Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 13 septembre 2009

Quel est l'avenir de la publicité et de la communication après la sortie de crise ?

Newsletter1129.jpgLes médias sociaux ont posé le problème de l’avenir de la communication traditionnelle (affichage, insertions, TV, radios, etc). Encore aujourd’hui, beaucoup de Dircom conçoivent leur plan de com comme si le monde n’avait pas changé. Nous sommes en multicanal et cela doit inclure plus que jamais les médias sociaux. Dans le même temps, les marques se sont aperçues pour que l’on devait s’adresser de façon différente aux cibles. Le consommateur n’est plus naïf, c’est un stratège, et on ne peut pas lui laver le cerveau, avec les recettes traditionnelles. Le consommateur peut même faire plier une marque avec le buzz en 48 h. Le viral, cela marche dans les deux sens. Rajoutons à cela la crise qui a dégonflé tous les budgets com des entreprises, et on se retrouve avec un paysage en berne. Même le floating en 2009 avait du mal à trouver preneur (Espace publicitaire acheté au dernier moment avant la diffusion de la campagne bénéficiant de conditions tarifaires particulières et avantageuses). Les marques les plus avancées se dotent aujourd’hui de community manager pour créer du lien avec leurs clients. Clairement la communication via internet, est ridiculement pas chère. Ces derniers mois, certains films viraux ont permis des lancements de marques sans grande campagne. Cela peut faire réfléchir. On peut se poser la question de ce que sera la communication après la sortie de crise. Va-t-on revenir à des systèmes d’achats massifs dans les médias traditionnels (arrosage tout azimut) ou va-t-on être plus « crowsourcing » dans la conception de la communication des entreprises, plus diffuse, plus collaborative, plus innovante ?

Les commentaires sont fermés.