Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 septembre 2011

Quelle entreprise en 2021 ?

shiva.jpgDepuis 10 ans nous sommes dans une période où nous vivons des chocs à répétition, des modifications radicales dans les usages, les modes de vie, les comportements, les systèmes de référence. L’entreprise doit s’adapter dans ce maelstrom avec des délais de plus en plus courts. Il faut intégrer en flux continu le développement durable, le consommacteur, la génération Y, le low cost, les médias sociaux, les nouvelles nouvelles technologies, le commerce en ligne, la météo sensibilité, l’hyper concurrence, le nouveau rôle des femmes, la culture individualiste, l’absence de visibilité sur l’évolution des marchés, les difficultés de recrutement adaptés, les normes européennes, les exigences croissantes en matière de sécurité, la financiarisation de l’économie et la course à la rentabilité, la fracture des marchés, la montée des BRIC, la refonte des circuits de distribution, la pénurie de certaines ressources (y compris l’argent) etc  Dans ce shaker géant l’entrepreneur au-delà d’un horizon doit surtout avoir une longueur d’avance sur le changement de paradigme dont l’agenda est encore under construction. La première étape c’est de sortir de schémas de pensée conventionnels comme on peut encore les enseigner dans des grandes écoles de commerce ou dans des courants de pensée mainstream. L’erreur c’est le déni. La culture du vertical et du pouvoir sera de moins en moins viable à long terme, et il faudra être plus transversal et privilégier le soft power, les soft skills, le lien social/sociétal. L’entreprise de demain sera moins sclérosée sur des croyances obsolètes, et beaucoup plus « molle » (plasticité). Il y a ceux qui prennent les virages à temps et les followers (tant pour les salariés, que les entrepreneurs.  Ceux-ci devront faire preuve d’audace, intuition, réactivité, courage, envie, passion, transmetteur de passion, guidant, flexible, à l’écoute, créatif, observateur. Communiquer sera autant important que gérer. Expérimenter plutôt que lire les ouvrages de management. Trouver des solutions, sortir du lot, faire la différence. Savoir détourner et se réinventer de façon décomplexée.  Imaginer des modèles économiques en tirant profit des opportunités qui apparaissent au fur et à mesure. Inspirer le respect. Gérer les transitions. Penser éco système. Savoir faire travailler ensemble des compétences singulières..

Les commentaires sont fermés.