Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 22 juin 2009

Facebook m’a tué... un futur enjeu quasi technologique à surveiller

 

scenc crime fb..jpgFacebook m’a tué

L’esprit libertaire du 2.0 c’est, vu de loin, une culture du partage de l’information et des flux ; une petite ambiance « peace and love » version high tech, une douce euphorie où le monde semble illimité. Toutefois, à l’insu de notre plein gré, nous émettons plus de signaux que nous le pensons. Géolocalisation, caméras urbaines, puces RFID, téléphones portables, adresses IP, terminaux de paiements, cartes d’accès à des locaux, badges pour aller dans les transports ou une exposition, péages d’autoroutes, cartes de santé, bornes wifi, etc. Nous sommes tous mémorisés sans le savoir, et malheureusement rien à voir avec Matrix ou Minority Report car cela se passe en 2009 : le meilleur des films de science fiction se réalise en ce moment. D’ailleurs de façon étrange nous sommes horrifiés par ce qui se passer dans des films qui se passent dans le futur, mais sommes indifférents si les mêmes scènes se passent dans nos vies quotidiennes. Incroyable ???

Aujourd’hui les infos, sur vous, sont stockées quelque part sur des machines plus ou moins intelligentes, plus ou moins communicantes (certaines parlent de machine à machine, MTM), mais elles n’oublient pas rien. Elles ne sont pas amnésiques, même si la CNIL se bat pour limiter la conversation des données…

Dans ce monde 2.0 euphorisant, où tout semble gratuit et la vie très fluide, la question est de savoir par qui et comment, ces données vont être gérées, quels usages seront réalisés à partir de votre profil, quelles interconnexions de fichiers seront réalisées avec d’autres opérateurs, quel pouvoir sera exercé sur le contrôle de nos e-vies.

En étant présent sur le net, des fragments de notre personnalité circulent dans des espaces virtuels. Dans certains cas, pour des utilisateurs avancés ou addictifs, cela peut aller jusqu’à générer une personnalité bis spécifique aux environnements digitaux, comme une deuxième maison.

Aujourd’hui le contrôle est exercé soit par des fournisseurs de tuyaux, de services ou de machines. Certes, dans certains pays les Etats Léviathan exercent un méta-contrôle (ce n’est pas spécifiquement la Chine, mais cela peut se dérouler aussi en Europe… pas de nom !!!). Ils exercent leur pouvoir sans être contrôlés et édictent leurs lois internes selon leur bon vouloir. Lorsqu’en tant que simple utilisateur vous vous retrouvez face à ces fournisseurs, vous renouez avec une relation parent/enfant sans aucun droit à la parole. De pures relations de pouvoir infantilisantes. Alors que l’on peut dire que les réseaux sociaux constituent un nouveau continent apparu en très peu de temps, de façon étrange les règles du jeu sont édictées de façon asymétrique par ces fournisseurs, sans possibilité de recours. L’enjeu est de taille quand il s’agit d’un continent à part entière !!!

Non, dans le 2.0 vous n’êtes pas chez les bisounours. Ainsi dans les réseaux sociaux ou d’autres plate-formes collaboratives vous dépendez de l’arbitraire d’administrateurs qui évaluent selon des critères mystèrieux pourquoi vous devez être effacé, suspendu totalement ou partiellement. On vous efface de façon aussi arbitraire injuste que dans l’Union soviétique des années 70. Certes tout cela se fait de façon discrète, car quand vous êtes effacé et que vous n’existez pas, comment organiser une protestation ? Le phénomène est diffus et quasi invisible à l’œil nu. On efface par petites touches délicates, donc moins bruyant que les méthodes de Staline.

Ces big Brother des réseaux à qui nous confions nos images, musiques, emails, conversations, informations intimes, films, idées, adresses, émotions… sont-ils vraiment dignes de confiance pour être les dépositaires de ces valeurs si précieuses?

S’il faut bien entendu faire attention a ce que nous mettons en ligne ou aux traces que nous laissons sur internet, la vraie question est celle de la gouvernance de ces opérateurs qui ont un droit de vie ou de mort sur vos vies digitales, votre réputation, vos données.

Et si le vrai danger, ce n’était pas les hackers, pirates digitaux ou copieurs, mais ceux qui contrôlent les machines où résident une partie de notre vie. Après avoir vécu le meilleur de l’internet, nous allons découvrir dorénavant de façon silencieuse le côté obscur.

Imaginez, vous vous réveillez un matin et vous découvrez que Facebook a effacé vos données accumulées ces deux dernières années : photos, souvenirs, messages, contacts, groupes, etc

Who is the next ??? Il est temps d’organiser des contre pouvoirs, de mettre en place de nouveaux systèmes de gouvernance, dès maintenant.

 

René Duringer

Trend-Spotter

www.smartfutur.fr

 

Découvrez les 10 Digits Futurs en direct de Ettighoffer Digital Campus

Découvrez les 10 Digits Futurs en direct de Ettighoffer Digital Campus et prenez une longueur d'avance sur l'entreprise du futur

http://www.ettighoffer.fr/liens

 

1 - L'inadaptation des organisations limite la compétitivité des entreprises

La contagion de l'informatisation désormais galope. Pourtant, beaucoup d'entreprises ne sont pas en mesure de défendre leur capacité à créer des richesses car elles ne disposent plus des bonnes organisations pour rester compétitives. On croyait, sans doute un peu naïvement, qu'il suffirait de diminuer le coût des équipements pour résoudre le problème prix/performance, seulement voilà on avait un peu vite oublié qu'il fallait rénover les organisations qui vont avec.[...]

Lire la suite

 

2 - L'Entreprise virtuelle, modèle universel?

Dans le Nord de l'Egypte, près des sources du Nil, une légende court sur la création du monde. Dieu, après avoir créé le ciel, la lumière, la terre, la nature, les animaux et les hommes enfin, fatigué décida de se reposer. Il s'endormit. Plusieurs centaines d'années plus tard, il se réveilla et s'enquit de ce [...]

Lire la suite

 

3 - Pour créer de la valeur l'Entreprise doit devenir plug and play !

Les entreprises multiplient les partenariats. Ce faisant elles gagnent en efficacité et en flexibilité en créant des chaînes de valeurs originales globalement plus productives. Depuis 1992, les marges gagnées aux Etats-Unis l'ont été par l'alliance d'entreprises : c'est là que se trouvent les gisements de productivité promis par les investissements informatiques que tout le monde cherchait. [...]

Lire la suite

 

4 - Les entreprises du futur : des chaînes d'organisation

L'entreprise du futur sera une co-entreprise, mieux... elle sera une fédération d'entreprises, c'est-à-dire un ensemble composite regroupé dans une méta-organisation. Ce ne sont plus des petites, des moyennes ou des grandes entreprises; ce sont des réseaux plus ou moins étendus d'entreprises de tailles pouvant être très différentes qui s'associent entre elles afin de faire des [...]

Lire la suite

 

5 - Les méta-entreprises ou grappes sont en majorité des PME.

Le commerce international a triplé en quinze ans avec la multiplication des échanges de services, ce qui accentue la sensibilité extrême des marchés aux coûts de la main d'œuvre et de la fiscalité des entreprises. " Lorsqu'un Américain achète une Pontiac Le Mans de Général Motors, raconte Robert Reich, il prend part sans le vouloir à une [...]

Lire la suite

 

6 - Les organisations coopératives, avenir des économies modernes

A la fin des années 1980, au pays basque le gouvernement de Vitoria fait face à une industrie régionale sinistrée depuis la crise énergétique de 1978. La situation sociale était désastreuse : 30% de chômeurs en moyenne, 40% à Bilbao. Que faire pour redresser la situation? Le gouvernement régional fit appel à Michael Porter, professeur [...]

Lire la suite

 

7 - Sous-traitant ou cotraitant ? Intégration ou partenariat ? Plutôt une logique d'écosystèmes

Lors des fusions les incompatibilités des cultures et des tempéraments entre dirigeants et cadres d'entreprises font la réussite ou l'échec d'une équipe portée au pouvoir du nouvel ensemble. Pour contourner cette difficulté un peu partout des dirigeants inventent des co-entreprises afin de réussir les alliances les plus prometteuses. [...]

Lire la suite

 

8 - Utiliser les nouveaux modèles d'organisations coopératives pour gagner en compétitivité

La conception des produits et des services, avec beaucoup de valeur ajoutée, fait appel à des partenariats croissants entre entreprises pour gagner rapidement des marchés et diversifier rapidement des fabrications. Caractérisées par une forte interdépendance industrielle, économique et sociale, les entreprises modernes se constituent en communautés virtuelles professionnelles, où le brassage des idées, des valeurs [...]

Lire la suite

 

9 - Globalisation : Entreprise virtuelle et division internationale du travail

Le développement de l'économie a toujours coïncidé avec celui des inventions qui ont jalonné son histoire. La plupart du temps, il s'agit de nouvelles découvertes technologiques, telles que la machine a vapeur, l'électricité ou l'ordinateur. Plus rarement, ces inventions se produisent dans le domaine de l'organisation du travail lui-même comme j'ai pu le démontrer dans [...]

Lire la suite

 

10 - Cartellisation et migrations fiscales dans les grappes coopératives

Le rêve communautaire des coopératives ouvrières redevient une réalité pour cause de netéconomie. Cette approche  s'accorde bien avec la netéconomie qui se développe sur la base de partenariats et selon un mode coopératif plus ou moins intense, mais elle n'est pas sans inconvénients. Les réseaux d'organisations communautaires ou grappes peuvent être une cartellisation masquée des acteurs économiques. Elle qui ne manquera pas d'inquiéter si elle n'est encadrée à terme au plan au moins européen. Cette capacité nouvelle de faire circuler  le travail, le capital et les produits entre membres d'une même méta organisation est diversement appréciée. [...]

 

 

 

 

dimanche, 21 juin 2009

Place publique, un carrefour intéressant pour la prospective engagée et concrète

Dédiée au futur et à la citoyenneté, l'association Place-Publique.fr est animée par des professionnels de l'information et de l'étude. Bienvenue dans la prospective engagée.

Exemples de thèmes couverts :

  • Art et culture
  • Citoyenneté
  • Economie et social
  • Education
  • Générations
  • Géopolitiques
  • L'invention du quotidien
  • Les révolutions du travail
  • Médias et démocratie
  • Moi et ma planète
  • Santé
  • Sciences et société
  • Solidarités
  • Villes en mouvement


http://www.place-publique.fr/

 

Exemples de thèmes traités dans les derniers magazines de Place Publique

Janvier 2009 [extraits]

  • Editorial: L'avenir s'invente au quotidien
  • Focus "Prospective mode d'emploi"
  • Prospective et Psychanalyse : des espaces de transition pour bâtir le futur
  • "La prospective individuelle, pour ouvrir le champ des possibles"
  • La prospective territoriale passe par une démarche participative
  • La prospective, c'est du gâteau
  • Dossier : Protéger la mer
  • Bras de fer sur le pôle nord
  • Et si on redécouvrait les vertus de la marine à voile !
  • Conduire demain
  • Un face à face avec son « social network »
  • Clairvoyance économique
  • L'auto-entrepreneur à la rescousse du retraité
  • Premiers pas hésitants du guichet électronique des subventions aux associations
  • Soutenir Florence Hartmann
  • Libérer l'accès aux archives
  • La monnaie de sa pièce
  • Californie , yes they can ou c'est la vie qui cale ?
  • Le monde vous tombe des mains

 

Février 2009 [extraits]

  • Editorial: Pour une démocratie d'initiative
  • Quelles langues parlerons-nous en Europe dans vingt ans ?
  • Apprendre , écrire, parler une autre langue, comment cela se passe t-il dans notre cerveau ?
  • Un premier vrai dictionnaire du langage des signes
  • L'illusion d'être bilingue
  • Focus : Solaire radieux ?
  • Une centrale sur orbite ?
  • Les routes de demain sous le signe du solaire
  • Le soleil du désert, un potentiel à venir
  • Des nanos dans le photovoltaïque
  • La Toile porteuse d'une révolution libérale d'un nouveau type
  • Responsabilité sociale des entreprises : le pragmatisme au service de l'éthique
  • L'autoproduction, un phénomène marquant en musique

 

Mars 2009 [extraits]

  • Editorial: Au coin de la rue... la politique.
  • Dossier : Entraide, confiance...
  • De l'entraide à la foule intelligente
  • Le renouveau des scop, témoin d'un besoin de solidarité
  • Au menu de la « cantine », les nouvelles coopérations numériques
  • Focus : La seconde vie des entreprises
  • Sauver l'entreprise
  • L'entreprise de demain. Chroniques de changements annoncés.
  • Natixis, la ruine des valeurs
  • La loi Création et Internet : un « solublème »
  • Des prospectivistes évoquent le futur
  • Les Français plus inquiets de la dégradation de l'environnement que de la crise financière
  • L'information sur la toile fait-elle mémoire ?
  • Le voyeurisme sur la Toile, nouveau modèle économique
  • Des paysans aux "agrinautes" : l'agriculture demain
  • Presse quotidienne régionale : la démocratie impossible ?
  • Quand le jazz réunit sur scène amateurs et professionnels
  • Les Temps Modernes
  • Les oranges amères

 

Avril 2009 [extraits]

  • Editorial: En marge du G20. Le péché de gourmandise
  • Le Dossier : Money, monnaie
  • L'enjeu des monnaies plurielles*
  • La cause du don : actualité de Marcel Mauss
  • Comment notre cerveau aborde la monnaie
  • Un grain de SEL dans les échanges*
  • Des paiements très technos
  • Le crédit de pair à pair : une alternative aux banques
  • Paradis fiscaux : une liste biaisée
  • 800 millions d'obèses, 2 milliards d'affamés.
  • Les entreprises françaises présentes dans les paradis fiscaux.
  • Immigration : Welcome dans la forteresse !
  • Rohit Talwar : "L'Europe a besoin d'ouvrir ses portes aux émigrés"
  • Interview de Roger Sue : "L'utopie associationniste est devenue réalisable"*
  • Réforme de l'hôpital : un diagnostic en mi-teinte
  • Crise d'éthique dans le patronat
  • Du management moderne à la construction de huttes en bois
  • Les entreprises doivent se développer grâce aux Idées
  • Exprimer des émotions
  • On ne voit pas l'herbe pousser

 

Mai 2009 [extraits]

  • Editorial: Place de l'Europe
  • Les 11 clés du Parlement européen
  • Elections européennes : un manuel pour comprendre les enjeux du 7 juin
  • L'impact quotidien de l'Europe : neuf exemples parmi d'autres
  • Interview de Nicola Dell'Arciprete, Président de Babel International
  • 2009 : année européenne de l'innovation et de la créativité
  • L'Europe sociale pour la paix
  • Comment les étudiants européens perçoivent-ils l'enseignement supérieur en Europe ?
  • Erasmus, le bien nommé
  • La Commission européenne se penche sur l'avenir des jeunes
  • Elections européennes 2009 : les raisons de voter
  • La relance européenne : un échec pour un succès ?
  • Restructurations : le syndrome pandémique
  • L'impôt volontaire est d'abord un acte européen
  • Salaire des dirigeants : le respect des bonnes pratiques
  • Interview de Bruno Vever : « Il faut remettre les citoyens européens au cœur du projet »
  • L'abstention aux élections européennes 2009 : l'autisme des institutions
  • Le projet Hadopi contré par les eurodéputés
  • Hadopi déjà has been ?
  • La loi Création et Internet : un « solublème » !
  • Elections européennes 2009 : ces Européens qui font l'actualité
  • Le 21 mai 2057 : Reconnaissance du ventre.
  • Elections européennes : les raisons de voter
  • L'abstention aux élections européennes 2009 : l'autisme des institutions
  • Elections européennes 2009 : les 11 clés du Parlement
  • Grenelle de la mer : les Français consultés sur l'avenir de la mer
  • Les jeunes Français sont pessimistes
  • Emploi : un milliard d'euros pour les jeunes
  • L'OCDE veut restaurer l'éthique des affaires
  • La Cité de la musique part à la découverte de toutes les musiques
  • Quand le robot se fait chercheur
  • Grippe européenne ?

 

Juin 2009 [extraits]

  • Editorial: La mer qu'on voit danser, etc
  • Demain, la ville
  • Interview de Guy Loinger : l'émergence d'un nouveau modèle de ville
  • Bientôt, la ville numérique et solidaire
  • Facebook descend dans la rue
  • Ecopolis ou écoquartiers, la ville de demain doit réduire son empreinte carbone
  • Quel urbanisme pour harmoniser les modes de circulation ?
  • Bouger plus, se déplacer moins
  • Shopping dans la ville
  • Empreinte carbone : des outils pour sensibiliser les citoyens
  • Quelques ouvrages de références sur la ville
  • Parlement européen : un rôle de plus en plus significatif
  • Place-Publique.fr : un contre-pouvoir, une information indépendante
  • Grenelle de la mer : la mer est l'avenir de la Terre [sondage]
  • Téléchargez le Compteur CO2 de la Deutsche Bank !
  • Le "green new deal" d'Obama
  • Crise économique : l'intérêt pour le « solidaire » reste fragile
  • L'Afrique, laboratoire du mobile banking
  • Services publics : au vert !
  • Interview d'Antonella Noya : « Remettre l'éthique au centre de l'action économique »
  • Les actifs immatériels soumis à la spéculation boursière
  • Six défis pour le vélo. Marche à suivre
  • Le 22 septembre 2058 : Apogée du Virturama

 

 

 

Alvin Toffler avec son choc du futur va-t-il enfin avoir raison ???

Futur d'hier : pour aujourd'hui ou pour demain ?

FuturLe changement s'accélère, tout va trop vite.

C'est le temps de l'éphémère, rien ne dure longtemps, les modes, les produits, les succés,..Les organisations changent aussi, et les groupes de projets et réseaux transverses vont remplacer les organisations hiérarchiques.

C'est le temps des nouveautés qui s'enchaînent à toute allure, les nouvelles technologies, les nouveaux comportements,..

C'est le temps des diversités, personne n'est comme tout le monde, les standrads disparaissent ou se renouvellent, les produits ont de plus en plus de variantes,..

Et face à ces bouleversements du changement, nombreux sont ceux qui vont avoir du mal à suivre...Cela va être "le choc du futur".

Ce discours, on le connaît, il parle de notre futur, mais il date de...1970 ! Le pitch en 2009 : est-ce qu'Alvin Toffler va-t-il enfin avoir raison...Cela semble bien parti...

A suivre sur le blog de Gilles Martin, Zone Franche

http://gillesmartin.blogs.com/zone_franche/2009/06/futur-...

2010-2030, le futur décrypté par Christian Gatard, livraison septembre 2009

couv vingt prochaines annes christian gatard.pngNos 20 prochaines années,

2010-2030, le futur décrypté

by Christian Gatard

 

Un ouvrage à paraître en Septembre 2009 chez ARCHIPEL... suspense !!!

Dans le futur que Christian Gatard décrypte s'entassent, pêle-mêle, une haute technologie toujours plus téméraire, une nostalgie indécrottable, des règles du jeu sociétal qui s'agitent et d'autres qui sont immuables. Pas une seconde pour s'ennuyer. L'auteur a interrogé et écouté citoyens et consommateurs, prospectivistes et futurologues. C'est son métier qui veut ça : mener des études et des recherches en psychosociologie de la consommation, à la rencontre du monde réel. Lire ce livre c'est prendre de l'avance sur le temps, c'est se préparer à vivre dans un monde qui est à la fois déjà là et qui réserve autant de troubles que d'émerveillements.

http://christiangatard.wordpress.com/category/nos-vingt-p...

 

Avant propos pour NOS VINGT PROCHAINES ANNEES

Enquête buissonnière dans un futur incertain

Curieux de ce qui se dit sur les deux prochaines décennies, j'y suis allé voir. J'ai interrogé et écouté citoyens et consommateurs, prospectivistes et futurologues. C'est mon métier qui veut ça : mener des études et des recherches en psychosociologie de la consommation. Avec une particularité : les méthodes qualitatives. Le qualitativiste explore les choses de la vie de tous les jours à la manière de l'aventurier qui passe le fleuve en pirogue - il risque de prendre des flèches empoisonnées dans le derrière. Il est sur la ligne de front, il parle à chacun, les yeux dans les yeux. Il participe de la vie des vrais gens. Il rencontre le monde réel qui ne se cache ni derrière les chiffres, ni derrière les théories. C'est donc là que j'ai mené cette enquête. L'exercice consistait à explorer les contes et les légendes que déjà on imagine, les ragots et les rumeurs qui vont se propager, les faits et les méfaits qu'on soupçonne, les promesses et les espoirs que le monde d'aujourd'hui raconte sur celui de demain. J'ai cherché à me mettre dans la position d'un observateur participant décidé à regarder et à s'impliquer puisqu'avec les progrès de la médecine, on a des chances d'en faire partie. Comme chacun parlait de possibles et de probables, de désirs et de fantasmes, ce que j'observais était du virtuel, ce à quoi je participais était de l'éventuel. C'est ainsi que, bardé d'incertitudes, j'ai emprunté les chemins qui se sont présentés et j'en suis revenu tout imprégné de ce que j'ai rencontré.

Il est donc prudent que le lecteur en soit alerté, cette enquête a le look de notre futur. De là où nous sommes la vue sur nos vingt prochaines années est déroutante. C'est une cybercaverne d'Ali-Baba. S'y entassent, pêle-mêle, les perles semi-précieuses d'une haute technologie toujours plus téméraire, les coffres poussiéreux d'une nostalgie indécrottable, des règles du jeu sociétal qui s'agitent et d'autres, immuables, et mille morceaux d'un passé/présent/futur qui gravitent autour. Un sentiment de déjà-vu, un autre d'improbable. Du bricolé, du rapiécé, tout de bric et de broc. Pas une seconde pour s'ennuyer.

A quoi est-ce dû ?

Est-ce parce cette enquête relève de la pensée buissonnière ? C'est-à-dire pas bien académique, furetante et furtive. La pensée buissonnière relève de la sérendipité, c'est-à-dire l'art de saisir au bond ce qu'on cherchait sans le savoir. C'est une technique nomade, un art de survie dans la forêt, une façon peut-être de chevaucher la flèche qu'on vous décoche. C'est une façon de faire feu de tout bois. Cette flèche, c'est de l'information. Brute. C'est ainsi que je glanais la matière première de cette enquête. Cette matière, ce sont des fragments, des bribes, des passages lancés. Quelques fois ce sont des leurres et j'ai du m'y laisser prendre. D'autres fois ce sont sûrement des bonnes prises, mais comment savoir ? Ma recherche a fini par ressembler à ce que j'étudiai.

Ou parce qu'il n'y a aucune raison pour que le futur soit plus malin que le présent, c'est-à-dire aucune raison pour que les choses s'arrangent et que dans les années qui viennent nous soyons mieux organisés, plus cohérents, moins contradictoires, plus sages. Ce futur excite, amuse, terrifie.

Ce futur, c'est maintenant et c'est une question: réalité et/ou fiction ? Une enquête sur le futur, dans le futur, est forcément fictive et pourtant chaque jour qui passe nous enfonce plus avant dans son réel bien réel. Nous sommes entrés dans une ère où l'opposition entre les deux ne convainc plus personne. Les technologies dans le monde réel et les avancées dans le monde spirituel et mental ont créé une porosité entre le patent et l'invisible, entre l'avéré et l'imaginaire. La fiction en apprend plus sur le réel que le documentaire.

On peut donc s'apprêter à lire ce livre comme on regarde un film.

 

1. [Prégénérique] L'horizon de nos utopies.

Le premier chapitre cherche à définir l'horizon de nos utopies ce qui permet de situer l'action. Puisque c'est un pré-générique, il donne le ton : les apocalypses annoncées ne sont pas une certitude, les mythes sont une mine inépuisable, les cycles sont une source d'espoir et les accumulations de toutes sortes le meilleur moyen de faire passer la pilule.

 

2. [Le décor] Les lignes de haute-tension.

Ce sont des plans larges sur les hautes tensions qui vont colorer les comportements, ils dressent le décor de l'enquête. Celle-ci s'attarde ici sur les sept registres, les sept angles de vue qui vont donner le ton aux deux décennies qui viennent. On notera que la technologie est réduite à une portion congrue. Les priorités seront ailleurs.

 

3. [Gros plan] Les tribulations du moi.

On entre ensuite dans le vif du sujet. Les gros plans sur les tribulations du moi font la part belle aux personnes - vous et moi. Qui on est ? Où on va ? Avec qui ? Comment ? Dans quelles tribus ? Dans quel courant du fleuve ? Du côté de l'upstream  - c'est-à-dire vers l'amont, à contre-courant, en défricheur ? Du côté du mainstream - c'est-à-dire vers le confort protecteur de l'appartenance au plus grand nombre ? Ou du côté du downstream, c'est-à-dire vers la pente naturelle d'une permissivité insouciante ?

 

4. [Plans de coupe] L'art de vivre.

Des plans de coupe, ensuite, racontent notre art de vivre, ses inflexions, ses sidérations, ses facéties. C'est le gras de l'enquête. Les choses simples de la vie le seront-elles encore ? Comment va-t-on gérer le quotidien ? Surprises et déceptions sont au rendez-vous. Ce qu'il faut prendre comme une excellente nouvelle - le neuf ne viendra sans doute pas de là où on l'attend.

 

5. [Travelling] La mobilité.

Un travelling nous amène ensuite sur la mobilité à laquelle le chapitre entier est consacré parce que la planète sera un immense terrain de jeu que l'on visitera, mobile ou immobile.

 

6. [Voix off] Des hybridations, des miettes, des inquiétudes.

 

Ensuite une voix off chuchote dans un court interlude qu'il faut sans doute faire confiance aux artistes mais se méfier des chuchoteurs. Ce qui menace les vingt ans qui viennent c'est sans doute l'indécrottable et méchante bêtise...

 

7. [Bonus] De quelques paradigmes.

Des bonus permettent d'introduire quelques paradigmes éclairants : la musique, les médias, les marques, les mythodromes, le luxe - la panoplie de l'homme moderne des vingt ans qui viennent ?

 

8. [au travail pour le prochain script] Nuages, carrefours.

Enfin on s'intéresse à deux passeurs, Pisani et Grunitzky, qui incarnent sans doute les réponses les plus enthousiasmantes et les plus virulentes aux théories du complot : une pratique de la lumière.

 

9. [micro-trottoir]. Début et fin.

Après une illustration par le réel, on vous propose en annexe une série de mantras prospectifs. A déguster en silence car si les tous témoignages recueillis dans cette enquête sont forcément sujets à caution, ils sont aussi «un lieu de construction des mémoires collectives des sociétés actuelles » et, tous, le point de départ de visions dont la subjectivité est peut-être toute la richesse.

 

Nous verrons bien.

 

Cette enquête n'est pas un ouvrage collectif - je prends la responsabilité de ce que j'écris et des citations que je convoque - mais c'est une forme de travail à plusieurs. Lire, écouter, regarder entraina une collaboration secrète et bienveillante avec tous les témoins et protagonistes.

On aura beau jeu de contester tel scénario taxé d'une banalité décevante, telle piste improbable, telle contre-vérité qui seront dénoncées le lendemain de la lecture de ces pages. Ce qu'on va lire relève de ce que les gens imaginent. Le grand moteur d'aujourd'hui c'est la coopération entre experts et amateurs [frontière floue], entre consommateurs et producteurs [partenariat à la mode]... Tant que faire se pouvait j'ai essayé de rendre crédit à mes inspirateurs.

 

Enfin, le lancement d'un film ne se faisant plus aujourd'hui sans sa campagne de publicité soutenue par un slogan plus ou moins mystérieux et prometteur, cette enquête ne pouvait en faire l'économie. Voici donc quelques épigraphes. Première accumulation. Il va falloir s'y faire. Le futur en sera saturé.

 

 

 

 

 

Un monde post-récession est en train d’émerger, vite penser non conformiste et hors main stream...

Un nouveau réseau social pour ceux qui sont à l'affût de l'air du temps, qui souhaitent éviter d'être dans le main stream
Un monde post-récession est en train d'émerger, même si les dommages collatéraux de la crise vont mettre du temps à être résorbés. C'est une véritable autoroute pour casser les anciens modèles et reconstruire. C'est une opportunité magnifique pour tout réinventer. Plus que jamais, nous aurons besoin d'individualités à la proue du navire, des « Christophe Colomb » pour ouvrir le chemin ou éclairer le futur. Il peut s'agir de... chasseur de tendance, trend-spotter, trend hunter, défricheur, découvreur, tendanceur, early adopter, cool hunter, dénicheur, détecteur d'influences créatives, connecteur, trend-setter, trend tracker, précurseur, prospectiviste, influenceur, avant gardiste, geek, décrypteur de tendances, veilleur, innovateur, tendançologue, observateur attentif, spin doctor, explorateur méditatif, créateur de tendances innovantes, trend maker, journaliste trendy, visionnaire, future shaper, styliste, électron libre, marketeur curieux, lecteur attentif, pionnier, influenceur créatif, décodeur d'influences, observateur de l'air du temps, agitateur d'idées, stimulateur de curiosités, éclaireur du futur, planneur stratégique, peu importe leurs noms, ce sont des laboratoires intégrés !!! Les thèmes sont multiples : Luxe, intelligence market, art, design, fashion, sociologie, innovation, street culture, fooding, décoration, pauvres, consommation, hôtellerie, etc Ils sont à la fois observateur et acteur. Ils partent régulièrement en immersion pour avoir une longueur d'avance. Ils vont visiter des salons professionnels, des galeries, des librairies off, des boutiques branchées, des défilés de créateurs, aller au cinéma, lire les magazines inédits, voyager pour humer, respirer l'air du temps. Et surtout ils vont apporter ce supplément de créativité et de vision, qui va permettre de rendre active ce travail patient de veille prospective !!!
http://smartfutur.ning.com/

Pour faire de la veille orientée international...

Quelques magazines pour faire de la veille branchée sur le monde...

Plus que jamais le futur va être influencé par les jeux de domino à l'échelon planétaire. Il est donc important de sortir son museau à l'extérieur de nos frontières. L'anticipation des mouvements du monde, même à court terme, passe par cette lecture attentive des magazines de tous horizons.

The Economist

http://www.economist.com/

Business Week

http://www.businessweek.com/

Fortune

http://money.cnn.com/magazines/fortune/

Harper's Bazaar

http://www.harpersbazaar.com/

Wired

http://www.wired.com/

Harvard Review

http://hcl.harvard.edu/harvardreview/about.html

Diplomatie

http://www.areion.fr/

Wall Paper

http://www.wallpaper.com/

Courrier International

http://www.courrierinternational.com/

Newsweek

http://www.newsweek.com/

Time

http://www.time.com/time/

Monocle

http://www.monocle.com/

Le Monde diplomatique

http://www.monde-diplomatique.fr/

Prospect Magazine

http://www.economist.com/

Geopolitique

http://geopolitique.com/

Intelligent Life

http://www.moreintelligentlife.com/

The American Interest

http://www.the-american-interest.com/

Forbes

http://www.forbes.com/

International Herald Tribune / New York Times

http://global.nytimes.com/?iht

Foreign Affairs

http://www.foreignaffairs.com/

Technology Review

http://www.technologyreview.com/

 

Il est bien sûr intéressant de faire un tour des juke box électroniques où vous pouvez aussi trouver une documentation éclectique en libre service !

http://www.reportlinker.com/

http://www.scribd.com/

http://www.slideshare.net/

 

 

mardi, 16 juin 2009

Kit Anti crise pour préparer activement le futur ???

P1080183.JPGProposition de liste de listes pour l'ouvrage idéal qui vous permettra d'affronter les 3 ans à venir... Quelles seraient vos 10 hot items ???

  • 10 astuces pour exceller dans une négociation
  • 10 astuces pour gagner une heure par jour
  • 10 astuces pour optimiser ses mètres carrés
  • 10 attitudes pour « think out of the box » et être anti conformiste
  • 10 auteurs Culture G (générale) à maitriser pour affronter le futur
  • 10 blogs ou médias alternatifs à consulter le matin
  • 10 business anti crise
  • 10 caractéristiques d'une entreprise 2.0
  • 10 clés pour construire des bureaux écodesign spécial radin
  • 10 clés pour faire du lobbying
  • 10 clubs pour entrepreneurs (et rompre l'isolement)
  • 10 conseils pour être à l'affut de l'air du temps
  • 10 conseils pour gérer votre stress
  • 10 emplois du futur
  • 10 étapes pour réussir un changement
  • 10 green business
  • 10 innovations en matière de monnaie alternative ou complémentaire
  • 10 lieux pour se ressourcer
  • 10 lieux pour trouver de nouvelles idées
  • 10 meilleures études prospectives
  • 10 meilleurs Livres Blanc
  • 10 meilleurs sondages de l'année 2009
  • 10 moyens de surveiller sa e-reputation
  • 10 nouveaux comportements pour générer des économies d'énergie
  • 10 outils 2.0 indispensables
  • 10 outils technologiques pour être nomade
  • 10 outils pour faire de la veille
  • 10 ouvrages de management et de stratégie réellement disruptifs
  • 10 ouvrages pour comprendre l'économie digitale
  • 10 pays à suivre pour leur capacité d'innovation et de design
  • 10 pays où exporter
  • 10 pistes pour investir en bourse
  • 10 points clés d'un digital native ou génération Y
  • 10 points clés pour se lancer dans le commerce électronique
  • 10 précautions pour gérer votre identité numérique sur les réseaux sociaux
  • 10 progrès scientifique à suivre
  • 10 raisons de voir la vie en rose
  • 10 réflexes pour être 2.0 au quotidien
  • 10 réflexes pour éviter les fuites d'infos ou d'idées d'une entreprise (protection)
  • 10 réflexes pour gérer une rumeur
  • 10 réflexes pour protéger un brevet, une marque, une idée
  • 10 réseaux sociaux incontournables
  • 10 revues internationales pour être à l'affût de l'air du temps planétaire
  • 10 secrets pour être heureux
  • 10 sites pour surveiller les nouveaux business de demain
  • 10 sources d'information sur la santé financière des entreprises (Fr et worldwide)
  • 10 symptômes/signaux pour détecter une entreprise en train de flancher
  • 10 technologies à suivre
  • 10 tendances dans le secteur de la distribution et du commerce du futur
  • 10 tendances en matière de management et ressources humaines
  • 10 tendances pour l'économie mondiale
  • 10 tendances pour le secteur de l'hôtellerie
  • 10 tendances pour le secteur du tourisme
  • 10 tendances pour les services à la personne
  • 10 tendances sociétales de fond
  • 10 thèmes de conversation pour un repas d'affaires
  • 10 think tank incontournables
  • 10 trucs pour informatiser ses finances perso

 

 

 

samedi, 06 juin 2009

5 profils de français face à la crise...

62068.JPGPour comprendre comment les Français réagissent à la crise et se projettent dans l'après crise, TNS Sofres a mis en œuvre une double approche : un sondage sur la crise et ses lendemains et une analyse sémiométrique, méthode qui consiste à appréhender les systèmes de valeurs à travers un corpus de mots. 1500 personnes interrogées, 210 mots testés, et au final 5 profils d'attitudes révélés sur la crise et la sortie de crise.

  • Les battants : la crise, une occasion d'agir
  • Les rebâtisseurs : la crise, un obstacle dépassable, voire une étape salvatrice
  • Les repliés : la crise, une nouvelle source d'inquiétude
  • Les réformateurs : la crise, une occasion pour réfléchir
  • Les sinistrés : la crise, une réelle menace pour eux

 

http://www.tns-sofres.com/points-de-vue/C275570809944E0BB...

 

 

Quels scénarios à l'horizon 2030 ???

45030.jpgQuels scénarios à l'horizon 2030 ?

L'avenir de notre planète dépend maintenant essentiellement du facteur humain. Nos styles de vie et nos comportements, ont une influence directe sur l'évolution (positive ou négative) du monde.  Nous constatons tous, l'amorce d'un changement de civilisation. Toutefois, nous savons que la capacité de changer est un mécanisme complexe et réparti inégalement entre les humains. Aussi, je propose d'établir 3 scénarios en nommant avec vos tags ce que pourrait être le monde en 2030. Indiquez pour chacun des 3 scénarios possibles (pour l'évolution de notre société, notre économie, nos vies) un nom de guerre, un nom de code, un slogan, un concept... L'idéal c'est de tenter de trouver un nom pour chacun des scénarios, que vous soyez positif ou pessimiste sur l'avenir de l'humanité !!!

-          Scénario A / Sombre / Apocalyptique / Tragique / Gore / VOTRE Proposition de nom de code...

-          Scénario B / Intermédiaire / Hyper réalisme / Plausible mais pas forcément souhaitable / VOTRE Proposition de nom de code...

-          Scénario C / Optimiste / Utopique / Idéaliste / VOTRE Proposition de nom de code...

 

A partir des résultats, l'objectif est de tenter de nommer des méta scénarios qui vous seront retournés dès que possible. Envoyez vos réponses à smartfutur@gmail.com MERCI

 

 

TOP 5 ABSOLU DES VILLES les plus trendy, fashion, arty, waoooah... dans le monde

130.JPGTOP 5 ABSOLU DES VILLES les plus trendy, fashion, arty, waoooah... dans le monde

 

1.      Paris

2.      Londres

3.      NY

4.      Berlin

5.      Tokyo

 

Source : enquête de René Duringer/SmartFutur, à l'aide des smartvotes des membres des groupes Chasseurs de tendances sur Facebook et Linkedin / mai 2009

 

Merci à Emma GarnaudGamache, Thierry Groussin, Annie Llorca, Sébastien Durand, Natha Yakanata, Michaël Menot, Marie-Elisabeth Macé de Gastines, Catherine Champeyrol, Cyril Delattre, Anissa Aliyahia, François Xavier Tanguy, Laurence Hochart, David Wynot, Emmanuel Racca, Damien Collignon, Emilie Branly, Catherine Dauriac, Céline Demeusy, L'eden De Lal'o, Rafik Khaleche, Jean-Maxence Granier, Céline Lavallée, Benjamin Buhler, Karine Gras, Hakim Benbouchta, Michaël Lucas, Isabelle Martinelli, Elisabete Antunes, Christian Dubois, Gilda, et tous les autres gentils contributeurs !!!

 

Ils ne font pas partie du top five mais ont eu quelques votes quand même (peut être qu'un jour, nous allons les retrouver dans le TOP FIVE) !!!

  • Barcelone
  • Shangai
  • Stockholm
  • HK
  • Amsterdam
  • Istambul
  • Milan

 

Ils n'ont eu qu'une voix, il s'agit de villes en France !

  • Cancale
  • Lodève
  • Montpellier
  • Nancy
  • Saint-François
  • Saint-Tropez
  • Saint-Pierreville

 

Ils n'ont eu qu'une voix, il s'agit de villes partout dans le Monde !!!

  • Anvers
  • Bangkok
  • Beijing
  • Berkshire
  • Bilbao
  • Buenos Aires
  • Copenhague
  • Iona
  • LA
  • La Havane
  • Le Cap
  • Lisbonne
  • Liverpool
  • Mexico
  • Montréal
  • Moscou
  • Mumbai
  • Naples
  • New Delhi
  • Pondycherry
  • Rio de janero
  • Rome
  • Rotterdam
  • San Francisco
  • Sao Paulo
  • Seattle
  • Séoul
  • Seville
  • Sienne
  • Sydney
  • Toronto
  • Totnes
  • Valence
  • Venise
  • Vienne

 

 

 

Les 9 fondements de l'économie (en Métamorphose) à un horizon de 10 ans

45187.jpgLes 9 fondements de l'économie (en Métamorphose) à un horizon de 10 ans

 

1.      Savoir/informationnelle

2.      Glocalisante

3.      Innovation

4.      Décroissante

5.      Digitale

6.      Soutenable

7.      Grise

8.      Immatérielle

9.      Gratuité

 

Autres tendances

  • Attention
  • Communautaire
  • Echangiste
  • Ethique
  • Ethique / respectueuse
  • Extensive
  • Give me back
  • Gratuité
  • Résidentielle
  • Responsable
  • Sens
  • Service
  • Sociale et solidaire
  • Souterraine
  • Verte

 

Tendances non retenus par le panel

  • Économie souterraine
  • Économie du quaternaire
  • Economie maffieuse
  • Economie culturelle
  • Economie ethnique
  • Economie de l'esthétique
  • Economie de l'éthique
  • Economie informelle
  • Economie du vivant
  • Economie de l'innovation

 

Source : enquête de René Duringer/SmartFutur, à l'aide des smartvotes des membres des groupes Chasseurs de tendances sur Facebook et Linkedin / Mai 2009