, directeur du Laboratoire de météorologie dynamique du CNRS
    - Yvette Veyret, professeur à l'université Paris X, co-auteur de l'Atlas des développements durables


     Qui ne recule pas avance : la logique des droits opposables
    - Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville
    - Gavin Corbett, policy managerAssociation Shelter Scotland
    - Jean-Louis Deroussen, président du conseil d'administration de la CNAF
    - Théo Klein, avocat, cabinet KGA
    - Augustin Legrand, fondateur des Enfants de Don Quichotte
    - Jean-Emmanuel Rodocanachi, Les petits Chaperons rouges
    - Alain Sauret, avocat, Capstan avocats


     Dieu pour point d’appui et la prière pour levier
    - Olivier Abel, professeur de philosophie éthique à la faculté libre de théologie protestante de Paris
    - Malek Chebel, spécialiste de l'Islam
    - Michel Coquillon, secrétaire général adjoint de la CFTC
    - Fabrice Hadjaj, écrivain
    - Pierre Deschamps, président d'Entreprenuer et dirigeants chrétiens
    - Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman

     L’impôt mondial, une ambition à double tranchant
    - Philippe Douste Blazy, secrétaire général adjoint des Nations Unies, chargé des financement innovants
    - Henri Rouillé-D'Orefeuil, président de Coordination Sud


     Le management comme pédagogie pour un autre monde
    - Laurence Danon, membre du directoire Edmond de Rothchild Corporate
    - Pierre-François Forissier, chef d'état-major de la Marine
    - Fabien Galthié, joueur de rugby
    - Françoise Gri, présidente de Manpower France
    - Michel Hervé, président du Groupe Hervé
    - Pierre Mongin, président de la RATP
    - Bernard Ramanantsoa, directeur général d'HEC


    11h00 - 13h00    Plénière

     Le capitalisme à but non lucratif : du capitalisme créatif de Bill Gates au nouveau capitalisme de Mohamed Yunus
    - Claude Bébéar, président d'honneur GIE AXA
    - Gil Delannoi, directeur de recherche à Sciences-Po
    - Martin Hirsch, haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté
    - Zaki Laïdi, chercheur au CNRS
    - Rajendra Kumar Pachauri, prix Nobel de la Paix, président du Groupe international d'experts sur le climat - GIEC
    - Franck Riboud, président du Groupe Danone
    - Matthieu Ricard, moine bouddhiste


    --------------------------------
    Jeudi 28 août après midi
    Le saut créatif

    14h00 - 15h00    Plénière exceptionnelle

    Laurence Parisot, présidente du MEDEF

    Mohammed Ghannouchi, Premier ministre de la République Tunisienne


    15h30 - 17h30    Conférences-débats

     De l’énergie pour les énergies
    - Charles Beigbeder, président de Poweo
    - Pierre-Franck Chevet, directeur général de l'énergie et des matières premières au ministère de l'Industrie
    - Clara Gaymard, présidente de General Electric France
    - Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des Industries pétrolières - UFIP
    - Pierre Terzian, directeur de Pétrostratègies


     In nano veritas…
    - Claude Birraux, député de Haute-Savoie
    - Christian Colette, directeur R& D Arkéma
    - Benoît Croguennec, auteur de Nanotechnologies et nano-matériaux, chef de projet à l'AFNOR
    - Alain Fontaine, directeur de recherche au CNRS Grenoble
    - Alain Grimfeld, président du Comité consultatif national d'éthique
    - Paul Jacquet, administrateur général INP France
    - Paul Lannoye, co-fondateur Grappe ASBL, auteur de Les nanotechnologies auront-elles notre peau ?
    - Jean-Claude Mialocq, chercheur en chimie moléculaire, CEA
    - Giulio Prisco, physicien, dirigeant de Metafuturing S.L.


     Aimer la diversité culturelle pour aller de l'avant
    - Yassine Bellatar, animateur radio
    - Maryse Condé, écrivaine guadeloupéenne
    - Marc Hatzfeld, sociologue spécialiste des banlieues
    - David Kessler, éditorialiste à France Culture
    - Jack lang, ancien ministre de la Culture
    - Olivier Poivre d'Arvor, écrivain


     L’innovation, de la science à la chance, du travail au talent

    - François d'Aubert, président de la Cité des Sciences et de l'Industrie
    - Pierre-André de Chalendar, directeur général de saint Gobain
    - Michel Gardel, Pdg de Toyota France
    - Ora Ito, designer
    - Pierre-François Le Louet, président de l'agence Nelly Rodi
    - Philippe Mallein, conseiller scientifique au CEA
    - Thierry Morin, président du conseil d'administration, directeur général de Valeo
    - Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme et des Services
    - Serge Villepelet, président de PricwaterhouseCoopers


      Pourquoi pas plus de Prix Nobel en France ?
    - Jules Hoffmann,
    président de l'académie des Sciences
    - Christian Saguez, président de Terratec
    - Philippe Valode, historien spécialiste des 'Nobel'


     Petits pays ou grandes unions... les germes de l’audace gagnante
    - François Curiel, directeur de Christie's Europe
    - David Fischer, architecte
    - Burhan Gafoor, ambassadeur de Singappour en France
    - Walid Hareb, commissaire du 1er forum de Partenariat France/Emirats Arabes Unis


    18h - 20h    Plénière

     Quand les médias plombent, quand les médias permettent
    - Dominique Baudis, président de l'Institut du Monde Arabe
    - Jean-Claude Dassier
    - Denis Olivennes, directeur général délégué du Nouvel Observateur
    - Ivan Rioufol, auteur de La Pyramide des impudeurs, journaliste
    - Michel Rocard, ancien Premier ministre
    - Alain Weill, président de NextRadioTV

    ------------------------------
    Vendredi 29 août matin
    L’ambition, péché capital ou vertu cardinale ?

    8h30 - 10h30    Conférences-débats
     Le monde a faim
    - Jacques Attali
    - Luc Ferry, ancien ministre, philosophe
    - Marion Guillou, présidente du conseil d'administration de polytechnique
    - Luc Lamprière, Oxfam
    - Antoine Malafosse, délégué général du CCFD
    - Jean-Pierre Poulain, maître de conférences à l'université de Toulouse Le Mirail
    - Jean Ziegler, sociologue


     Réseaux sociaux sur le net : pourquoi se faire un carnet d’adresses mondial ?

    - Eric Boustouller, président de Microsoft FRance
    - Orianne Garcia, codirigeante et directeur de Terrafemina
    - Olivier Iteanu, avocat, société d'avocats Iteanu
    - Isabelle Juppé, auteur de La femme digitale
    - Jean-François Ruiz, directeur général de Ziki
    - Guy Ryder, secrétaire général de la Confédération syndicale internationale
    - Dan Serfaty, Pdg de Viadéo
    - Thierre Solere, secrétaire national de l'UMP

     L’esprit olympique nous inspire-t-il ?
    - Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports
    - Michel Fournier, parachutiste
    - Lamine Gueye, skieur sénégalais


     La valeur n’attend pas le nombre des années
    - Zina El Gheribi-Schmitz, vice-président Galileo Global advisors LLC
    - Olivier Galland, directeur de recherche au CNRS
    - Lise de la Salle, pianiste
    - Anna Stellinger, vice-président manager de Fairlead Management
    - Mustafa Yildiz, chef d'entreprise
     

     Quand voir en grand c'est pour détruire
    - Jean-Luc Marret, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique
    - Hervé Mariton, député de la Drôme
    - Alain Minc, écrivain, consultant
    - Elisabeth Roudinesco, psychanaliste


     La folie des grandeurs : les rémunérations en question

    - Bruno Fourage, spécialiste de la rémunération des dirigeants
    - Philippe Manière, directeur général de l'Institut Montaigne
    - Jacques Marseille, historien
    - Colette Neuville, présidente de l'ADAM
    - Guillaume Poitrinal, président du directoire d'Unibail Rodamco

    11h00 - 13h00    Plénière

     Splendeur du non, grandeur du oui

    - Laurence Parisot, présidente du MEDEF
    Monseigneur Barbarin, cardinal
    - Bernard Charlès, président de Dassault Systèmes
    - Jean-Louis Georgelin, chef d'état major des armées
    - André Glucksmann, philosophe
    - Marc Ladreit de Lacharrière, président de Fimalac
    - Pascal Lamy, directeur général de l'OMC

     

  • Un nouveau hub pour les créatifs et les innovateurs !!!

    b3b5d05e5cc0c7d9cea17ee2814e0151.jpgDans un monde où l’entreprise est un agrégat d’expériences, de projets éphémères et de conversations, l’énergie du futur pour les leaders sera le pouvoir des idées. Avec des cycles économiques ultra-courts, il faut pouvoir susciter des idées jamais vues, inédites, décalées, dissonantes, novatrices. Ne pas hésiter à être contre-courant. Plus que jamais les entreprises auront besoin de créatifs, designers, innovateurs, marketeurs, concepteurs cognitistes, électrons libres, veilleurs, chasseurs de tendances, planners stratégiques, sélectors, etc Il faut des individualités capables de sortir des cadres établis pour proposer des concepts novateurs et avoir en permanence une longueur d’avance sur les marchés. Fini les lascars qui se réfugient derrière une grosse carte de visite et des carrières bidon ou un halo. Il s’agit de vrais players, dont la force c’est une capacité à se surpasser tous les jours pour trouver de nouvelles brèches dans le champ des possibles, à cultiver la sérendipité permanente, à explorer les nouveaux imaginaires, à CREER. Le « BRA!N WORLD DES CREATIFS & INNOVATEURS », c’est un hub pour rassembler toutes ces individualités aux neurones en effervescence, quelque soit leur domaine d’activité : design, création, graphisme, rédacteur, publicité, etc Il n’y a pas de limites !!!

    Donc à très bientôt sur 

    http://www.facebook.com/group.php?gid=20237391737 
  • Du bon usage du changement de paradigme

    59bbaf0f882326d0fa0444e07afd14dd.jpgLa création de valeur (simplifions, en disant l'Argent) va être redistribuée dans les 5 ans à venir entre les pays (Bric, usa, Europe, etc) et les groupes socioprofessionnels. Mais l'enjeu c'est surtout de savoir qui va ramasser la mise entre ceux qui possèdent les « tuyaux », les producteurs de contenus, les banques, les assureurs, les médias, les publicitaires ou les utilities. En 2008, on constate que les chaines de TV privées ont perdu le combat face aux opérateurs téléphoniques qui sont les diffuseurs incontournables dans le futur de contenus vidéos, de news, d'ouvrages, etc En très peu de temps toutes les recettes publicitaires ont basculé de l'univers traditionnel des chaines de TV à ceux qui gèrent des tuyaux. Idem pour certains groupes de presse qui voient leur horizon s'éloigner de façon inattendue face au phénomène web 2.0, à l'information gratuite, aux journaux gratuits. Peut être un jour verrons nous apparaître sur le marché la voiture à 1 euro diffusée par google ou un autre opérateur. Observons que les transformations se font à l'extérieur du secteur d'activité, par des forces externes. Ceux qui meurent, sont ceux qui n'arrivent pas à sortir de leur paradigme et réfléchissent de façon linéaire, car ils s'enferment dans une logique close. Ainsi dans le domaine de l'énergie, de nouvelles formes émergentes vont débouler sur le marché et bouleverser le jeu des acteurs en place. Admettre cette hypothèse, c'est déjà le début d'une victoire.
    Dans cet environnement imprévisible, les gagnants et perdants de 2008, seront entièrement différents dans 5 ans, que l'on soit une firme ou un individu, cela est une certitude. L'entrepreneur 2.0 doit se poser tous les jours la question : est-ce que mon entreprise existera encore dans 3 ans et sur la base de quels atouts ? Est-ce qu'il y aura toujours des clients qui seront prêt à payer pour mon produit ou mon service ? Cela signifie qu'il est en permanence aware et prêt à des revirements stratégiques immédiats. Il faut être en mobilité permanente : intellectuelle, géographique, culturelle, etc Ne pas hésiter à construire des entreprises éphémères ou portatives ! Il convient de prendre des risques en permanence, miser sur la vitesse plutôt que la précision. Ne pas hésiter à tout plaquer pour tout recommencer ailleurs. La capacité à absorber un nouveau paradigme avec pragmatisme favorise dans un certain sens l'Asie. Le bon côté de ce nouveau mode de fonctionnement, c'est que même si vous êtes down une année, vous pouvez connaître un retournement. Ainsi après le récent leadership des opérateurs mobiles, peut être que le prochain média sera la street vidéo comme dans Minority Report avec les nouveaux écrans intelligents aptes à reconnaître les individus !!!

  • Spiritualité, Quête de sens & Prospective, What else ?

    e4f803678a51f98cf887bdd455a4cd95.jpgSpiritualité(s), Tendances, Prospective & Futur(e)s
    Assortiment aléatoire de pistes

    Le 21ème siècle avec la grande lessiveuse de la mondialisation génère une anxiété ambiante et une perte de repères, et même de mémoire. L'opium du futur, c'est donc la quête de sens, qu'il s'agisse de la recherche du magique, des contes de fées, de la culte de la mère nature (cf. DD), des sectes, du sentiment religieux. Certaines entreprises peuvent même être tentées de mimer les pratiques des sectes et proposer un cocon ambigu. Malgré une civilisation high tech, la spiritualité n'a jamais disparu et se réincarne même dans les produits de consommation, car le phénomène est polymorphe. S'il faut 30 000 ans pour modifier un gène de l'homme, alors il est fort probable que même quand nous serons passés au web 4.0 beaucoup de nos comportements sont issus d'avant l'époque des sages de l'antiquité. On ne s'étonnera pas de voir le chamanisme ou le taoïsme investir le terrain du management de l'entreprise. Certes la spiritualité a pris de nouveaux habits. On ne peut plus nommer un courant de type « new age » comme dans le passé, car la chose met en jeu avant tout une quête individuelle où chacun se construit sa propre légende, sa propre histoire avec la part d'un divin multiforme... (en dose individuelle). Au final, le 21éme siècle sera peut être celui où l'on reconnaitra enfin la valeur de l'irrationnel.

    Track 1
    « Qui peut nier l'évidence que la transcendance est une étape capitale de l'histoire humaine et l'immanence la mère de tous les totalitarismes ? »
    Henri Guaino, Conseiller spécial du Président de la République

    Track 2
    Religion : changer de scénario, par Thierry Gaudin
    Et si nous prenions du recul ? L’entretien ci-dessous va nous y aider : à la lumière de l’histoire, il nous propose de cesser de considérer les religions et les spiritualités seulement comme des croyances fermées. Ne seraient-elles pas plutôt comparables à des techniques de connaissance qui ont accompagné, pour le pire et le meilleur, l’histoire de l’humanité ? Cette vision remet en perspective le fait religieux et permet de penser plus sereinement l’avenir, en termes d’autonomie et non plus de soumission.
    http://www.nouvellescles.com/article.php3?id_article=547

    Ou pour télécharger l'intégrale de l'ouvrage de Thierry Gaudin sur la PROSPECTIVE DES RELIGIONS. (2007)
    http://classiques.uqac.ca/contemporains/gaudin_thierry/prospective_religions_2007/prospective_religions.html

    Track 3
    A signaler également que la spiritualité est un sujet émergent, dans la fiction (série "Are you Bouddha" sur France 4 par exemple) ou le docu soap ("Make me a muslim" sur Channel 4)...
    CB Newsletter du 02/04/2008

    Track 4
    Sandra Camus (IAE de Rouen) et Max Poulain (IAE de Caen Basse-Normandie) « La
    spiritualité : émergence d’une tendance dans la consommation »
    http://www.prospective-foresight.com/IMG/pdf/Deauville.pdf

    Track 5
    A lire absolument : le troisième numéro de la revue XXI, sur Les religions mutantes
    http://www.leblogde21.com/pages/La_Une_du_numero_3-548279.html

    Track 6
    LCP-AN mise sur les municipales et le ciné politique
    Les élections municipales, la spiritualité et les films seront les principaux ingrédients de la nouvelle grille de LCP-Assemblée nationale en 2008, a annoncé vendredi son PDG Richard Michel. Présentant les nouvelles émissions de cette chaîne, qui partage un canal de la TNT gratuite avec Public Sénat, Richard Michel a assuré que "LCP 2008 sera le rendez-vous à la fois du réel, de la spiritualité et du cinéma".

    Track 7
    The Secret est essentiellement une série d’entretiens contenant des témoignages et des « enseignements » de motivateurs qui vont tous dans le même sens, celui de la thèse que le film tente de défendre : il existe dans l’univers une loi très simple mais peu connue qui peut, si elle bien appliquée, nous procurer sans effort bonheur, richesse, santé, amour, etc. (insérez ici ce que vous souhaitez).
    Qui sont les « gourous » de la motivation qui prodiguent généreusement leurs enseignements ? Leur titre est varié : métaphysicien, révérend « visionnaire », philosophe, psychologue, auteur de bouquins présentant la même perspective, consultant en feng shui et même un « physicien quantique » (John Hagelin) actuellement directeur d’un institut de l’université Maharishi (celui de la méditation transcendantale), mais ils tentent tous de nous convaincre de la véracité de leurs propos avec un grand enthousiasme.
    http://www.thesecret.tv

    Track 7
    La Grande Trans-mutation
    Nous vivons un changement radical de paradigme au niveau mondial, au niveau de l'humanité entière. Globalement, cette trans-mutation consiste en le passage profond de l'extériorité à l'intériorité. Elle peut s'exprimer clairement selon les quatre axes traditionnels de la matérialité (le Corps), de la sensibilité (le Cœur), de l'intellectualité (l'Esprit) et de la spiritualité (l'Âme).
    http://www.noetique.eu/articles/noetique/la-grande-mutation.doc/view

    Track 8
    Séminaire 5éme séminaire Prospective du Ministre de la Défense - février 2008, on y a parlé de la transformation des religions, notamment en Amérique du Nord !
    http://www.defense.gouv.fr/das/prospective_de_defense/les_seminaires_prospective

    Track 9
    « La renaissance du merveilleux » par Edouard Brasey, écrivain et conteur
    Dans les domaines de la littérature, du cinéma et des jeux virtuels, on constate depuis peu un réel engouement du grand public pour les quêtes initiatiques, les aventures chevaleresques et les univers féeriques et légendaires – citons pêle-mêle l’immense succès remporté récemment par les aventures de Harry Potter de J.-K. Rowlins, le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien, Le Monde de Narnia de C.S. Lewis ou la saga de Star Wars. Ces phénomènes ne sont pas uniques, car ils s’accompagnent d’un développement sans précédent de genres jadis méprisés, comme l’Héroic Fantasy, les contes de fées ou les récits initiatiques. En un mot : le merveilleux.
    Ce retour du merveilleux est plus qu’un phénomène de mode, et constitue sans doute une réponse adaptée aux défis de notre monde orphelin de sens et de valeurs. Nous sommes en effet les témoins d’un regain de spiritualité qui, en parallèle aux fois religieuses, se cherche des filiations ancestrales. « Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas », affirmait André Malraux. Renouer avec le merveilleux, c’est bien sûr renouer avec le monde de l’enfance et la pensée magique, dans laquelle le désir est créatif, et le réel une concrétisation du rêve – « Tout ce qui peut être imaginé est réel » affirmait Picasso -, c’est aussi contribuer à réenchanter le monde en posant sur lui un regard d’émerveillement.
    Le monde de l’entreprise et l’univers des marques a tout à gagner à comprendre les enjeux de ce retour du merveilleux, et à les inscrire dans ses projets d’avenir. Pas uniquement, comme c’est déjà le cas, en utilisant les thèmes récurrents du merveilleux comme arguments publicitaires – anges, fées et sorcières sont largement sollicités dans les campagnes publicitaires, notamment pour les parfums – mais en faisant entrer le merveilleux et l’enchantement dans ses valeurs d’entreprise. Nous allons tenter de donner quelques pistes à ce sujet.
    http://www.e-mergences.net/news00010678.html
    http://www.edouardbrasey.com

    Track 10
    Une thèse en cours de préparation à surveiller ?
    Ulvoas Gaëlle
    Compréhension du comportement de consommation spirituel chez les seniors: application au domaine du tourisme spirituel
    Sous la direction de Bertrand URIEN
    Laboratoire ICI de l'UBO - Université de Bretagne Occidentale

    Track 11
    Spiritualité humaine
    Un Sens spirituel pour la laïcité
    Première publication : novembre 2003, mise en ligne : dimanche 18 juillet 2004, Roger Nifle

    La spiritualité en tant que pratique humaine suppose que l’on donne un Sens à ce terme comme à l’humanité qui s’y réfère. L’Humanisme Méthodologique qui ne cesse de poser des questions incongrues, trouve dans son anthropologie fondamentale des réponses inédites. Son exigence est de chercher à répondre pour ce qu’il en est de l’humain et donc pour ce qu’il en est aussi de différentes réponses humaines à ces questions. La laïcité, thème d’actualité pourrait aussi y trouver des fondements renouvelés.
    http://journal.coherences.com/article70.html

  • 2018, fin de l'atonie en France ?

    677c406793ad14696c4d81e9e0e22449.jpgEn direct de 2018 : la fin longue traine du « marxisme_catholicisme » en France

    La France vient de sortir de la longue traine de marxisme_catholicisme (l'ultime économie soviétique dans le monde), et d'un système autarcique d'aliénation. Après avoir fabriqué pendant plusieurs décennies des frustré(e)s sur les bancs des écoles et lors d'un enseignement professionnel (obsolète), enfin les salariés ont du plaisir dans leur travail et jubilent dans une créativité extrême. Ce long calvaire (marathon de l'atonie ou de la non réaction) a sauté, juste quand la génération Y est arrivée dans les entreprises en revendiquant de nouvelles valeurs porteuses de sens et fédératrices (appartenance). Depuis les entreprises sont repassionnées, notamment grâce à un management réticulaire valorisant les individualités, le succès, les points forts de chacun, l'autonomie, bref une économie de l'encouragement où l'argent n'est plus tabou. L'imagination, les idées et les innovations des salarié(e)s sont récompensés à leur juste valeur. Dans les entreprises les plus avancées en 2018, on parle même du mot bonheur au travail !!!

  • Après les 7 nains, 7 (r)évolutions à ne pas anticiper en 2008

    d9437719f63108b77049b3802e2dcf86.jpg7 évolutions qu'il ne faut surtout pas anticiper en 2008

    1. La génération Y qui va débouler sous forme de salarié Y, entrepreneur Y, client Y, citoyen Y. Ils/elles arrivent avec leur pouce déformé par les sms...Le plaisir mais pas le désir, une certaine gestion de l'inaction, une créativité déroutante, un rejet du principe d'autorité, la recherche de projets ayant du sens, insouciant et cynique, etc

    2. La transformation des métiers suite aux changements radicaux des secteurs d'activité

    3. Les services collaboratifs 2.0 qui vont influencer le design et l'organisation de l'entreprise (attention, il s'agit de services gratuits donc très louches)

    4. Le retour du local avec l'explosion du prix du pétrole avant la fin de l'année

    5. La fracture sociale et numérique exponentielle + développement de la pauvreté

    6. La mutation des modes de vie suite à l'élévation des températures et au climat yoyo

    7. L'arrivée du capitalisme asiatique

     

    RD

  • 2018, what else ?

    0b67f2b7f096a52721f5e9cbd6586f6e.jpgQue faites-vous en 2018 ?

    Dans 10 ans notre réputation professionnelle se construira aussi bien avec notre notoriété sur Facebook [ou son équivalent en 2018] à part égale avec nos talents et notre capacité au selfbranding. Nous saurons conjuguer une « cool attitude » et un haut de professionnalisme, pour le plus grand bonheur de la génération Y ! Observons déjà ce qui se passe chez Google à Zurich en 2008 (http://www.journaldunet.com/ebusiness/internet/photo/080310-google-centre-r-d-zurich/04.shtml ), et tout cela semble à portée de mains. En attendant, nous savons que dans les 5 à venir beaucoup d'entreprises vont devoir privilégier la rapidité sur la sécurité dans leur stratégie, intégrer largement les outils collaboratifs pour être 2.0, développer une culture de « réseau social », envisager d'autres modes de calcul de leur ROI, générer de la valeur etc L'entreprise 2.0 est déjà dans le cloud power.
    C'est donc une course de vitesse. Quand on voit que certaines entreprises américaines ont fait migrer dès 2008 leur cœur de système sur Facebook ou d'autres systèmes collaboratifs enrichis avec sur la base de mashups, cela peut être inquiétant de voir des entreprises ou des organisations en France qui pensent aux systèmes de demain avec des enseignements datant des années 90.
    Apprendre à vivre dans l'éphémère, un monde en version bêta, privilégier la vitesse sur la sécurité et la précision, miser sur la pertinence et l'awarness plutôt sur la productivité de base. Apprendre à tirer profit des opportunité de croissance autour de l'économie digitale, l'économie verte et l'innovation. 80 % des modèles économiques seront transformés à partir de ces leviers de croissance. D'ores et déjà, nous savons que l'immobilité ou l'absence de stratégie a un coût. Temporiser un changement de modèle économique d'un entreprise, c'est un retard préjudiciable pour son dirigeant. Continuer à fonctionner en mode 1.0 alors que l'on pourrait être en 2.0, c'est un surcout parfois. Toutefois, ne tombons pas dans le piège des idées reçues : le 2.0, c'est avant tout une culture d'entreprise collaborative plutôt qu'une solution technologique.
    Tout se transforme et il faut en avoir conscience dès 2008. Le marketing va devenir expérientiel, street marketing ou neuro marketing avec déjà un goût de neurosciences... Future is today !!!
    Dans le Web 1.0, on était dans l'ancien monde où l'internaute était spectateur, et lisait passivement des infos mises en ligne par des organisations, mais avec des outils universels de structuration des documents grâce à une normalisation. Le Web 2.0 est le reflet d'une société où l'on voit apparaître le consommacteur. Chacun injecte son propre contenu sur internet via les stars Youtube, Dailymotion [vidéo], Flickr [photo], les Blogs [écrit], Facebook [réseau], etc… Chacun devient producteur de contenu et chacun peut partager avec la terre entière de l’information [par mail, blog, ou messagerie instantanée], des connaissances [wikis, signets collaboratifs, folksonomie] ou des savoir-faire [réseaux sociaux, portails collaboratifs]. Le Web 3.0 est la version 2.0 mais boostée par la structuration fournie par le Web sémantique, et notamment les ontologies et faciliter l'usage connaissances ambiantes sur Internet. La manipulation des données sera facilitée. Par ailleurs le Web 3.0 devrait mieux prendre en compte les formes de terminaux du futur et aux conversations entre les machines. Le Web 4.0, c'est l'autonomie des SI dans la gestion du knowledge. Cela sera possible par une granularisation de l’information et des hubs intelligents, plus cognitifs.
    Sans attendre 2018, nous savons qu'aujourd'hui que nous ne pouvons plus vivre isolés sur une île et que nous sommes entrés dans une ère où nous sommes interconnectés, avec un rôle prédominant de la communication, de notre habileté à faire notre selfbranding. Nous vivons une époque magnifique, où tout est possible, surtout pour ceux qui seront proactifs et aptes à vivre de façon positive des changements permanents, des expériences inédites. Préparez-vous à une expérience extra-ordinaire !!!
    RD

  • Embarquement vers le futur, avec.... René Duringer

    609951c6a1d71e626bf7acb5ba9ffba2.jpgEMBARQUEMENT VERS LE FUTUR, LES TENDANCES, LA PROSPECTIVE. LES SCENARIOS DU POSSIBLE, LA VEILLE, L'INTELLIGENCE COLLECTIVE

    CASQUETTE PROFESSIONNELLE

    René Duringer, Directeur de la prospective et du congrès de l’Ordre des Experts-comptables

    Blog / Marchés du futur
    http://marchesdufutur.blogspirit.com

    Téléchargez le carnet de tendances 2008 de l’Ordre des Experts-comptables avec tous les signaux faibles de notre environnement !
    http://caribou.nexen.net/Sites/62/pages/8Supports/docs/CarnetTendancesPalm.pdf

    Groupe Yahoo / Entreprise 2018
    http://fr.groups.yahoo.com/group/entreprise2018

    Groupe FB / Marchés du futur
    http://www.facebook.com/group.php?gid=8103972772

    Groupe FB / Entreprise 2018
    http://www.facebook.com/group.php?gid=16383614474&ref=ts


    CASQUETTE PERSONNELLE
    René Duringer, Eclaireur du futur, Connecteur d'individualités prospectives, Agitateurs d'idées

    Diaporamas orientés futur & prospective sur…
    http://www.slideshare.net/duringer

    Blog_Hub / Smartfutur
    http://www.smartfutur.fr

    Blog / 2020-2050
    http://www.2020-2050.com

    Groupe Yahoo / Futur & Prospective
    http://fr.groups.yahoo.com/group/futur

    Blog / Entrepreneuriat 2.0
    http://www.entrepreneuriat-deuxpointzero.com/

    Blog / Iconoclaste
    http://www.iconoclaste.fr/

    Groupe FB/ 2020-2050
    http://www.facebook.com/group.php?gid=11238554083

    Groupe FB / WEB 4.O
    http://www.facebook.com/group.php?gid=21923969185

    Groupe FB/ conoclaste
    http://www.facebook.com/group.php?gid=13352197437

    Groupe FB / Prospective
    http://www.facebook.com/group.php?gid=8692610777

    Groupe FB / Entrepreneuriat 2.0
    http://www.facebook.com/group.php?gid=6668124978

    Vidéos Manager du futur 2050
    http://fr.youtube.com/user/smartfutur

  • Entreprise 2018 / 74 points d'entrée virtuellement !!!

    Entreprise 2018

    Projet d'ouvrage collaboratif de l'Ordre des Experts-comptables dans le cadre du 63éme congrès de l'Ordre du 2 au 4 octobre (www.parlonsentreprise.com)

    ZE PITCH

     

    L'idée de cet ouvrage est de regrouper un ensemble de contributions de différents experts, spécialistes, prospectivistes, journalistes, etc afin de fournir plusieurs scénarios possibles de ce que peut être l'entreprise dans 10 ans. Puisque nous nous orientons vers un monde de plus en plus complexe avec des interactions multiples, une solution est de proposer au lecteur le plus grand nombre d'angles d'attaque. Pour les personnes souhaitant apporter une brique rédactionnelle, nous avons établi une liste indicative de thèmes. Toutefois chacun peut proposer un nouvel item. Nous reconstituerons le fil rouge a posteriori quand nous aurons recueilli tous les textes.

    Rejoignez le groupe http://fr.groups.yahoo.com/group/entreprise2018/ pour ceux qui veulent contribuer à l'écriture ou bien le groupe Facebook (Entreprise 2018) pour ceux qui voudraient simplement être dans une boucle.

     

    1. Art du futur (incorporation dans toutes les composantes de l'entreprise)

    2. Automobile du futur

    3. Bureau du futur (design, technos, espaces personnels/collectifs, ambiance, dd, etc)

    4. Capitalisme du futur

    5. Carburant du futur

    6. Centre ville du futur

    7. Chine du futur

    8. Cinéma du futur

    9. Climat du futur (impact du réchauffement climatique, des dérèglements)

    10. Coaching du futur

    11. Commerce du futur

    12. Consommateur du futur

    13. Coopération électronique dans l'entreprise du futur

    14. Design du futur (incorporation dans toutes les composantes de l'entreprise)

    15. Distribution (transformation de la distribution et des points de vente)

    16. École du futur

    17. Économie du futur

    18. Édition du futur

    19. Emplois du futur (hit parade des emplois, compétences clés, etc)

    20. Énergie du futur

    21. Entrepôt du futur

    22. Entrepreneur du futur (caractéristiques d'un leader, qualités d'un dirigeant 2.0, etc)

    23. Entreprise du futur

    24. Gastronomie du futur

    25. Habillement du futur

    26. Hôtel du futur

    27. Humain du futur...

    28. Identité au travail du futur

    29. Immatériel du futur

    30. Innovateurs du futur

    31. Innovation du futur

    32. Industrie alimentaire du futur

    33. Intelligence ambiante du futur

    34. Intelligence économique du futur

    35. Jeune du futur (génération y ou c selon études socio)

    36. Journalisme du futur

    37. Livre du futur (prospective édition)

    38. Loisirs du futur

    39. Luxe du futur

    40. Magasin du futur

    41. Management du futur

    42. Marchés du futur des TPE/PME

    43. Marchés émergents

    44. Marketing du futur

    45. Marque du futur (immatériel & marques dans 10 ans ?)

    46. Mégapole du futur

    47. Métropole du futur

    48. Mobile du futur (contenus pour mobiles, convergences, etc)

    49. Mobilité du futur

    50. Ordinateur du futur

    51. Organisation de l'entreprise dans 10 ans

    52. Performance optimisée de l'entreprise du futur

    53. Recrutement du futur

    54. Relation client du futur

    55. Réseaux sociaux du futur

    56. Ressources humaines du futur

    57. Risques dans l'entreprise du futur

    58. Santé du futur

    59. Senior du futur

    60. Services intellectuels du futur

    61. Stratégie du futur

    62. Stress du futur

    63. Talents du futur

    64. Technologies du futur

    65. Télétravail et travail nomade dans 10 ans ?

    66. Téléviseur du futur

    67. Territoire du futur (come back du local ? Vers l'économie résidentielle ?)

    68. Tourisme du futur

    69. Travail du futur

    70. Usages sociaux des TIC et des réseaux

    71. Valeurs sociétales du futur

    72. Ville du futur

    73. Vitesse du futur

    74. Web du futur

    Textes à envoyer à rduringer@cs.experts-comptables.org

    Thanks !

     

  • Tendances 2008_2020 / Black is Black ???

    71d9ba1ce2627ca02ada485ea8c5868b.jpgTéléchargez gratuitement quelques angles d'attaque sur la séquence 2008_2020 sur

    http://www.slideshare.net/duringer/slideshows

  • RH : Dark is Dark ???

    bcdfe3e93238b05adfadeaaf194bb945.jpgVers un Management sans limite (euthanasie des âmes) ??? Dark is Dark ?

    Après 10 ans de politique salariée gelée, beaucoup d'entreprises et d'organismes ont pour seul argument, la peur du gendarme [malheureusement pas celui de Saint-Tropez], l'effroi, la désinformation, la mauvaise foi ou la manipulation même pas déguisée. Dans l'impossibilité de stimuler financièrement les salariés, because exigences du capitalisme financier, la stratégie du chaos permet d'obtenir une certaine docilité. Mécanisme classique d'électrochoc où l'on agit sur le cerveau reptilien, ce qui permet l'acceptation des informations les plus fausses, y compris lorsque cela vient télescoper les valeurs de chacun. L'idée c'est d'introduire des chocs pour ensuite provoquer une adhésion des salariés désorientés. Sachant, que nous avons la quasi certitude que les rémunérations vont baisser dans la prochaine décennie, l'argument de la précarité risque d'être un chiffon rouge agité longtemps devant les candidats les plus récalcitrants. L'apparition de la mondialisation 2.0 avec la montée de BRIC nous montre bien les déplacements de revenus et de pouvoir d'achat sur la planète [sans compter ces fonds souverains « nomades ». Les transferts se feront aux détriments des salariés occidentaux, sans parler des français qui sont sous dépendance hypnotique des grands corps malades [par exemple les grandes corps professionnels qui forment l'élite politique, économique et scientifique de la France, gangrénant le marché du travail].

    La fracture sociale exponentielle va être amplifiée dans une entreprise de plus en plus darwinienne avec :
    - La gestion des hauts potentiels qui sont traités selon les mêmes méthodes que dans les sectes [les plus gentils pourront participer à un FaceBook de l'entreprise, mais à rémunération constante]
    - Les jeunes talents éphémères que l'on se partagera à travers la planète et que les entreprises chercheront à capturer tels des papillons
    - Les fongibles, cad un peu le ventre mou de l'entreprise
    - Les fragiles [handicapés, minorités visibles, jeun's de la génération 1000 euros ou des banlieues, seniors, exclus du numérique,...ou les abimé[e]s de la vie]
    - La main d'œuvre d'ajustement grâce aux flux migratoires

    Les inégalités et le laminage des classes moyennes doivent bien trouver leur miroir dans l'économie. Dans cette ambiance de peur, bien sûr on encourage des comportements du type « chacun pour soi » dans les entreprises, on favorise la défiance, la délation et surtout l'absence de solidarité. C'est une performance individuelle autiste qui est privilégiée [je suis un performer et peu importe les autres, je fais mes gammes devant mon miroir]. Les sceptiques pourront se référer à des signaux faibles tels que l'augmentation de la souffrance au travail, le burn out, les suicides, les épisodes dépressifs, les syndromes psychosomatiques, etc Coachs, psys, médecine du travail,... tous peuvent témoigner de la violence ambiante dans les entreprises.
    Certes, il y a aussi les méthodes soft initiées par Georges Bush avec le storystelling appliqué au management, qui est en quelque sorte la version 2.0 de la pratique de la langue de bois il y a 10 ans. On est bien loin des grands rêves du management participatif, de l'intelligence collective, du projet d'entreprise ou de l'ésotérisme d'un nouvel outil de management from USA [après digestion par le Québec].
    Il est tant que cela change car à défaut la tension deviendra insoutenable dans les entreprises et peut-être assisterons nous à un mai 68 en .... [insérez votre pronostic] !
    La bonne nouvelle, c'est que l'on voit se dégager de plus de gens insensibles au chantage financier des employeurs ou aux tentatives de lavage de cerveau, des gens qui vont privilégier des valeurs, une passion, une intégrité sur les arguments matériels de base et qui accepteront de vivre avec moins pour vivre plus. Même pas mal ;-]]]

  • Forum Prospective, le 5 juin 2008 !!!

    338f0e2c0bf67b31e544dbace655471a.gifEn route vers l'entreprise du futur
    Quelles sont les grandes tendances qui vont bouleverser les entreprises dans les prochaines décennies ?
    On ne prend pas grand risque à dire que pour affronter les défis à venir, l'entreprise du futur devra être collaborative, agile et hyperréactive.
    On pourrait épiloguer à l'envie en disant que l'entreprise du 21ème siècle doit mettre en oeuvre l'innovation participative, l' intelligence collective, la coopétition,... qu'elle doit se déployer en réseau, valoriser l'immatériel, s'inscrire dans l'économie de la connaissance, etc.
    Mais tâchons de dépasser ces injonctions. Ce ne sont souvent guère plus que des mot-clés venant ennuager l'atmosphère de tout colloque destiné aux entreprises.
    Notre Forum de Prospective a trois ambitions :
    - apporter des éclairages sur ce que ces tendances naissantes signifient concrètement pour les entreprises
    - mettre en perspective ces évolutions : voir comment elles s'interpénètrent pour mieux dessiner les nouveaux contours de l'entreprise du futur, voir ce qu'elles signifient plus globalement dans les relations de l'entreprise avec ses collaborateurs, ses partenaires, ses clients, et au-delà dans sa place dans la société
    - indiquer aux entreprises comment se préparer à ces évolutions tant managériales que technologiques.

    Alors, si vous voulez embarquer avec nous dans ce voyage vers le futur, vous êtes les bienvenus dans notre Forum !
    Ensemble, fabriquons le futur.

    Eric SEULLIET
    President F@brique du Futur
    Président du cycle Forum de la prospective

    Pourquoi et comment pratiquer la co-innovation et la co-création?
    • Quels sont les avantages d'intégrer clients et usagers dans le processus d'innovation?
    • Quelles sont les conditions de succès pour une innovation "user centric"?
    • Les laboratoires d'usage et la 3D : des outils pour pratiquer la co-innovation.
    Animé par
    Marc-Lionel GATTO - MLG consultingMarc-Lionel GATTO - MLG consulting
    Les intevenants
    Eric seulliet - LA FABRIQUE DU FUTUREric seulliet - LA FABRIQUE DU FUTUR
    Pourquoi et comment pratiquer la co-innovation et la co-création?
    François ABIVEN - REPERESFrançois ABIVEN - REPERES

    Pour en savoir plus

    14H45 - 15H30
    PRO2
    Les nouvelles façons de travailler dans l'entreprise du futur
    • Comment rendre les entreprises du futur plus agiles ?
    • Comment redonner de la motivation aux collaborateurs ?
    • Comment réintroduire du sens dans le travail ?
    • Nouveaux espaces de travail et nouveaux modes de collaboration.
    Les intevenants
    Vincent BERTHELOT - RATPVincent BERTHELOT - RATP
    Les nouvelles façons de travailler dans l'entreprise du futur

    Pour en savoir plus

    16H00 - 16H45
    PRO3
    Comment l'entreprise du futur peut et doit recréer du lien, en interne et et en externe
    • Quelles RH dans l'entreprise du futur ?
    • Vers un marketing 2.0? Le marketing est-il encore humain?
    • Quand consommateurs et collaborateurs dialoguent en direct...
    • Intelligence collective et marketing
    • Dans cette table ronde sera remis le prix IntraBlog 2.0 : ce prix récompense les meilleurs blogs, wikis de communication, de gestion de projet, de gestion de connaissance dans les entreprises et les organisations mais aussi leur utilisation des réseaux sociaux, outils 2.0
    Les intevenants
    François LAURENT - ADETEMFrançois LAURENT - ADETEM
    Le Marketing dans l'entreprise 2.0

    Pour en savoir plus

    17H00 - 17H45
    PRO4
    La 3D et les univers virtuels : voies d'avenir pour l'entreprise du futur?
    • Comment créer de la valeur dans les entreprises grâce aux univers virtuels?
    • Les apports de la 3D et de la réalité augmentée dans les univers professionnels
    • Que peut-on attendre des réseaux sociaux virtuels du futur?
    • Dans cette table ronde sera remis le prix IntraVerse : ce prix a pour objectif de récompenser les meilleures utilisations offertes par le virtuel au service du client, citoyen ou salarié. Des avatars intelligents, à Second Life en passant par les serious games et les univers 2D ou 3D, cet événement permettra de propulser les réalisations innovantes vers les professionnels.
    Les intevenants
    Gilbert REVEILLON - Laser (Pôle PCMC)Gilbert REVEILLON - Laser (Pôle PCMC)
    Création de valeur et intégration des univers virtuels en entreprises
    Philippe LE GONNIDEC - SOS-21Philippe LE GONNIDEC - SOS-21

     

     

  • Vivre en 2028 / A lire Absolument !!!

    9dc3888a6b4d591c45f2bdaf0710aad2.gifVivre en 2028. Notre futur en 50 mots clefs
    Yann de KERORGUEN, Estelle LEROY

    http://www.lignes-de-reperes.com/catalogue/vivre-2028-2.htm


    Prix : 18,50 euros
    Sortie : avril 2008
    ISBN : 978-2-915752-36-6

    Pourquoi cet ouvrage ?
    Le futur sera ce que nous en ferons ! Refusant le pessimisme et la résignation, intéressons nous à ce qui se prépare dans tous les laboratoires des grandes entreprises innovantes !
    L’idée principale du livre est de projeter 50 actions de notre vie dans 20 ans, en 2028. En consacrant une fiche à chaque action, l’ouvrage se projette dans notre futur, qui dépend des technologies (génétique, nano, télécoms,…) mais aussi de facteurs économiques (mondialisation), écologiques (réchauffement climatique), voire géopolitiques. Mais aussi de nos comportements individuels. Un parcours original à la découverte de l’avenir que nous fabriquons chaque jour.

    Sommaire de l'ouvrage

    • AIMER

    • APPRENDRE

    • BOIRE DU VIN

    • CIRCULER DANS LA VILLE

    • CONDUIRE

    • CONSTRUIRE

    • CRÉER ARTIFICIELLEMENT LA VIE

    • CUISINER

    • CULTIVER LA TERRE

    • DÉCORER

    • DÉVELOPPER SON CORPS

    • DISPARAÎTRE

    • ENTENDRE

    • ETRE CONNECTE

    • EXPRIMER DES EMOTIONS

    • FABRIQUER

    • FAIRE DU SHOPPING

    • FAIRE DU TOURISME

    • FAIRE LA GUERRE

    • HABITER

    • LIRE

    • LIVRER DES MARCHANDISES

    • PAYER

    • PENSER

    • PROCREER

    • REGARDER LA TV

    • SE CHAUFFER, S’ECLAIRER

    • SE DIVERTIR

    • SE FAIRE AIDER

    • SE FAIRE BEAU

    • SE LAVER

    • SENTIR

    • SE NOURRIR

    • SE RENCONTRER

    • SE SOIGNER

    • SE SOUVENIR

    • S’HABILLER

    • SURVEILLER

    • VIEILLIR

    • VOIR

    Extraits de l'ouvrage

    Mais gardons-nous de jouer les Cassandre. Car malgré les inquiétudes légitimes, jamais notre monde n’a été aussi ouvert. Jamais l’espérance de vie n’a été aussi élevée. On a vu l’espace démocratique s’élargir et la conscience universelle progresser. On peut aussi évoquer la croissance du PIB par personne, une durée de vie plus longue, l’amélioration du niveau d’instruction, la baisse de la mortalité infantile. A quoi on peut ajouter un accès plus facile aux soins ainsi que l’augmentation du nombre de calories consommées par personne. Enfin la scolarisation a progressé. Voilà les bonnes nouvelles. En vérité, ce n’est pas la mondialisation qui est la cause de nos problèmes, c’est notre incapacité à faire face à certains problèmes concrets. Et peut-être bien notre manque de confiance.

    Il est temps de retrouver ce temps qui nous manque pour mieux appréhender l’avenir. Il est temps de privilégier la durée, pour mieux éclairer le présent. Et cela en s’appuyant sur l’expérience et la mémoire du passé. D’où cet « avant-goût » des années à venir.

    Conduire
    (…) Les avancées sur le plan du carburant et de l’écologie se traduisent en termes de sécurité et de confort. Le Centre de recherche de General Motors planche sur un système de communication numérique de « Vehicle to Vehicle » (VtoV) qui sera commercialisé d’ici une dizaine d’années. Permettant de prévenir les risques d’accident, ce système composé d’un transpondeur émettant en permanence des impulsions électroniques et d’un système de localisation GPS (Global Positionning System) dans un rayon de 400 mètres permet de détecter les anomalies de la circulation et d’y répondre quasi automatiquement. Chez Siemens, les ingénieurs travaillent sur des dispositifs de régulation offrant aux freins la possibilité de faire face aux urgences et de maintenir les écarts raisonnables entre véhicules. La chasse aux décibels est aussi une des priorités.

    Entendre
    (…) La recherche fondamentale sur l'audition se place dix ou vingt ans avant les applications cliniques qui découleront de son travail. La recherche française est leader dans le domaine de la génétique des surdités dont les avancées sont considérables. Le laboratoire Inserm de Christine Petit à Paris a identifié de très nombreux gènes responsables de surdités. Cette identification permettra certainement dans le futur d'élaborer des tests de dépistage précoces de la surdité et, à plus long terme, de mettre au point des moyens de réparation des gènes affectés par ces maladies génétiques. (…)

    Etre connecté
    En 2028, l’homme sera entré en symbiose avec les réseaux d’information. D’ici une dizaine d’années, Internet aura fédéré tous les réseaux fixes et mobiles de communication et de diffusion. Et plus personne ne sera hors connexion, comme nous le sommes aujourd’hui, à 90%. C’est ce qu’annoncent prospectivistes, ingénieurs et chercheurs en intelligence artificielle.(…)

    S’habiller
    Les fibres textiles naturelles - d'origine végétale ou animale, ou artificielles réalisées à partir de produits naturels- vont connaître un véritable engouement. Baobab, kapok, sisal, chanvre, ramie à base d'ortie… ces fibres vont-elles remplacer le polyester, dérivées du pétrole, tout en minimisant l'utilisation de produits polluants ? Performantes, elles apportent plus de confort, plus de technicité tout en respectant l'environnement.

    Les auteurs : Yann de KERORGUEN et Estelle LEROY sont tous deux journalisrtes au quotidien économique La Tribune.

     

  • "Forces et idées qui vont guider le XXIe siècle" selon la CCIP


    Les Cahiers de Friedland
    Friedlandpapers
    Etudes Actualités

    Les Cahiers de Friedland
    Regards croisés sur l'économie et les entreprises

    Cette nouvelle publication de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris a pour but d'apporter aux entreprises un regard prospectif sur les tendances et les questions qui les environnent et s'emploie à aborder les thématiques tant au niveau des politiques publiques qu'au niveau entrepreneurial.

      Cahiers de Friedland en vente à la Documentation Française

    Le premier numéro, publié au premier semestre 2008, explore les "Forces et idées qui vont guider le XXIe siècle".


    Sommaire

    Éditorial

    • Anticiper les mouvements de notre ère... (Jean-Louis Scaringella)

    Regards sur l'actualité

    • La question de la rémunération des dirigeants : interview de Daniel Lebègue
    • Économie de la connaissance et valorisation du capital humain : la France peut-elle saisir sa chance ? (Michel Raimbault)

    Dossier : Forces et idées qui vont guider le XXIe siècle

    • A divided world of economic success and political turmoil (Martin Wolf)
    • Le monde qui est le nôtre... (François Ewald)

    Au plan entrepreneurial

    • L'entrepreneur est-il un leader comme les autres ? (Philippe Gabilliet)
    • Les vertus du capitalisme d'entrepreneurs au secours des grandes entreprises (Paul Pinto)
    • Trois questions sur le siècle : trois chefs d'entreprise répondent
      Mercedes Erra, présidente exécutive Euro RSCG Wordwide
      Maurice Lévy, président du Directoire Publicis Groupe
      Christian Nibourel, président d'Accenture en France

    Au plan des politiques économiques

    • La mondialisation au défi du développement durable (Yves-Thibault de Silguy)
    • Actualité du projet européen (Laurent Cohen-Tanugi)
    • Un enjeu international majeur du XXIe siècle : quelles régulations pour quelle gouvernance ? (Claude Revel)
    • L'État stratège - Portée et limites d'un nouvel art de gouverner (Pierre Conesa)

    Revue de livres

    • Homo disparitus (Alan Weisman)
    • Réformer le droit ! Sous la direction d'Olivier Sautel
    • La force qui nous manque (Eva Joly)
    • Vos idées changent tout (Isaac Gets et Alan Robinson)
    • Les incendiaires : les banques centrales dépassées par la globalisation (Patrick Artus)
    • Une brève histoire de l'avenir (Jacques Attali)
  • Téléchargez le hit parade des métadrivers 2020-2050

    49fb8ba3fbdf7df4d379f0c09fd2ee04.jpgTéléchargez gratuitement un rapport avec une estimation des Méta-drivers qui vont impacter le plus notre futur en 2020-2050 ! C'est toujours intéressant d'où vont venir les impacts, même si nous ne sommes pas sûr compte tenu de notre âge biologique d'être présent en 2050 !!!

    http://www.slideshare.net/duringer

  • Are you aware dans votre secteur d'activité ?

    4e81bc37ebc94a3166f8cc4f22f9c93c.jpgGrille d'anticipation économique & prospective pour un secteur d'activité...


    1. Intensité concurrentielle au sein du secteur d'activité ?

    2. Existence de menace de déplacement de la création de la valeur auprès d'acteurs en dehors du secteur d'activité ?

    3. Existence d'une sélection de type darwinien au sein du secteur d'activité ?

    4. Impact des besoins d'éthique, de sens, de citoyenneté, de durable, etc...de la société civile ?

    5. Impact des 13 pays émergents en termes de nouveaux business ou de concurrence ?

    6. Impact du gratuit ?

    7. Impact du réchauffement (+3°)/déréglement climatique (cyclones/débordements fluviaux/cycles chaotiques) sur la stratégie du secteur d'activité ?

    8. fossilesImpact d'un renchérissement impromptu des énergies fossiles sur le modèle économique du secteur ? Exemple capacité du secteur à absorber

    9. Activités indissociables d'un territoire géographique ? Liaison par rapport à la tendance « économie résidentielle » ? Relocalisation ou délocalisation des activités ?

    10. Intensité des interdépendances par rapport à d'autres secteurs d'activité ou à l'activité économique globale ?

    11. Cohésion du secteur d'activité face aux chocs exogènes ? Capacité du secteur à réagir avec cohérence/solidarité ?

    12. Dépendance du bon fonctionnement du secteur par rapport aux réseaux transports locaux, nationaux ou internationaux ?

    13. Stratégie en matière de capitalisation des savoir faire ?

    14. Sensibilité aux délocalisations, regroupements, concentrations, offshoring, etc ?

    15. Sensibilité/vulnérabilité du secteur aux fonds souverains ?

    16. Propension des produits et services à la fongibilité ?

    17. Filière préférentielle du secteur d'activité pour le recrutement (immigration, seniors, jeun's, femmes, talents, diversité culturelle, hauts potentiels, etc) ?

    18. Objectifs stratégiques les plus fréquents des acteurs du secteur ? (maximisation du profit à court terme, compétitivité, différenciation par la qualité et/ou l'innovation, low cost, optimisation coûts, etc).

    19. Impact de normes réglementaires à venir pouvant influer sur les processus de production (normes) ou de distribution du produit ou des services ?

    20. Impact des usages des technologies dans la société civile sur le modèle économique ?

    21. Impact de l'arrivée de la génération CY ?

    22. Stratégie du secteur : défensif / réactif / proactif / influence sur active?

    23. Intensité de l'innovation et de la R&D dans le secteur ?

    24. Intensité des partenariats public/privé ?

    25. Généralisation des pratiques de partenariats et de maillage ?

    26. Niveau de fragmentation du secteur ?

    27. Prévisibilité des évolutions de la chaîne de valeur en « amont » et en « aval » ?

    28. Influence du top ten des technologies sur les conditions de production ou de délivrance des produits et services du secteur ?

    29. Impact des modes de vie des consommateurs sur les produits et services du secteur (consommacteur, communautés de non professionnels, achat radin, course au low cost, achat responsable, etc)

    30. Interactions entre les activités du secteur et leur implantation géographique ? Sensibilité de l'activité du secteur aux évolutions économiques du territoire géographique ?

    31. Impact du 2.0 sur le secteur d'activité (mode d'organisation des entreprises, économie digitale, pensée collaborative/interconnectée/interactive, communauté, dématérialisation, etc)



    L'idée de cette check liste résulte de la consultation d'un guide de questionnement prospectif s'appuyant sur le modèle évolutionniste du PIPAME !

  • Minority Report : 2054 un sentiment de déjà vu ?

    Entre futur proche et rétrofuturisme
    Des experts du MIT ont aidé Steven Spielberg à créer un futur crédible
    Normal : des experts du MIT ont aidé Steven Spielberg à créer un futur crédible !!!

    Minority Report est un film d'anticipation qui compose à la fois avec des éléments d'une dystopie et d'une utopie. Le film livre une vision du futur proche plus précisément décrit que dans la nouvelle dont il est adapté. Pour créer un futur proche crédible, Steven Spielberg, en 1999, invita quinze expert du Global Business Network, son président Peter Schwartz, le fondateur de Wired Kevin Kelly et le démographe et journaliste Joel Garreau[23] dans un hôtel de Santa Monica. Ils y ont fait un brainstorming pour réfléchir en détail à quoi ressemblerait le monde de 2054. Parmi les experts, on pouvait compter Steward Brand, Peter Calthrope, Douglas Coupland, le professeur au Media Lab du MIT Neil Gershenfeld, le chercheur en biomédecine de la DARPA Shaun Jones, l'un des inventeurs de la réalité virtuelle Jaron Lanier, le designer automobile Harald Belker (qui avait travaillé sur xXx et Armagedon)[24] et l'ancien doyen de l'école d'architecture du MIT William J. Mitchell[25],[7]. Les discussions n'ont pas changé les éléments clefs dont les séquences d'action du film avaient besoin, mais ont néanmoins influencé les aspects utopiques du film. John Underkoffler, le conseiller scientifique et technologique du film, décrivit au final celui-ci comme "plus gris et plus ambigu" que ce qu'ils avaient prévu en 1999[26].

     

    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Minority_Report#cite_note-25
  • Après bienvenue chez les Ch'tis, voilà bienvenue chez les Matrixiens


    Après bienvenue chez les Ch'tis, voilà bienvenue chez les Matrixiens

    Depuis la désagrégation des institutions, la quête du sens n'est plus organisée de façon du bas vers le haut, mais ascendante. La société est dorénavant organisée autour d'individualités fonctionnant sur le principe d'une cellule autonome. Adieu solidarité, bienvenue dans les communautés éphémères. Dans cette organisation matricielle de l'univers, il appartient à chacun de cultiver sa différence, son style, son plus et d'assurer soi_même son self branding. Les gens sont redevenus propriétaires de leurs vies et c'est effectivement une expérience géniale mais qui vous désoriente dans un premier temps et génère un peu d'anxiété (un peu comme les gens libérés de prison après 20 ans d'univers carcéral)
    Dans ce contexte, place à l'égoïsme, à l'individualisme. La vie devient une suite de transactions/conversations successives non reliées les unes aux autres. Une transaction hier ne vous engage pas pour demain. Vos actes ne vous engagent pas pour le futur. Chacun pour soi.
    Rajoutez à cela l'accélération phénoménale du temps, les gens avancent de plus en plus vite, prennent leur décision de façon instantanée, ne calculent spécifiquement à moyen terme. Ils avancent sans réfléchir, sans affect, comme dans un jeu vidéo ou un logiciel informatique en 3D. Il faut capter un maximum de points (traduisez opportunités), être sur le qui vive sur toutes les vibrations du système. Il faut aussi savoir se protéger en gérant les égoïsmes de ses clients, de ses collègues et éviter un pétage de câbles face aux tensions dans les entreprises ou les organisations qui nous entourent. Donc on va contractualiser et utiliser un maximum de process pour éviter tout affect, tout choc relationnel et on se dirige tout doucement vers une forme de déshumanisation ou d'automatismes (cf. qualité de service en berne ou robotisée depuis 3 ans). Adieu management participatif ou autres utopies, nous sommes dans le management de la contrainte et de la rémunération déflationniste (sauf pour les emplois qualifiés de stratégiques ou les compétences clés d'une entreprise). Nous sommes dans l'ère du salarié jetable, car il est possible de faire son shopping RH dans un monde sans couture. Un monde déflationniste, car l'obsession c'est le prix le plus bas, payer le moins cher possible que cela soit dans le B to C que le B to B.
    Dans le premier temps de cette nouvelle liberté, cette avancée vers la construction de soi, il est certain que le cerveau reptilien est le plus sollicité car on l'active de façon innée pour les types de situations de survie urbaines. La recette pour beaucoup, c'est alors le non attachement pour se préserver, ne pas souffrir d'une déception. Donc nous sommes dans un monde de transition de type matrix où la vie est un flux continu/incontinent de données/transactions/conversations, etc avec des normes rassurantes pour générer en mode automatique de la confiance.
    Ce monde de tension permanente et vivant en plan vigipirate permanent, pas facile de s'émerveiller de choses poétiques au quotidien, de s'étonner d'une couleur merveilleuse ou d'avoir envie de comprendre où nous mènera notre prochain pas.
    L'entreprise de son côté est dans en version béta permanente, avec des cycles rapides de desctruction (créatrice) / création pure, ce qui peut être un peu déstabilisant pour les âmes sensibles car cela donne le tourni.
    Le secret de la survie c'est d'être unique, différent, créatif, être dans le changement permanent, être capable d'assurer sa propre promo non stop, bref prendre en charge son futur tout seul.
    Toutefois, la vie étant un immense balancier, attendons la nouvelle Release de Matrix avec un Néo super humain ! Et puis les français avec leur nature créative et ayant l'esprit de contradiction, espérons que la rébellion va s'organiser prochainement pour un monde meilleur, avec des intelligences en réseau, d'autres formes de solidarité dans le monde réel et la fin de tensions stériles dans les entreprises, organisations ou groupes sociaux utilisant leur énergie à s'autodétruire plutôt qu'à bâtir. Bonne chance et à très bientôt !!!

  • Art & Futur ? Quel(le)s consultant(e)s en 2008 ?

    NAMES
    Art & Prospective / Management / Stratégie


    Maryline Passini, Prospectiviste - Proâme

    Armelle WEISMAN, Directrice associée, Conseil en mécénat & communication par l'art www.troistemps.com

    Christine Cayol, www.synthesis.com, auteur de « l’intelligence sensible » , vivant entre Paris et Pékin

    Hélène Mugnier, diplômée de l’Ecole du Louvre, Conseil art-entreprise, Auteur « Art & Management: du fantasme à la réalité », http://artbusiness.typepad.com et lire un billet sur La culture est l’avenir de notre croissance économique http://artbusiness.typepad.com/art_et_business/2007/02/la_culture_est_.html#more

    Catherine Champeyrol, créativité/management/vision prospective, http://cacham.blogspot.com

    Christian Mayeur, (art + management = innovation), http://www.entrepart.com/ou http://www.entrepart.com/blog/

    J'ai oublié quelqu'un(e) ? 

     

  • Téléchargez gratuitement Regards sur le Futur

    Téléchargez gratuitement sur www.iconoclaste.fr « Regards sur le futur », un recueil indispensable d'interviews de 18 électrons libres pour avoir une diversifiée des mutations de notre monde, de la France, des français et même un rapide aperçu avant impression de 2015_2020 !

    1. AMAURY Bessard, Président de l’Observatoire français des Think tanks, www.oftt.eu

    2. ASTOR Patrick, Auteur «Télé », http://pepere-viou.skynetblogs.be/

    3. AUCKENTHALER Brice, Associé d’Expertsconsulting / Innovation, Prospective, www.experts-consulting.com

    4. BAYLE Pierre, Communiquant le jour /Agitateur d’idées la nuit, http://pierrebayle.typepad.com

    5. BENARD Jean-Claude, Responsable du Web marketing, http://slovar.blogspot.com

    6. BERGER Joël, Coach, www.tripole.fr

    7. BOUCHÉ Geneviève, Futurologue TIC

    8. COUDER Antoine, Journaliste...iconoclaste

    9. de COURSON Hughes, Compositeur...iconoclaste

    10. FAILLY Denis, Consultant, http://denisfailly.blogspirit.com ou http://www.les-entretiens-du-futur.com

    11. GARCIA VITORIA Laura, Présidente d’Arenotech, http://laura-garcia-vitoria.blogspot.com/ ou http://www.arenotech.org/ ou http://www.tribunelibre.info/

    12. GAUDIN Thierry, Prospectiviste, http://gaudin.org/

    13. HALEVY Marc, Prospectiviste et philosophe, www.complexitude.eu

    14. OURVOIE Gilles, Associé fondateur PMI Factory, http://pmifactory.com

    15. PURDEW Eve, DG, www.purdew.com

    16. ROCHET Claude, Professeur, Institut de Management Public, http://www.claude-rochet.fr

    17. SAINT-CAST François, Economiste spécialiste des impacts économiques / dirigeant de Diagnostic & Systems, www.saintcast.blogspot.com ou www.diagnosticetsystems.fr

    18. ZEITOUN Tita, EC /CAC/dirigeante de société, www.actiondefemme.fr

     



    Contact : René Duringer smartfutur@gmail.com