Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 23 février 2008

Sujets à approfondir pour la prospective ????

12e22d99344c67c348a2e3bf896431ee.jpgQuatre sujets à approfondir dans le domaine de la prospective_action ?
1/// Biens collectifs et prospective : dans un monde où l'économique et le financier envahissent toutes les pores de la société, souvent au détriment du secteur non marchand. Alors que l'on s'oriente directement vers une économie de l'immatériel, on voit également que les définitions sur la propriété sur des oeuvres intellectuelles ont leurs limites. Et puis la nature est-elle une entité à part entière, peut on la privatiser à l'infini ou l'étatiser à l'issue d'un accord de Yalta ? Selon quel critère pourra t on définir un bien collectif dans le futur ? Alors que nous sommes dans un monde sans couture, les enclosures se multiplient dans tous les domaines ? Et puis la gratuité, s'est invitée dans la danse brouillant les cartes sur la propriété des biens.
2//// Et si le thème du sexe était un laboratoire fertile pour la Prospective ? Depuis toujours, la pornographie a été dans l'avant garde dans l'utilisation des technologies car à l'instar des mouvements terroristes, ce secteur a du s'organiser pour vivre dans une forme de clandestinité. Aujourd'hui alors que nous entrons dans le 21éme siècle, le 3éme et le 4éme âge (génération sexe always), le monde virtuel qui permet des expériences augmentées, les réseaux sociaux qui permettent le speed sexe, les sexes toys qui deviennent un must have, un univers publicitaire qui repousse les limites de l'excitation des sens avec des annonces visuelles sans limites, la globalisation de la vidéo on demand, la dissociation du physique et de l'émotion, la fragmentation des vies qui sont un nuage de points (expériences dissociées), etc Un superbe terrain de jeu pour identifier les signaux faibles !!!!
3/// Le futur sera-t-il néopunk ? De la rebéllion dans l'air ? « Bouge ton cul et rejoins la révolution » http://www.punkmarketing.com/the-manifesto Toutefois, au-delà du côté hype, voyons dans ce mouvement la volonté d'influencer individuellement le futur. Un foyer de rupture, disruption, re-évolution, (r)évolution(s) ?
4 /// Matrix, une source d'inspiration pour faire de la prospective, avec le mythe de Neo, dans une société qui entre dans un autre univers ? Au-delà du film, une histoire avec des métaphores utiles pour faire de la prospective ?

lundi, 11 février 2008

Prospective et destruction des icones...

Notre capacité à influencer le futur dépendra de notre propension à émettre des pensées iconoclastes. Iconoclaste.fr a été fondé en juin 2007 pour diffuser des points de vue iconoclastes aussi bien dans les domaines de la politique, du management, des arts, des médias, des sciences, de nos modes de vie, des technologies, de l’urbanisme, du design, du fooding, du social, de la santé, etc… sans aucune limite dans les domaines abordés.
Découvrez l'interview de François SAINT-CAST, économiste spécialiste des impacts économiques dirigeant de Diagnostic & Systems. Allez tout de suite sur www.iconoclaste.fr !!!

dimanche, 10 février 2008

De l'individu au personnalisme : un glissement sémantique à impact fort pour la prospective du 21éme siécle...

b39fe690d9091ea74b53bd220c5c90c7.jpgDe l'individu au personnalisme : un glissement sémantique à impact fort pour la prospective du 21éme siécle...
By Jean Robberecht
http://www.robberecht.net/

Le personnalisme [qui est un terme déjà utilisé au début du XXème siècle] est une nouvelle étape dans l'évolution du processus de civilisation.
Jusqu'au moyen âge la civilisation occidentale était dominée par le sacré. Toute expression artistique était une expression du sacré et il n'y avait de pouvoir possible qu'en relation avec le sacré.
La renaissance, c'est l'émergence de l'individu [la bourgeoisie accédant au pouvoir de l'argent, la musique n'est plus seulement religieuse [le concerto fait naître le soliste], la peinture fait cohabiter sur un même plan la vierge, l'évêque et le bourgeois [Van Eyck].
La civilisation entre dans l'ère du profane en se concentrant sur l'individu.
Aujourd'hui, nous passons de l'ère de l'individu à celle de la personne. Nous voulons des produits et des services faits à notre image [notre profil]. Nous voulons tout « customizer » et refusons de plus en plus le standardisé [fait pour l'individu et non pour MA personne].
L'individu choisit et consomme les valeurs [produits/services] qu'on lui propose, alors que la personne non seulement participe à la création du produit [implicitement par son profil, explicitement par coproduction], mais produit elle-même du contenu, crée de la valeur. L'individu est "RECONNU" [dans tous les sens du terme] comme une personne !

A suivre dans les 30 années à venir...

samedi, 09 février 2008

L'extension du domaine de la prospective...

d566d8be1d95bb4f94fd7427e78389be.jpgL'extension du domaine de la prospective...

Le futur, une question de point de vue... La prospective semble indissociable de la posture du prospectiviste. Selon que l'on est humaniste, philosophe, apparatchik d'un organisme public, innovateur ou chasseur de tendances, il est sûr que l'angle de vue est différent. Paradoxalement on pourrait déclarer comme à l'Ecole des fans de Jacques Martin que tout le monde a raison. L'optimiste ou le pessimiste ont raison simultanément (la carte du monde n'est pas le monde...), comme si on était dans le multivers.
Aujourd'hui face à un futur multipolaire avec des interactions imprévisibles, la prospective doit sortir de son rôle d'observation et devenir militante pour façonner un monde meilleur. Cela passe par un maillage des idées, une connexion des intelligences un peu partout dans le monde et un ancrage dans le quotidien où le combat se déroule. La prospective doit encapsuler pédagogie, anticipation (dans le sens de la philosophie asiatique ancienne, ready for future façon Lao Tseu) et savoir être iconoclaste.
En effet, alors que nous sommes entrés dans le 21éme siècle, nous fonctionnons tous avec des modes de pensée périmés et il est important de pouvoir détruire nous-mêmes nos icones pour construire un monde alternatif (pas spécifiquement dans le sens José Bové ou Attac !). Un mélange subtil d'observation des signaux faibles, d'intuition, de sagesse pré-socratique matinée de vision jungienne avec une impertinence ?
En 2008 nous sommes toujours en plein « Truman Show » et il est important de s'affranchir des machines à conformisme qui endorment nos cerveaux et consciences. Comment penser correctement au futur quand la représentation du réel dans les médias, les entreprises ou la société civile n'est qu'une mise en scène rassurante du monde réalisée avec des images d'archives ?
Il est important de s'autoriser à imaginer les visions disruptives les plus dingues totalement à contre courant, dès lors où l'émetteur a les pieds dans la glaise et s'alimente des nano signaux dans le monde réel. Pour sortir de cette ornière mentale liée à un passage de génération délicat, il est urgent de sortir de ce carcan normatif de la pensée unique qui bride notre conception du futur. A quand une intelligence moléculaire prospective et collaborative ? Il est vrai que les expériences sociologiques montrent que le conformisme dans les groupes humains est toujours la norme et peu de gens acceptent d'être en dissonance dans un groupe !
Donc à très bientôt pour la RE-évolution de la prospective...et un monde meilleur !!!

La prospective est peuplée d'étranges individus...

13959635184f52c9e1fefae2e0c60fb8.jpgLa prospective est peuplée d'étranges individus...

Depuis quelques années, le mot prospective est devenu tendance ! A l'origine, la prospective est l'étude des avenirs possibles, concept créé par Gaston Berger. En 2008, on constate clairement un clivage autour des pro-Berger avec un héritage autour d'une prospective humaniste et les non-Berger, c'est-à-dire les autres !!!
On peut aussi faire des clivages entre ceux qui sont simplement en observateur et donc vont se concentrer sur des scénarios et les autres qui vont combiner réflexion prospective et action dans le monde réel. Faut-il être un acteur contemplatif ou agir sur le monde pour éviter les évolutions les plus sombres ? Faut-il sortir de sa réserve ?
Il y a aussi la différence d'approche méthodologique : faut-il avoir une approche scientifique notamment avec la mise au point de big scénarios ou privilégier l'intuition, l'observation de l'air du temps, une acuité par rapport à des signaux faibles ? Ingénieur ou artiste ? A priori, les arguments sont valables des deux côtés, même si l'incertitude que nous connaissons depuis notre entrée dans le 21éme siècle montre les limites d'une planification tradiditionelle.
Et puis il y a les tenants de la prospective, en tant que discipline à part entière réservée à des spécialistes, et ceux qui pensent que c'est plus une posture ou un état d'esprit que chacun peut avoir avec un peu de curiosité au jour le jour. Peut-on s'autoproclamer prospectivisite en tant que citoyen lambda ? Les prospectivistes doivent-ils rester dans leur Tour de Babel ?
On peut aussi décoder le peuple de la tribu des adeptes de la prospective et du futur selon l'âge des acteurs, car chaque strate générationnelle se manifeste par une empreinte. Le mille feuilles générationnel est visible, avec un clivage entre les modernes et les anciens, même si l'âge biologique n'est pas toujours le critère le plus fiable...
Enfin, selon la culture d'origine des acteurs [marketing, management, politique, innovation, design, ressources humaines, autodidacte, scientifique, spécialiste des tic, sociologue, philosophe, ethnologue, coach, chercheur, politologue...], la couleur du jus des travaux prospectifs est bien sûr totalement différente. En ce domaine, il est clair que la nature du regard que l'on peut porter sur le monde, influence lourdement une vision prospective et montre l'aspect structurellement subjectif de l'exercice.
Il y a notamment ceux qui vont inclure dans leur prospective, une vision forte du monde et un parti pris personnel, avec tous les écueils d'une démarche gourou.
Si on ne peut que se réjouir que de l'engouement pour la prospective en France [même si dans certains cas, c'est pour des raisons commerciales], il peut être temps de réfléchir à une nouvelle définition de la prospective et des prospectivistes, pour éviter de construire le futur avec des schémas obsolètes !!! Le chantier est donc déclaré ouvert en 2008.


Liste non limitative d'incarnations possibles dans le peuple étrange du monde la prospective :

  • Anticipateur,
  • Auteur d'ouvrage prospectif,
  • Butineur d’idées,
  • Catalyseur d'optimisme,
  • Chasseur de tendance [trend setter],
  • Chercheur d’idées [ou de vérité],
  • Connecteur,
  • Consultant,
  • Décrypteur,
  • Designer,
  • Don Quichotte,
  • Electron libre,
  • Expert éclairé,
  • Futurologue,
  • Gourou,
  • Innovacteur,
  • Innovateur,
  • Intellectuel,
  • Journaliste curieux,
  • Marketeur,
  • Méta-observateur,
  • Metteur en perspective,
  • Observateur attentif,
  • Philosophe,
  • Planneur stratégique,
  • Professeur,
  • Prospectiviste,
  • Tête de pont de think tank,
  • Veilleur,
  • Visionnaire,