Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 27 avril 2008

Journalisme, Storytelling, Prospective, etc

Découverte grâce au blog Samsa News de Philippe Couve, producteur et présentateur de l'Atelier des Médias sur RFI, une note de Jeff Jarvis sur l'avenir du journalisme m'entretient depuis plusieurs jours dans un état d'intenses cogitations. Cette note du 14 avril 2008 ouvre une réflexion prospective parmi les plus originales de ces dernières années. Remarquablement argumentée et illustrée par des schémas imparables, la vision de Jarvis me tracasse.

Impossible de ne pas adhérer à la première remarque du professeur de journalisme: les nouvelles du monde parvenant à l'individu par l'entonnoir des médias est, en effet, une notion périmée. Et on accepte naturellement le diagramme qui montre que la presse est devenue une source parmi d'autres: sites web des entreprises, des organisations, des gouvernements, blogs.
Mais déjà, deux objections pointent: d'abord le fait que l'on puisse "avoir des nouvelles" par d'autres canaux que ceux de la presse n'est pas nouveau dans la sociologie de l'information; ensuite, justement, les citoyens ont appris à faire la différence entre la publicité, la propagande, le prosélytisme et l'information proprement dite, c'est à dire les nouvelles formatées par l'industrie de la presse.

la suite sur  http://www.journalistiques.fr/category/PROSPECTIVE

samedi, 26 avril 2008

Le futur français passerait il par les militaires ?

Un futur français sous influence militaire ?
L'Etat a toujours joué le rôle unificateur dans un pays marqué une grande diversité culturelle... Le secteur public marque de son empreinte l'économie française depuis Colbert. Un exemple, c'est l'imbrication de la sphère militaire dans notre vie en 2008. Donc notre futur est indissociable de ces racines profondes. Exemples...

  • L'école française de l'intelligence économique est marquée par la pensée militaire et donc diffère de l'approche habituelle dans le monde occidental...Même la gendarmerie s'est positionnée sur ce secteur !
  • Les entreprises qui utilisent régulièrement du personnel issu du domaine militaire en fin de carrière pour des postes de fonction de support (ressources humaines, services généraux, etc) . Cela semble toujours un personnel très prisé !!!
  • Le secteur de la sécurité en plein boom en France qui s'approvisionne naturellement auprès de personnel issu de la filière militaire.
  • Le secteur de la défense a toujours été un lieu d'innovation dans des projets de pointe favorisant indirectement les entreprises (sous traitants ou effet d'avant garde pour toute l'économie française). A ce titre on peut s'intéresser aux technologies déjà développées pour le soldat du futur, qui ressemblent furieusement a ce que l'on peut voir dans les films de science fiction, sauf que cela est déjà opérationnel.
  • L'armée appelée à la rescousse pour la réinsertion des jeunes dans des projets pilotes, etc

On notera au passage le remarquable exercice de prospective à 2040 réalisé récemment par le ministère de la Défense : http://www.defense.gouv.fr/das/prospective_de_defense/les...

2020-2050, un nouveau groupe sur Face Book

Le Futur des possibles à l'horizon 2020-2050, c'est un nuage de points, une forêt d'objets encore virtuels. Face à cette forme incertaine vue de loin, concentrons nous sur des déclinaisons de ce que pourrait être le futur pour des thématiques précises : le magasin du futur, le consommateur du futur, l'entreprise du futur, etc pour prévisualiser des évolutions possibles. L'idée c'est donc de construire une vision globale à partir de détails du futur, d'anticipations, et définir une matrice au sein d'une fenêtre temporelle où la seule certitude, c'est que nous allons vivre des changements non linéaires dans tous les domaines de notre vie quotidienne. Avec un peu d'audace, et si l'on faisait un bouquin sur la vie en 2020-2050 ???

France 2025, by Besson (Eric, pas Luc)

Vu dans Libération 
 
«Réhabiliter le temps long». A l’heure du temps court de la communication politique et des effets d’annonce vite oubliés de Nicolas Sarkozy ou de tel ministre, c’est l’objectif affiché par Eric Besson, secrétaire d’Etat chargé de la prospective, de l’évaluation des politiques publiques et du développement de l’économie numérique, qui a présenté ce matin l’exercice de prospective «France 2025».
«Pas un catalogue de mesures ponctuelles»

L’objectif: rassembler, en huit groupes de travail, experts, syndicalistes, parlementaires et entrepreneurs, pour déboucher, d’ici huit mois, sur «un ensemble de scénarios possibles, d’options pour la France, compte tenu de ce que nous savons des grandes tendances et des caractéristiques propres de notre pays», explique Eric Besson.

En clair: pas de formule magique ni de solution miracle. Ni de catalogue de mesure comme le préconisait… le rapport Attali. «Il n’est pas question de tracer une voie unique de propositions, ni même un catalogue de quelques mesures ponctuelles, précise le secrétaire d’Etat d’ouverture, qui préfère parler de «boîte à outils, d’un "GPS de la réforme", avec toutes les routes possibles».

Histoire de se démarquer encore plus clairement du rapport Attali, qui a laissé des traces dans l’opinion comme chez les parlementaires UMP, Eric Besson souligne que «l’objet de notre réflexion n’est pas seulement la croissance (que le rapport Attali visait à «libérer», ndlr), mais bien l’équilibre de notre société, les conditions de son épanouissement». Dernière estocade: «On peut prendre 20 ou 30 experts, on s’enferme pendant quelques mois et on rend un rapport. C’est extrêmement facile à faire....»

Besson, lui, jure de «dialoguer». Changement de méthode donc. Il faudra se «confronter» à différents points de vue. Comme ceux du député apparenté communiste Jean-Pierre Brard, qui est de la partie. Les parlementaires socialistes ont en revanche décliné l’invitation. Invité de marque, Jacques Delors est membre de la commission plénière qui rassemblera les travaux des huit groupes de travail.

Blair l'inspirateur

Pour l’heure, seule une carte d’identité de la France et de ses enjeux est sur la table. Un document de 287 pages, portant le doux nom de «diagnostic stratégique», qui pose plusieurs questions. «L’offre française peut-elle répondre à la demande mondiale?», selon l’exemple donné par Eric Besson. Le document constate ainsi que «la France manque de grosse PME». Ou encore que la France est «le pays le plus fécond d’Europe» grâce à «une politique familiale généreuse et efficace», représentant «3,8% du PIB» (ce qui est trop, à en croire le couac du gouvernement sur la carte famille nombreuse), mais doit faire face au «vieillissement démographique» qui «contribue à la hausse globale des dépenses publiques».

Rien de très nouveau. Mais pour Besson, il convient d’abord d’établir «un diagnostique partagé». L’objectif général est tout de même clair: «adapter notre pays à la mondialisation. L’adaptation n’est pas mécaniquement un sacrifice. On peut combiner compétitivité forte et protection économique et sociale», croit Eric Besson.

S’il assure que la commission «n’a pas en tête un catalogue de réformes déjà prêt», un indice donne peut-être une idée des futures conclusions: «France 2025» est directement inspiré de ce qu’a fait Tony Blair au Royaume-Uni, reconnaît Eric Besson. «Nicolas Sarkozy a été marqué par les outils dont Tony Blair s’est doté». L’ex-socialiste glisse au passage que la RGPP (révision générale des politiques publiques) s’inspire elle «du Canada». Et Eric Besson de citer Tony Blair: «La mondialisation est un risque pour ceux qui sont immobiles.» Pour des conclusions et pistes plus concrètes, rendez-vous dans huit mois.
 
Article paru dans Libération

Enfin, une formation Prospective et RH !!!

8ef3c66529f10311bd09d852fb41d65e.jpgCAMPUS PROSPECTIVE RH


Cycle de Formation innovant proposé le Groupe RHM

40h dispensées par 9 experts en prospective


Le cycle PROSPECTIVE RH est composé de 5 journées

un socle commun de 3 journées / 4 modules d’une demi-journée, complémentaires et optionnels

Renseignements : Audrey BRUGEROLLESaudrey.brugerolles@grouperhm.com


De la GPEC à la prospective RH

Par Nathalie BASSALER

Les caractéristiques propres à toute démarche prospective :

Une approche globale, longue, rationnelle, d'appropriation et une vision pour l'action, permet d'éviter les critiques faites aux modèles classiques de GPEC et peut être comprise comme un dépassement de ces démarches instrumentales.

  • Émergence de nouvelles thématiques. Sensibilisation aux exigences RH actuelles.

  • La Prospective RH, un état d’esprit. Explications.

  • La Prospective RH, prolongement de la GPEC ou de la recherche sociologique, ou matière à part entière.

  • Qu’est-ce que n’est pas la Prospective !

  • La Prospective RH, vision incontournable aujourd’hui. Pourquoi ?


Nathalie BASSALER, Chef du service Veille, prospective et

international au Centre d’analyse stratégique. Chargée de

mission au sein du Groupe Aleph dédié à la prospective de

l’État stratège et de ses fonctions anticipatrices. Professeur

au CNAM, à Paris-Dauphine.


La prospective stratégique : Histoire, méthode et pratiques

Par Philippe DURANCE

La bonne anticipation est celle qui suscite l’action :

  • Alliant rigueur et imagination, c’est le rôle de la prospective stratégique, introduite dans ce module à la fois dans sa dimension historique, mais également méthodologique et pratique.

  • Une brève histoire de la prospective française : la prospective de Gaston Berger prospective et décision ; les différentes écoles de prospective.

  • L’homme face à l’avenir : le rôle de l’avenir dans la société ; l’avenir domaine de liberté, de volonté et de responsabilité ; les différentes attitudes possibles face à l’avenir.

  • La prospective stratégique : quelles différences entre prévision, prospective, planification, stratégie ?

  • Les questions-clés de la prospective stratégique ; du bon usage des méthodes.

  • Problèmes et méthodes de prospective : l’élaboration de scénarios prospectifs ; l’exploration du champ des possibles et la réduction de l’incertitude ; l’identification des enjeux et le passage à l’action.

Témoignage de Yann CHARRON, DRH de MEDERIC


Philippe DURANCE, Chercheur associé au LIPSOR, chaire prospective stratégique du CNAM, expert en prospective RH, vient de publier « Attitudes Prospective » chez l’Harmattan.


Prospective métier / Outils, Méthodes Prospective RH

Par Aline SCOUARNEC

L'avantage de la prospective métier, c'est qu'elle permet au travers d'un historique des métiers de repérer les

tendances d'évolution des métiers individuels et collectifs et d’opérer une mise en perspective permettant de mieux saisir les mutations sur longue période. Elle relativise également l'importance du présent dans la détermination du futur. La visibilité du gestionnaire de ressources humaines mais aussi du salarié dépend du travail itératif et permanent dans l’espace-temps : passé/présent/futur.


POURQUOI S’INTÉRESSER À LA PROSPECTIVE EN GRH

  • Les leçons de l’histoire : La prospective en question, définition et enjeux. La prise en compte du temps en GRH : de la prévision à la prospective.

  • Définir sa propre stratégie de Prospective Métier : La Prospective Métier : définition et enjeux. Construire sa stratégie de Prospective Métier.


COMMENT FAIRE DE LA PROSPECTIVE MÉTIER

Un cas complet sera développé tout au long du séminaire, illustrant chacune des séquences.

  • Conduire une étude de Prospective Métier : la méthode PM.

  • Mettre en place un observatoire métier.

  • Développer des outils de veille des métiers.


Dimension Internationale de la Prospective

Demi-journée animée par Carine DARTIGUEPEYROU

Cette demi-journée sera consacrée à la prospective au niveau international et à sa pratique dans le domaine des politiques publiques. Quelles sont les grandes évolutions économiques, sociales et politiques ? Quelle place est faite à la prospective RH dans les politiques publiques européennes ? Quels sont les impacts pour la France et pour les entreprises ?


Carine DARTIGUEPEYROU : Présidente du comité

scientifique du Cercle de la Prospective RH. Experte en

prospective et conseil en stratégie et politique de

développement internationale. Consultante et rapporteur

auprès de la Commission européenne.


La mondialisation, un nouveau paradigme

par Jean-Louis LEVET

Les grandes évolutions à l'œuvre

Jean-Louis LEVET : Directeur Général de l’institut de recherches économiques et sociales [IRES]


La prospective publique - Comment les États préparent-ils l'avenir ?

par Bruno HERAULT

  • Présentation de quelques pays significatifs.

  • Quelle importance de la prospective ?

  • Quelles approches ?

  • Quels thèmes et sujets ?

  • Quels rapports à la décision ?


Bruno HERAULT : Après une quinzaine d'années passées à

l'université, il devient chargé de mission auprès du

Commissaire au Plan puis responsable de la prospective

dans cette même institution. Il est actuellement

Rapporteur général du Centre d'analyse stratégique.

À participé à de nombreux exercices récents de

prospective : Politique familiale Horizon 2015 [CNAF],

Avenir du ministère de l'Intérieur 2010-20, Prospective du

système français d'innovation [ANRT-FUTURIS], etc.


État de la prospective RH en Europe

par Emmanuel JAHAN

  • Veilles sociales européennes : inclure la prospective.

  • Où en est l’Europe sociale ? La démographie. La formation. Quelques données économiques et sociales. L'emploi. La représentation des salariés.

  • La « stratégie de Lisbonne », l’« Agenda social européen » et la

    Présidence française.

  • Flexicurité : une voie unique pour l’Europe ?

  • Droit du travail : Un livre vert sur la modernisation du droit du

    travail européen orienté vers la flexicurité. Une charte des

    droits fondamentaux qui concerne l'entreprise et sa responsabilité sociale [ou sociétale].

  • Délocalisations, mobilité et droit de grève : la Cour européenne

    de Justice se prononce, Comité de Groupe Européen : quatre

    évolutions fondamentales en projet

Emmanuel JAHAN : Représentant du groupe AIR France pour

les affaires sociales auprès des Institutions Européennes


Aline SCOUARNEC : Professeur des Universités,

Responsable du Master RH en apprentissage IAE de Caen,

Rédacteur en Chef de la revue Management et Avenir.

Membre de l’AGRH, expert en prospective RH.


Les ruptures et grandes évolutions

Par Michel SALOFF-COSTE

En ce début du troisième millénaire, le manager doit anticiper, créer, innover ! La GPEC était l’outil idéal quand les ressources humaines n’étaient qu’ « une variable d’ajustement à la performance de l’entreprise » Aujourd’hui à l’ère de la création, où les actifs immatériels prennent de plus en plus d’importance, le capital humain devient un enjeu majeur. Dans ce contexte la prospective RH prend toute sa dimension : Le monde industrialisé est en pleine transformation. Le passage à la "société de l'information" remet en question nos valeurs et notre vision du monde. Les organisations, pour gérer au mieux l'accélération des mutations technologiques, économiques et sociales, sont amenées à repenser leur processus de prise de décisions. Notre impact écologique rend vitale une anticipation prospective globale des opportunités et des risques. Nous quittons une approche mécaniste pour aller vers une approche systémique. La gouvernance des organisations est l'enjeu clé du XXIème siècle. L'acuité de la vision stratégique est aujourd'hui le facteur essentiel de valorisation pour tous les partenaires de l'entreprise, clients, fournisseurs, actionnaires et salariés.

  • Transformations technologiques, économiques, sociologiques et culturelles : fondamentaux de la prospective.

  • Les quatre grandes vagues de civilisation : chasse-cueillette, agriculture-élevage, industrie-commerce et création communication et leurs impacts.

  • L’impact des mutations actuelles sur l’identité humaine.

  • La transformation des organisations à travers leur structure, système, management et culture.



Michel SALOFF-COSTE : Prospectiviste, chercheur, enseignant et conseil en stratégie créative,

management et communication. Co-auteur des ouvrages de prospective :« Les horizons du futur »,

« Le dirigeant du 3ème millénaire », « Le DRH du 3ème millénaire » et « Le management du 3ème millénaire ».


Les Pionniers de la prospective RH

Prospective & plan d’action

Par Wilfrid RAFFARD

Cette session doit permettre de comprendre comment passer de la prospective RH « in vitro » à la prospective RH « in vivo ». La prospective c’est simple, à la portée de tous, porteur de sens et permet de mettre l’entreprise en situation de réussite à l’horizon 2020 !


Les grandes questions :

  • Comment faire en sorte que la prospective ne soit pas dans l’entreprise qu’un sujet de réflexion ?

  • Qui doit être au Comex en charge de la prospective ?

  • Comment la prospective devient-elle un véritable levier de la stratégie de l’entreprise ?

  • Qui dans l’entreprise doit se sentir concerné ?

  • Pourquoi la prospective est-elle un enjeu dans les RH ?


Wilfried RAFFARD : Co-auteur du livre « Le DRH du 3ème Millénaire », président de COM Value


Deux témoignages de praticiens d’entreprise créatrices de pôles Prospective RH serviront d’études de cas :


Sophie QUARRE DE VERNEUIL, Responsable Prospective et Enjeux RH, SUEZ. Témoin de mise en œuvre, développement et résultat

Corinne FORASACCO, Directrice Innovation et Prospective RH, CAISSE d’ÉPARGNE. Méthodes et objectifs de la création d’un pôle prospective RH



lundi, 21 avril 2008

Sophie Calle, Louise Bourgeois et la prospective

7b6e94ef07ba1a083ad4311dc7b5be0d.jpgL'ADN de l'entreprise du futur passe par la convergence NATE

Quel est le rapport entre Sophie Calle, Louise Bourgeois, la Fondation Cartier et le futur de l'entreprise ? Si pendant des siècles, l'Art et l'économique ont eu des passerelles ritualisées, en 2008, l'art sacralisé s'est invité dans le quotidien, l'art est encapsulé dans les nouveaux modèles économiques (telles les huiles essentielles de fleurs de Lilas dans les nouvelles lessives !), l'art est devenu fongible avec le numérique. Tout le monde est devenu un artiste potentiel : photo, film, musique, etc Chacun veut s'exprimer, forger sa propre identité. Pour quand la version crowdsourcing de l'art ?
C'est une des illustrations de la convergence NATE (Nature/Art/Techno/Economie) que l'on voit se profiler à l'horizon (voir en ce sens le modèle de développement de la Finlande). Celle ci va de pair avec les fusions Homme/Nature, Art/Entreprise, Don/Profit, etc L'ADN de l'entreprise du futur va embarquer l'art pour donner du sens au projet de l'entrepreneur, pour définir une empreinte immatérielle, pour sublimer le quotidien avec du beau, pour forger un méta langage permettant de s'abstraire des pièges de la sémantique. L'art est devenu performance, expérience à vivre, installation éphémére, qui échappe à toute définition d'un courant de pensée, formant ainsi un nuage de points en mouvement. Donc l'Art des collectionneurs existe encore, mais maintenant à l'échelon planétaire, pour une peuplade composée par les nouveaux hyper milliardaires des pays émergents. Il est donc possible que le design devienne la nouvelle déesse de l'économie 2.0, une nouvelle façon d'exciter nos sens affaiblis. On parle même de designer les formes d'organisation des entreprises. Le manager est musicien et pour certains, il peut atteindre aussi l'état de grâce de l'artiste, et devenir why not, un performer. L'art et l'entreprise, n'ont pas fini de s'enrichir mutuellement dans le futur. Le mécénat culturel est une application française, à la version Colbert, mais un premier pas avant des relations fusionnelles à venir.

612ac21f21eb2eb715ee355fb492b587.jpgEnsuite viendra surement un jour où l'art ne sera pas considéré dans l'inconscient collectif, comme un centre de coût, mais comme un véritable driver de la croissance. Il est possible que l'adrénaline de l'entreprise du futur soit le beau, la poésie, le rêve ! S'il est possible de fabriquer en une journée plusieurs tableaux de la Joconde dans un village perdu en Thaïlande, le véritable art pouvant soutenir une croissance durable fait référence à d'autres racines. Au préalable, il faudrait que les entreprises puissent pacifier leur cerveau droit et cerveau gauche, pour considérer l'art et l'entreprise comme un tout. Il faut pour cela des éclaireurs/éclaireuses qui construisent des ponts entre ces deux univers...En attendant, l'art est un formidable instrument non rationnel pour s'interroger sur l'évolution du monde, un point d'entrée qui tel un haïku ne vous donne pas une solution absolue, mais provoque des insights. Autant d'énigmes pour rester en éveil, stimuler la curiosité quand ont tente de s'intéresser au futur. Même qu'avec de l'ouverture d'esprit, cela peut même devenir une wild card, dans la trousse à outil du prospectiviste 2.0 !!

dimanche, 13 avril 2008

2020-2050 : plusieurs points d'entrée pour imaginer le futur

 c8f239405e615d5c8800d23f7ffe7cac.jpg

Le Futur c'est abstrait, conceptuel. Et si c'était au final un nuage de points avec des déclinaisons dans le monde réel ????

 

  • Aliment du futur

  • Amour du futur 

  • Art du futur… numérique, abstrait, réaliste, expérimental,

  • Automobile du futur

  • Avion du futur

  • Bureau du futur

  • Capitalisme du futur

  • Carburant du futur

  • Centre ville du futur

  • Cinéma du futur

  • Consommateur du futur

  • Consulting du futur

  • Croyances & valeurs du futur

  • Distribution du futur

  • Eau du futur

  • Ecole du futur

  • Economie du futur

  • Edition du futur

  • Emplois du futur

  • Energie du futur

  • Entrepôt de demain

  • Entrepreneur du futur

  • Entreprise du futur

  • Europe du futur

  • France du futur

  • Gastronomie du futur

  • Guerre du futur

  • Habillement du futur

  • Habitat du futur

  • Hotel du futur

  • Jeune du futur

  • Jouet du futur

  • Journalisme du futur

  • Livre du futur

  • Loisirs du futur

  • Luxe du futur

  • Magasin du futur

  • Management du futur

  • Marchés du futur

  • Marketing du futur

  • Médecine du futur

  • Médicament du futur

  • Mégapole du futur

  • Métropole du futur

  • Musique du futur

  • Ordinateur du futur

  • Radio du futur

  • Recrutement du futur

  • Senior du futur

  • Sexe du futur

  • Société civile du futur

  • Soldat du futur

  • Technologies émergentes

  • Téléviseur du futur

  • Territoire du futur

  • Tourisme du futur

  • Travail du futur

  • Vêtement du futur

  • Ville du futur

 

 

J'ai oublié un item ? N'hésitez pas à enrichir la liste !!! René Duringer smartfutur@gmail.com

Futurs 2020-2050 / 14 façons de voir le futur

 

  1. Catastrophisme éclairé, genre Jacques Attali

  2. Better Life / Better Futur

  3. Pop Futur (ou rock and rolllllllllllll)

  4. Utopie

  5. Catastrophisme version Hollywood (cf films sci-fi USA)‏

  6. « No futur » version intellectuels français / Saint-Germain

  7. Storytelling genre Think tanks ou officines

  8. Transhumanisme

  9. Distopie

  10. Culte du « progrès techno forever »

  11. Alter Futur

  12. Nouveaux dieux : nano / DD / IA / high techno / 2.0

  13. Volontariat en réseau « Un autre monde est possible »

  14. Life is a joke ou Life is fun, genre Chronic'art

lundi, 07 avril 2008

L'Usine du futur !!!

Extrait du journal Innovation le journal
http://www.innovationlejournal.fr

L'usine du futur prend forme
- Journal - PROSPECTIVE -
Date de mise en ligne : vendredi 4 avril 2008
William Bolle
Porté par le pôle de compétitivité Axelera, qui se positionne à la confluence
de la chimie et de l'environnement, le projet « intensification des procédés »
dessine les contours de l'usine du futur. Grâce à la miniaturisation de la
chaîne de production et à l'optimisation des process, celle-ci sera plus
compacte, plus sûre, plus efficace sur le plan énergétique et
environnemental, et moins coûteuse. Enjeu majeur de compétitivité pour la
chimie française, l'intensification des procédés pourrait aussi ouvrir de
nouveaux marchés aux équipementiers de ce secteur industriel.
Plus compacte, plus sre, plus « verte » et moins coteuse : telle est la vision de l'usine chimique
du futur qu'esquissent les acteurs du projet de R&D « intensification des procédés ».
Un programme porté par le pôle de compétitivité rhônalpin « Axelera », qui se situe à la
convergence de la chimie et des enjeux environnementaux. Animé par Sophie Jullian, directrice
du développement à l'IFP-Lyon(1), le projet « intensification des procédés » doit permettre selon
elle de « passer des immenses usines qui jalonnent par exemple le « couloir de la chimie » (2), à
des unités plus discrètes de deux ou trois étages, qui pourraient ressembler à de simples
hangars. »
Et, ce, tout en maintenant un niveau de production au moins équivalent.
Par quel miracle ? Par la miniaturisation des chaînes de production et la réduction du nombre
d'étapes qui séparent la matière première du produit fini.


Utiliser des microsystèmes
Exemple : dans les usines, les réactions chimiques surviennent dans les « réacteurs »,
c'est-à-dire des enceintes ou des cuves qui, « grâce à l'évolution des techniques d'usinage,
pourront évoluer vers une forme « micro-structurée ». En creusant au laser dans de grandes
plaques de petits canaux où circuleront les fluides, et en agglomérant plusieurs plaques, on
obtiendra un réacteur plus compact, qui évacuera la chaleur en continu, ce qui permettra d'aller
plus loin dans la réaction. » Dans l'usine du futur, le stockage des produits chimiques pourra lui
aussi être considérablement réduit. Il suffira pour cela « d'intégrer dans une seule et même opération les diverses opérations de mélanges, de réactions et de séparations des produits
chimiques, qui impliquent aujourd'hui de stocker à chaque étape les produits intermédiaires. »
D'où à la fois un gain d'espace, mais aussi un progrès en terme de sécurité.
Sans compter que l'intensification et l'optimisation des procédés permettront à l'usine du futur de
consommer moins de matière première, moins d'énergie, et d'émettre moins d'effluents.
La qualité des produits (carburants, médicaments...) pourrait même être accrue par le meilleur
contrôle des conditions opératoires.
Bref, l'usine du futur sera « plus acceptable pour l'opinion publique », estime Sophie Jullian.
Maintenir la production chimique en France
Par une meilleure occupation de l'espace et une réduction des cots de production, elle sera aussi
plus compétitive. Un enjeu essentiel pour le pôle Axelera, qui « est avant tout à l'interface de la
recherche et du business. Ce projet est indispensable pour maintenir la production chimique en
France, mais aussi pour développer l'offre technologique des équipementiers et leur ouvrir de
nouveaux marchés. Enfin, l'enjeu de l'efficacité énergétique concerne tous les secteurs et pas
seulement la chimie. Ce projet fondateur intéresse aussi des industries connexes comme le
raffinage, la cosmétique, la pharmacie, ou même l'agroalimentaire. »
Initié en 2006, ce projet, le premier à avoir été lancé par le pôle Axelera, prends déjà corps dans
plusieurs pilotes. Les premières démonstrations devraient intervenir entre la fin 2008 et le début
2009.
(1) IFP : Institut français du pétrole (2) Concentration d'usines chimiques dans le Sud de l'agglomération lyonnaise
Copyright

2030...Le krach...écologique ???

2030 - Le krach écologique

Le krach écologique aura lieu en 2030 ! Le front climatique, le front énergétique, le front de la croissance et le front démographique vont se télescoper exactement à la même date.

Le changement climatique est une dérive sans retour. Qui en est le premier responsable ? Notre consommation d’énergies fossiles, dont le pétrole, qui provoque l’émission de gaz à effet de serre.

Geneviève Ferone pose dans cet essai clair et tranché une série de questions économiquement incorrectes. Comment nous orienter au plus vite vers des énergies propres et renouvelables ? Aurons-nous le temps de les financer et les développer à une échelle industrielle pour couvrir les besoins en énergie de 7 milliards de personnes en 2030 ? Faut-il généraliser la taxe carbone ? Comment faire basculer des géants économiques tels que l’Inde et la Chine, dont les intérêts sont divergents des nôtres, vers une nouvelle gouvernance ? Faut-il attendre une quelconque aide de la décroissance ? La foi dans le progrès technologique nous sauvera-t-elle ?

 

http://cdurable.info/2030-Le-krach-ecologique-Genevieve-F...

 

2030 - Le krach écologique de Geneviève Férone - Editeur : Grasset - Parution : 13/02/2008 - 288 pages - Prix public : 17,90 €

Au sommaire

- Le changement climatique : de la chimie et non de la philosophie
- Le climat en 2030 : une situation totalement inédite
- Réduire les emissions de gaz à effet de serre de 6,5 milliards de terriens
- Une cure de désintoxication des énergies fossiles
- Les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire : panacée ou mirage ?
- Démographie, croissance et environnement
- Terre et mer nourricières ?
- La révolution verte
- La technologie nous sauvera-t-elle ?
- Le grand bazar de l’énergie, une menace pour la paix
- L’Asie à l’heure du rêve américain
- Un plan Marshall du climat
- Tous schizophrènes
- Une communauté de destins
- La tentation de Faust ou la métamorphose

 

Geneviève Férone

samedi, 05 avril 2008

Diaporamas sur la Prospective dispos sur SlideShare

Téléchargez ou visionnez DEUX diaporamas SmartFutur. Le premier fournit des tendances intuitives sur l'évolution du monde jusqu'en 2020 et l'autre donne une radiographie rapide du monde de la prospective !!!

http://www.slideshare.net/jeremydumont/tendances-2008-sel...

http://www.slideshare.net/duringer/cartographie-intuitive...

Sélection arbitraire de tags / semaine 15

696a26ee4e0af42198ad4b395a3585c1.jpg10 TAGS de la semaine 15 / AN 2008

  1. Embarqué / Encapsulé

  2. Architecture portative

  3. ADN

  4. Conversations

  5. Emergence

  6. Cognitif

  7. Deuxpointzero

  8. Imprévisibilité

  9. Convergence

  10. Réalité augmentée

Prospective in ze world !!!

Prospective in ze world


SÉNÉGAL

Présentation du modèle threshold 21dans le cadre de l’étude prospective « Sénégal 2025 »... engagée, sous la coordination de la Direction des Stratégies de développement, les phases de l’analyse rétrospective et de l’analyse structurelle déjà réalisées ont permis de dégager les premiers résultats. Pour enrichir la réflexion prospective par la thématique des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), l’Institut du Millénium de Washington a organisé hier, un atelier de présentation du Modèle Threshold 21, T21, à l’intention des acteurs. En ouvrant les travaux de l’atelier, le ministre du Budget, M. Ibrahima Sarr, a dit tout l’intérêt que son département accorde à la nécessité de disposer d’outils performants, permettant de mener des analyses macro-économiques globales pour la formulation de politiques et stratégies nationales de développement efficaces et durables. Selon M. Sarr, la tenue de cet atelier témoigne de l’engagement et de la détermination de l’Institut du Millénium à aider les gouvernements des pays en développement à relever les multiples défis liés à la réduction de la pauvreté, à la croissance économique, à l’atteinte des OMD, entre autres, en mettant à leur disposition des instruments de gestion et de planification en mesure de leur faciliter la prise de décision. L’étude prospective « Sénégal 2025 » vise définir la vision de développement à long terme du Sénégal ainsi que les voies à suivre et les moyens à définir pour y parvenir. Le ministre a aussi souligné le rôle complémentaire que le Modèle T21 pourrait jouer à l’égard des autres instruments de planification (Plan national de Développement, Programme triennal d’investissements publics, etc....) et devrait susciter un intérêt majeur et qu’au sortir de cet atelier, des axes pertinents seront déterminés. Mme Ingrid Cyimana, représentante adjointe du PNUD, a fait un important plaidoyer pour le Modèle Threshold 21 de l’Institut du Millénium de Washington.

http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=34846


FINLANDE

La Finlande est donc maintenant à notre connaissance le seul pays au monde qui dispose au Parlement, à côté des Commissions classiques (affaires sociales, politique étrangère, etc.) d’une Commission permanente, appelée Commission pour le Futur. Après avoir fonctionné comme un comité ad hoc, elle est devenue en 2000 une Commission permanente du Parlement à l’occasion de la révision de la Constitution finlandaise. Elle est composée de 17 parlementaires.


Les sujets traités par la Commission
Officiellement, cette Commission parlementaire est chargée des sujets suivants :
- traiter des initiatives soumises au parlement, telles que le rapport sur le Futur
- apporter des contributions aux travaux des autres Commissions, pour donner un éclairage stratégique à long terme (par exemple en matière de climat, d’énergie, de société de l’information)
- de débattre des questions concernant les facteurs et les modèles de progrès pour la société finlandaise
- de faire des analyses prospectives sur la recherche et la technologie (notamment en matière de technologie de l’information)
- d’être l’organe parlementaire chargé d’évaluer le développement technologique et ses conséquences sur la société

Lors de l’actuelle législature, le Comité s’est penché dès 2003 sur les questions suivantes :
- le futur du modèle finlandais de société de l’information
- le futur du système public de soins
- la recherche de la sécurité pour l’homme, phénomène de long terme
- l’innovation au niveau régional
- le capital social, dans la perspective des risques futurs pour les enfants et les jeunes
- le futur de la démocratie

La démarche de prospective est donc à la base de toute l’action gouvernementale, qui, grâce à une méthodologie cohérente, n’est pas juxtaposition de plans désordonnés commandés par les problèmes de l’actualité, mais processus d’ensemble réfléchi en commun.


L’anticipation en matière d’emploi dans un cadre régional
L’anticipation régionale a été expérimentée à partir de 1998, dans la région Sud Ouest de la Finlande (TURKU). Il s’agissait d’identifier à l’avance les changements dans l’environnement des affaires, la vie au travail, les technologies, et les qualifications aussi tôt que possible, et à agir de manière proactive au niveau régional pour en éviter les menaces et en exploiter les possibilités.


Qu’en est-il de l’emploi dans l’exercice ? Il en est au cœur, comme en témoignent les 5 orientations retenues par le gouvernement :
- sauvegarder le taux de fécondité et accroître l’immigration
- promouvoir les capacités fonctionnelles et la santé de la population
- accroître à la fois le taux d’emploi et la productivité
- réformer la protection sociale et les services sociaux
- utiliser de manière optimale les capacités d’une population qui vieillit

http://societesnordiques.wordpress.com/2008/02/11/la-pros...


LUXEMBOURG

Une prospective intéressante au niveau d'un pays mais aussi de filières professionnelles.

http://www.abilitic.eu/


MAROC

Maroc 2030

Initié dans le cadre de la réflexion prospective "Maroc 2030", ce Forum s'inscrit dans le cadre d'une série de rencontres que le HCP avait organisée dans le but de dégager les grandes options stratégiques, crédibles et soutenables, de l'avenir du Royaume dans son contexte maghrébin, méditerranéen, atlantique et africain.

Les débats du ce troisième Forum ont été organisés autour de six tables rondes qui ont traité les thématiques de : "Regards extérieurs sur le Maroc et le Maghreb dans la géostratégie mondiale", "Les dimensions africaine et transatlantique du Maroc dans son environnement maghrébin", "Le Maghreb, réalité en devenir : opportunités et défis", "Le rôle du Maroc et du Maghreb dans le contexte de la globalisation", "Le codéveloppement comme option de l'économie politique : le rôle du Maroc et du Maghreb dans l'environnement méditerranéen" et "Synthèse et recommandations : quelle nouvelle géographie économique du Maghreb?".

Dans un document de 152 pages le HCP présente les actes de ce Forum, qu'il s'agisse des contributions écrites par leurs auteurs ou de synthèses effectuées à partir de transcription des exposés.
La réflexion prospective "Maroc 2030", conduite par le HCP sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, a mis en évidence l'importance d'une ouverture internationale maîtrisée capable de garantir un développement durable du pays.

http://www.lematin.ma/Actualite/Express/Article.asp?id=87...


Zapping SmartFutur Semaine 15 /// by René Duringer

84fd4d0f73227a9b206937adb8916133.jpgZapping SmartFutur by René Duringer
Semaine 15 /// Année 2008
En cas de problème pour retrouver un doc cité, envoyez-moi un petit courriel !!!

 

 

 

 

 
e2149b0e678c5cb4a84972c3f48c241c.jpgTéléchargez le Carnet de tendances du Conseil supérieur de l'Ordre des Experts-comptables pour comprendre et anticiper les mutations du monde

http://caribou.nexen.net/Sites/62/pages/8Supports/docs/CarnetTendancesPalm.pdf 


Bienvenue à l’école du futur
A lire dans la revue de Microsoft Regards sur le Numérique ! Une revue plutôt intéressante pour comprendre la vie digitale.
www.regardsurlenumerique.fr

Vers la vidéo 2.0 avec Bruno Chatelin ?
Bruno Chatelin est un spécialiste de l’événementiel. Son métier est de mettre en avant des artistes, des événements, des festivals. Pour cela il a monté avec Malo Girod de l’Ain de M21 Editions, Filmfestivals.com et Fest 21. Sur ces sites, il promeut les festivals cinématographiques et leurs organisateurs et aide par ailleurs à faire connaître des réalisateurs en devenir. Avec cette activité, Bruno Chatelin est amené à s’intéresser de près à ce qui se passe sur internet. Il observe les tendances, et teste les différentes plates formes comme Myspace, Second life, Facebook, Linkedin,…..

Le travail de mémoire de Philippe Durance, chercheur associé au Lipsor sur la prospective inspirée par Berger
Depuis 2003, Philippe Durance rassemble et publie des textes fondamentaux de prospective de ces cinquante dernières années. Il nous présente aujourd'hui son ouvrage Attitudes prospectives. Éléments d’une histoire de la prospective en France après 1945 (Ed. L’Harmattan, coll. L’Harmattan, coll. Prospective) coécrit avec Stéphane Cordobes. « Entre 2004 et 2006, nous avons mené des entretiens avec quelques grands témoins et acteurs de la prospective et de son développement en France pour un projet de mémoire de la prospective. Treize personnalités se sont prêtées à l’exercice : Serge Antoine, Jean-Paul Bailly, Armand Braun, Michel Crozier, Michel Godet, Pierre Gonod, Jean-Paul Guillot, Édith Heurgon, Hugues de Jouvenel, Josée Landrieu, Jacques Lesourne, Jérôme Monod et Pierre Piganiol. Deux d’entre elles, Serge Antoine et Pierre Piganiol, sont aujourd’hui disparues ce qui montre bien l’urgence qu’il y avait à faire ce travail de mémoire.

Perspectives énergétiques de la France à l’horizon 2020-2050

Rapports de la Commission Énergie présidée par Jean Syrota /Centre d’analyse stratégique. On trouvera dans ce 12e numéro de la série Rapports et documents du CAS, en 2 volumes, une analyse prospective de la situation géopolitique, une évaluation des progrès techniques suivies d'une série de propositions d’action pour la France aux plans européen et national.

Patrick Bernasconi (FNTP) : « Il faut une vision prospective des infrastructures d’ici à 2020 »
A l’heure du bilan de son premier mandat à la tête de la Fédération Nationale des Travaux Publics, Patrick Bernasconi veut positionner les entreprises de travaux publics en acteurs incontournables du développement durable.

Un nouveau réseau social pour la prospective 2.0
http://fabricantsdufutur.ning.com/


Christine Lagarde et Hervé Novelli ont réuni le Comité stratégique tourisme sur l'avenir du secteur du tourisme à horizon 2020
Christine Lagarde, ministre de l'Économie, de l'industrie et de l'emploi et Hervé Novelli, secrétaire d'État chargé du commerce, de l'artisanat des Petites et moyennes entreprises, du tourisme et des services ont présidé ce matin le Comité stratégique tourisme pour identifier les évolutions du secteur du tourisme à horizon 2020 et ses relais de croissance. Le Comité stratégique tourisme a entendu le Boston Consulting Group (BCG) et le Contrôle général économique et financier (CGEFI), missionnés pour travailler sur l'identification des grandes tendances du marché du tourisme. Après cette phase de diagnostic, le comité travaille sur les pistes d'actions pour permettre à la France demaintenir son rang de 1re destination mondiale et renforcer l'attractivité de son offre afin de capter une clientèle nouvelle. Six groupes de travail seront mis en place sur les thèmes suivants : marketing de l'offre France, promotion internationale, accès à la France et aux régions, accueil et formation, infrastructures et pôles d'attractivité, activités et événements. Le secteur du Tourisme en France devrait connaître d'ici 2020 une croissance dynamique en raison du développement d'une nouvelle demande provenant des pays émergeants et du vieillissement des populations des pays matures (pays européens, États-Unis, Japon, etc.). Ces grandes évolutions économiques et démographiques vont impacter de manière importante la demande touristique mondiale. Dans ce contexte, le gouvernement est déterminé à soutenir le développement de l'offre touristique en engageant une politique dynamique dédiée au tourisme au bénéfice de la croissance et de la création d'emplois en France. Communiqué de presse du 31 mars 2008


Rapport secret : les 5 scénarios pour la France de 2010 – 2020...
« Le ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire à l’horizon 2010-2020 » ? Ce rapport secret aurait été rédigé par le groupe Futuribles, pour le Centre d’Etude et de Prospective du ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire en 2006...

  • Le premier scénario est titré « Une France incertaine dans un monde tumultueux ».
  • Le deuxième scénario, plus noir, traite de « l’implosion de la société française dans un monde tumultueux ».
  • Le troisième scénario va encore plus loin dans la cata. Il est titré « Décomposition de la France dans un monde traumatisé ».
  • Le quatrième scénario est baptisé « Refondation française dans un monde en coo-pétition ».
  • Le cinquième scénario, original, est titré « fragmentation et négociations généralisées ».


Le DIN publie une étude prospective sur l'avenir de la normalisation européenne en matière de convergence technologique
Recommandation pour la future organisation de la normalisation internationale l'étude identifie des besoins d’actions pour accroître la convergence technologique.
Des développements technologiques rapides, des convergences, une compétition mondiale et un besoin pour une meilleurs adaptation au marché, tels sont les défis posés aux organismes de normalisation européens aujourd’hui. De plus, la convergence des technologies est l’enjeu le plus important pour les structures de normalisation. L’un des projets entrepris l’année dernière dans le cadre du programme « Innovation avec les normes et les standards » a pris la forme d’une enquête destinée à tirer au clair l’opinion des parties prenantes en Allemagne à propos du système de normalisation européen.

http://www.afnor.org/portail.asp

L'ordinateur du futur en 2015...

Titre original de l'article en anglais « Hello, gorgeous! Meet the laptop you'll use in 2015 paru » http://www.computerworld.com


La radio cognitive doit anticiper les risques
CAREER finance un programme de recherche visant à établir une analyse prospective des risques menaçant les réseaux radiologiciels. Ces réseaux sont capables de détecter l'ensemble des fréquences disponibles. Publié le 18 Mars 2008
http://www.atelier.fr/reseaux/10/18032008/la-radio-cognit...

Qu’est ce qui donnera aux consommateurs l’envie d’acheter ?

Des services à valeur ajoutée, des promotions attractives, des espaces commerciaux innovants ou des médiations créatives entre le client et les marques ?
Si cette question vous intéresse alors le dernier dossier de tendances de Style-Vision MEGA-TREND « Retail to 2009/10 » est fait pour vous.
Vous y trouverez des concepts créatifs, des idées nouvelles et une vision prospective stimulante concernant : Les expériences de shopping capables de répondre aux motivations complexes du consommateur. Les nouveaux médiateurs de la relation client–marque. Les valeurs et symboles d’une nouvelle culture du shopping.
Lisez comment le magasin SOGO CLUB à Hong Kong a déployé une architecture commerciale « hypercentrée » sur le client.
Observez comment Mercedes renouvelle la présentation d’un catalogue en ligne en recréant la sensation de toucher cuir des sièges auto. Découvrez comment le centre commercial GRAND OPENING à New York invente constamment de nouveaux concepts commerciaux empreints d’une forte identité locale pour réveiller la passion du shopping.
Enfin, les données quantitatives issues du Mood Panel de S-Vision donnent du poids à ces tendances qualitatives. Télécharger un extrait gratuit du dossier sur le site
www.mega-trend.com

Le Futur sera façonné par la ville...
http://www.villes2.fr


Dans le cadre d'une étude prospective à l'horizon 2018...
Air France envisage la fermeture des lignes Orly-Avignon, Orly-Rennes, Orly-Lyon dès 2008, Orly-Strasbourg en 2015 et Orly-Bordeaux en 2016. Les liaisons avec les villes de Montpellier et Toulouse pourraient également être menacées. Les besoins en effectifs de la compagnie diminueraient en conséquence avec la suppression d'environ un millier de postes en province d'ici 2018. Air France à annoncé qu'il s'agissait d'une étude et non d'un projet, visant à créer le dialogue et appréhender la concurrence sur le marché domestique pour les années à venir.

La convergence, concept clé dans le futur ?
La convergence numérique se traduit concrètement par la fusion d'appareils jusque là très différents comme le téléphone avec la télévision ou l'ordinateur avec la chaîne HI-FI. En géologie, c’est le rapprochement de deux plaques tectoniques. On nous annonce une convergence future après la divergence de nos continents. Science des fins dernières. En météorologie, la convergence désigne une région de l'atmosphère où les flux d'air de différentes directions se rejoignent pour créer une accumulation de masse qui mène éventuellement à un mouvement vertical d'où la formation de nuages et de précipitations. L'eau comme horizon utopique. En biologie, on parle de convergence évolutive ou d'évolution convergente, lorsque plusieurs espèces ont acquis des adaptations semblables, en réponse à un même milieu, et ce de manière indépendante ( ex: la nageoire du requin et la nageoire du dauphin sont des convergences évolutives). On assiste aussi à une série de convergence entre les nanotechnologies, les biotechnologies, les technologies de l’information et les sciences cognitives. On voit aussi cette convergence dans l’interprétation du monde technospirituel : les alchimistes avaient raison, qui avaient vu le rapprochepment de l'esprit et de la matière, les tribus amazoniennes avaient vu la double hélice de l’ADN, quelle religion ne recèle pas dans ses mythes fondateurs les clés des sciences les plus avant-gardistes ? La convergence est donc une image essentielle, universelle, légitime. By Christian Gatard, www.e-dito.com

Réédition de Scénarios 2020 !!!
http://www.scenarios2020.com/livre/

La Convergence NBIC en action
L’ADEME et le MEDAD ont initié un atelier de prospective sur les impacts environnementaux de la convergence entre les nanotechnologies, les biotechnologies, les technologies de l’information et les sciences cognitives. Cet atelier s’inscrit dans le cadre de l’ERA-NET SKEP (Scientific Knowledge for Environmental Protection), qui regroupe 17 ministères et agences finançant la recherche sur l’environnement dans 11 pays différents. SKEP comprend un volet prospectif sur les domaines émergents d’importance stratégique à long terme. Il s’agit du Work Package 6, sous responsabilité de l’ADEME et du MEDAD. Il a été choisi de travailler sur les opportunités et les risques environnementaux issus de la convergence des nanotechnologies, des biotechnologies, des technologies de l’information et de la communication et des sciences cognitives (convergence NBIC). Comment les régulations environnementales vont-elles ou doivent-elles évoluer face à ces développements technologiques ? Quelles sont les stratégies de recherche à mettre en place pour éclairer les politiques publiques ?

Prospective Automobile
La mobilité motorisée c'est d'abord la question du : deux, trois, quatre roues, et après ?Petits et grands constructeurs sont de plus en plus nombreux à oser prendre des libertés avec l'architecture traditionnelle des deux-roues. Mode passagère ou esquisse d'un futur proche ? Et puis ensuite il y a les enjeux autour de l'énergie avec ceux qui misent sur la voiture électrifiée, la voiture hybride,, etc etc

Ghosn: « Une voiture à zéro emission »
Samedi 08 Mars 2008 Jdd.fr
Comment voyez-vous la voiture de la prochaine décennie?
Une des directions dont nous voyons aujourd'hui les prémices, c'est la voiture à impact environnemental nul: aucune émission de CO2, aucun rejet de particule, aucun bruit de moteur. Il y a une demande pour les voitures à zéro émission de la part de certains Etats, certaines villes ou certaines entreprises, mais il n'y a pas d'offre. Nous voulons arriver avec une offre convaincante sur un marché mondial annuel qui représenterait potentiellement 10 millions d'unités, sur un total de 65 millions. C'est un enjeu majeur pour nous. Nous avons choisi de donner la priorité à la voiture électrique, avant la pile à combustible, car la technologie des batteries évolue très vite. C'est l'origine de notre projet pilote en Israël, prévu pour 2011. Dans quelques mois, nous présenterons notre premier prototype de Scénic à pile à combustible"

Mais comment être prêt pour un premier modèle Nissan dès 2010 aux Etats-Unis, comme annoncé cette semaine?
Aujourd'hui, le budget consacré à la voiture électrique chez Renault et Nissan, sur le périmètre ingénierie avancée, est de 200 millions d'euros par an. Nous voulons lancer une voiture électrique Nissan dès 2010 aux Etats-Unis, encouragés par les nouvelles législations californiennes. Puis nous avons annoncé que l'alliance proposerait une offre globale de véhicules électriques en 2012.

Cela retarde-t-il les projets en matière de modèles à pile à combustible et hybrides?
Absolument pas. Dans quelques mois, nous présenterons notre premier prototype de Scénic à pile à combustible. A Tokyo, je roule avec un X-Trail qui consomme de l'hydrogène et ne rejette que de l'eau. Cela fonctionne très bien. Mais restent la question du coût et celle du circuit de distribution de l'hydrogène. Il faudra au moins 10 ans pour atteindre de bonnes conditions de commercialisation de masse. Quant à la technologie hybride, elle continuera à se développer. Nissan l'offre déjà aux Etats-Unis sur l'Altima. En 2007, sur les 300 000 Altima vendues, 12 000 étaient hybrides.


Vers une nouvelle politique française de gestion des déchets à l'horizon 2020
Date de publication : 26/02/2008
Dans un récent rapport, la Direction des études économiques et de l'évaluation
environnementale du MEDAD a effectué une analyse prospective de la gestion des déchets en France fondée sur les problématiques liées à la réglementation de la mise en décharge, au recyclage, à la prévention ainsi qu'à la réforme de l'organisation et du financement de la valorisation des déchets. Ce rapport propose des améliorations d'ici 2020, élaborée par un Comité de suivi composé d'acteurs spécialisés en la matière parmi lesquels, des représentants des institutions publiques et européennes, des entreprises du secteur des déchets, des associations, des collectivités locales.


Un monde influencé par les BRIC (Brésil Russie Inde Chine) ?

Le point de vue de Dominique Desjeux...http://www.argonautes.fr/index.php?op=edito
La montée des BRICs (Brésil, Russie, Inde et Chine) transforme le marché des matières premières et donc des coûts de production et par conséquences le pouvoir d’achat des français et donc leurs arbitrages et leurs comportements d’achat.
La multiplication des nouvelles technologies et plus généralement l’accélération des processus d’innovation transforment aussi les modes de consommation et d’usages des objets du quotidien, biens et services.
Cela nécessite de s’orienter vers un développement durable qui entraîne une forte transformation de l’offre de biens et services par rapport à leur qualité et à leurs emballages notamment, mais aussi par rapport à leur quantité pour réorienter la croissance de la consommation dans un sens plus économe. Ceci demande d’intégrer des contraintes de production très nouvelles qui transforment à leur tour les formes de la coopération entre secteurs ou départements au sein de l’entreprise, transformations qui à leur tour sont des fréquentes sources de stress et de tensions, ce qu’il faut savoir réguler.


Distribution : un nouveau concept Cora à Soissons

Le magasin de demain s'invente aujourd'hui ou comment les nouvelles technologies peuvent impacter le commerce. Pour ce nouveau Video Grande Conso, cap sur Soissons (Picardie) où le magasin Cora vient de rouvrir ses portes sur une surface de vente quelque peu agrandie et entièrement "relookée". Visite de ce Cora qui comme les autres magasins de l'enseigne... ne ressemble à aucun autre Cora !
http://www.olivier-dauvers.a3w.fr/

La Bibliographie sur la consommation, l'innovation, l'interculturel !!
http://www.argonautes.fr/sections.php?op=viewarticle&...

mercredi, 02 avril 2008

Environnement : le temps des Futurologues

LES GRANDS DÉFIS DU XXIe SIÈCLE

UNE NOUVELLE PEUR COLLECTIVE


A l’échelle globale de la planète, le rapport à l’environnement est multiple et contradictoire. Il est particulièrement non homogène en se fondant sur un mélange de constats objectifs (découvertes, statistiques, prévisions) ainsi que sur des peurs collectives savamment entretenues dans les pays occidentaux.
Sur le fond, la problématique de la dépréciation inéluctable de l’environnement résulte d’un modèle social et économique occidental fondé sur la croissance permanente. Celui-ci privilégie la mondialisation des échanges et l’extension des marchés poussant ainsi les entreprises à produire, vendre, exporter, importer, en prélevant toujours plus sur les ressources de la planète, tout en assurant parallèlement aux ménages des revenus suffisants pour leur permettre d’accéder à un niveau de vie suffisant.
En cela la recherche compulsive du bien-être, du confort, de la sécurité et de la qualité de vie, s’oppose directement à l’esprit écologue qui devrait, au contraire, se satisfaire a minima des ressources naturelles. Perdre tout cet acquis est donc inenvisageable même pour des raisons environnementales sérieuses sachant que le monde est ainsi fait qu’il préfère continuer à avancer et à profiter toujours et encore des ressources disponibles, alors même que cela risque de le conduire à sa perte. Aussi, la vraie peur environnementale n’est pas dans le spectre des conséquences naturelles issues du changement climatique mais dans la perte collective et surtout individuelle des acquis de la modernité.

DES SCÉNARIOS CATASTROPHES


En limitant l’analyse des faits à la surenchère alarmiste et aux scénarios négatifs via les grandes incantations collectives, les statistiques effroyables et les comportements écolos «proprounets», nous tombons une fois de plus dans la même erreur de raisonnement nous enfermant dans des schémas projectifs à portée négative, fermée, normative et/ou dogmatique, intellectuellement très confortables. Pourtant de tout temps, l’homme est incapable de projections précises sur le futur et il continue pourtant à jouer au futurologue comme dans les années 60 où l’on prévoyait déjà en 2000 un monde sur Mars avec plein de robots !
Il ne suffit pas que les occidentaux s’inquiètent de la fonte des glaces polaires, de l’effet de serre et du niveau de C02, sachant que bien d’autres problèmes beaucoup plus importants menacent directement l’humanité. La solution n’est pas non plus dans le fait que les projecteurs médiatiques braquent leurs faisceaux manichéistes sur les malheurs du monde pour redécouvrir une réalité longtemps plongée dans l’ombre et frappant, depuis des lustres, de nombreuses populations et contrées dans l’insouciance occidentale : épidémies, pollution, manque d’eau, sécheresse, inondations, cyclones, incendies, tremblements de terre, séismes, pauvreté… Tous les spécialistes sont d’ailleurs unanimes pour dire qu’il est déjà trop tard pour éviter les effets inertiels du réchauffement planétaire dans les prochaines décennies, voire sur plusieurs siècles. Un phénomène déjà prévu en 1827 par J.B Fournier et confirmé en 1895 par le chimiste suédois S. Arrhénius.

Parmi les alarmistes, Jacques Attali, pour qui la mutation climatique devrait avoir 3 conséquences gigantesques:
- Des pénuries agricoles massives considérant que dans 10 ans les habitants des pays du sud mangeront 25% de plus de volailles, 30% de plus de bœuf et 50% de plus de porc qu’aujourd’hui obligeant à produire 2 fois plus de blé.
- Des pénuries d’eau potable avec conflits armés en raison de la croissance des besoins de l’agriculture, d’une urbanisation croissante et de l’augmentation de la température.
- Des pénuries de matières premières et d’énergie compte tenu des besoins dispendieux de la Chine et de l’Inde dans le cadre d’une faible efficacité énergétique aujourd’hui égale à 1/3 de celle des Etats-Unis et à 1/5e de celle du Japon.

( . . . )

 

A découvrir sur  

http://www.journaldesprofessionnels.fr