Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 09 février 2008

L'extension du domaine de la prospective...

d566d8be1d95bb4f94fd7427e78389be.jpgL'extension du domaine de la prospective...

Le futur, une question de point de vue... La prospective semble indissociable de la posture du prospectiviste. Selon que l'on est humaniste, philosophe, apparatchik d'un organisme public, innovateur ou chasseur de tendances, il est sûr que l'angle de vue est différent. Paradoxalement on pourrait déclarer comme à l'Ecole des fans de Jacques Martin que tout le monde a raison. L'optimiste ou le pessimiste ont raison simultanément (la carte du monde n'est pas le monde...), comme si on était dans le multivers.
Aujourd'hui face à un futur multipolaire avec des interactions imprévisibles, la prospective doit sortir de son rôle d'observation et devenir militante pour façonner un monde meilleur. Cela passe par un maillage des idées, une connexion des intelligences un peu partout dans le monde et un ancrage dans le quotidien où le combat se déroule. La prospective doit encapsuler pédagogie, anticipation (dans le sens de la philosophie asiatique ancienne, ready for future façon Lao Tseu) et savoir être iconoclaste.
En effet, alors que nous sommes entrés dans le 21éme siècle, nous fonctionnons tous avec des modes de pensée périmés et il est important de pouvoir détruire nous-mêmes nos icones pour construire un monde alternatif (pas spécifiquement dans le sens José Bové ou Attac !). Un mélange subtil d'observation des signaux faibles, d'intuition, de sagesse pré-socratique matinée de vision jungienne avec une impertinence ?
En 2008 nous sommes toujours en plein « Truman Show » et il est important de s'affranchir des machines à conformisme qui endorment nos cerveaux et consciences. Comment penser correctement au futur quand la représentation du réel dans les médias, les entreprises ou la société civile n'est qu'une mise en scène rassurante du monde réalisée avec des images d'archives ?
Il est important de s'autoriser à imaginer les visions disruptives les plus dingues totalement à contre courant, dès lors où l'émetteur a les pieds dans la glaise et s'alimente des nano signaux dans le monde réel. Pour sortir de cette ornière mentale liée à un passage de génération délicat, il est urgent de sortir de ce carcan normatif de la pensée unique qui bride notre conception du futur. A quand une intelligence moléculaire prospective et collaborative ? Il est vrai que les expériences sociologiques montrent que le conformisme dans les groupes humains est toujours la norme et peu de gens acceptent d'être en dissonance dans un groupe !
Donc à très bientôt pour la RE-évolution de la prospective...et un monde meilleur !!!

Les commentaires sont fermés.