Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 octobre 2008

Vive la Cloud France !!!!

2025, après le cloud computing, la cloud France ?

La prospective de rêve (où tout se réalise comme prévu), c'est un peu comme la photographie : pour être nette il faudrait que personne ne bouge sur la photo. Depuis quelques années, il semble que beaucoup de tirages soient flous !!! Dans la France de l'après-guerre, les systèmes étaient stables, avec un contrôle pyramidal. Ainsi une poignée d'hommes forts ont construit l'Europe. Il était possible de planifier l'output des systèmes économiques, de modéliser et grosso modo, un jeune sortant d'une école de commerce pouvait faire la courbe de sa rémunération, jusqu'à l'âge de.... sa retraite !!! Planification, modélisation, rationalisation, nous étions dans une vision monolithique, très cerveau gauche du monde, bourrée de certitude, très yang.
Aujourd'hui, comment imaginer 2025 avec des référentiels toujours empreints de l'ancien monde ? Nous sommes plutôt à l'ère de l'incertitude, du fractal, du polycentrique, du non-linéaire, de l'entropie, avec un rôle décisif des individualités dans la construction de notre futur. L'imprévisible est la norme, car nous sommes dans une histoire interactive où nous serions tous contributeurs, chacun faisant au mieux qu'il peut.
La prospective à l'horizon 2025 est donc un mélange de volontarisme, d'envies, de phantasmes, d'histoires rêvées, de résurgences d'anciens imaginaires, parfois de chimères. Les méta-scénarios à la soviétique ou du type commissariat au plan sont devenus obsolètes ou pathétiques face aux nouveaux imaginaires.
A ce stade, l'action politique (pouvoirs publics) et celle de chacun des français sont mélangées, car même si nous ne trempons pas notre plume dans le même encrier, c'est au final pour inventer un futur désirable.
Imaginer 2025, pourrait consister à prendre en compte la multiplicité des individualités en France (dans le monde réel, donc y compris ceux qui prennent les transports en commun et ceux qui attendent la fin du marché pour acheter des fruits et légumes moins cher). Ce travail d'écoute fine, reste à faire. Peut être alors on pourrait entendre plus distinctement dans le brouhaha, les bruits de fissures sociales, les peurs non formulées, les envies en cours d'infusion, etc Privilégier une vraie investigation ethnologique et sociologique, sur la désinformation (involontaire) des médias... Comment imaginer 2025, avec de l'infotoxicité à tous les étages ?
De nouveaux imaginaires restent à construire avec des démarches non conventionnelles avec des profils atypiques (allez voir par exemple le blog http://www.iconoclaste.fr/ où on demande l'avis à différentes individualités leur vision de la France en 2015_2020)
Notre pays, est un nuage de talents et de diversité humaine incroyable, et à ce titre nous pourrions revendiquer le titre de « Cloud France », sous réserve de tout interconnecter pour faire un réservoir d'énergie puissant...
René Duringer / Bloggeur de nuit

Les commentaires sont fermés.