Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 décembre 2008

Voulez vous tendancer avec moi ???

109_ta.jpgVoulez-vous tendancer avec moi ?


Si l'avenir n'a ni queue, ni tête et le long terme n'a plus de sens, mais alors c'est quoi une tendance ? Si dans une civilisation type « remix & compil », tout n'est que micro trend, retournements, émergences éphémères, mouvements instables, micro crises et ruptures non linéaires à répétition, alors si le monde est bubble (pop corn, c'est la version sucrée ou salée), le mot tendance signifie quoi aujourd'hui ? D'ailleurs, existe-t-il des « grands architectes » comme dans la matrice ou Matrix pour impulser des mouvements de fond ?

Il est d'usage de dire que le 21éme siècle c'est l'implication forte de l'individu dans la société. On parle de consommacteur, de cocréation, d'innovation ascendante et le slogan c'est « We are the media » !!! La planète entière serait under control d'internautes peace and love ? Intelligence connective à tous les étages ?

C'est sûrement en partie vrai. Toutefois, si l'on prend l'exemple le cas du phénomène des blogs, peu de gens vont créer un blog et produire du contenu, parmi les internautes curieux moins de 10% vont laisser un commentaire pour réagir, et en simplifiant, le trafic est souvent dominé par un nombre limité de blogueurs, qui sont des semi-professionnels.

L'ordre naturel se reconstitue facilement avec les émetteurs (influenceurs), les récepteurs passifs, les observers (ceux qui décryptent), les supraconducteurs (connecteurs), etc

Au royaume de l'infotaitement, la docilité mentale est plus fréquente que l'indiscipline intellectuelle. Sinon comment expliquer le succès du storytelling ou des séries TV ? D'ailleurs, dans ce monde instable, il y a sûrement une demande implicite du public d'avoir des référents qui identifient les nouvelles voies, et à ce titre un trendsetter laisse des traces de phéromones, des marqueurs culturels pour le reste de la troupe... Qui n'a pas envie d'être rassuré ?

Mais rassurons nous, cela ne prête pas à conséquence. Si les 20 dernières années ont plutôt été des déclinaisons d'inventions antérieures (sauf bien sûr pour le téléphone mobile et internet), les nouveautés dans le futur seront plutôt des recombinaisons d'innovations existantes, en plus mieux (more deeper). Rajoutez à cela qu'avec le Web 2.0 (et bientôt 3.0 ou 4.0 direct), le monde est une soupe d'informations on line, alors la nouveauté viendra de l'hybridation de concepts issus de silos différents. C'est un peu le rétro futur.

La problématique, c'est plutôt l'obsolescence rapide des innovations, l'usure prématurée des nouveautés, avec l'écueil dangereux des idées devenant rapidement déceptives... Le chasseur de tendances peut-il alors sauver le monde, face à ces récifs menaçants ?

A l'instar des humains des temps antiques qui faisaient appel à des phyties, prêtresses, devineresses pour y voir clair, nous utilisons des trendsetters, sorte de nouveaux médiums des temps modernes.

Selon leur score de notoriété, leur niveau d'influence peut aller de super gourou à agitateur d'idées ou de curiosité. Ils peuvent décréter à partir de leur intuition une nouvelle piste aussi bien dans le monde du fashion, du fooding, du management, des RH, du luxe, etc Leur réputation, permet de déclencher des prophéties auto-réalisantes, car leur parole devient une norme d'un secteur. Ne pas perdre de vue leur poids disproportionné sur le public (vedettariat ?).

En arrière plan de ces porte parole connus, il ne faut oublier que la ruche des chasseurs de tendances recèle de nombreux autres talents que vous les appeliez : trend-spotter, trend hunter, défricheur, découvreur, tendanceur, early adopter, cool hunter, dénicheur, détecteur d'influences créatives, trend-setter, tendançologue, veilleur, observateur attentif, spin doctor, geek, gourou, décrypteur de tendances, influenceur, marketeur curieux, lecteur attentif, influenceur créatif, détecteur d'influences, explorateur méditatif, créateur de tendances innovantes, visionnaire, pionnier, future shapers, electrons libres, trend maker, journaliste trendy, en passant ceux qui hument l'air du temps.

Car au final, on pourrait dire que la soupe planétaire des idées on line (une forme de bien commun ?), chacun peut faire du picking et donner sa propre version des tendances du moment. Dans ce contexte, on ne peut que constater la synchronicité des foyers d'idées nouvelles au niveau de la planète, surgissant par vagues subites. Ensuite par des mouvements de porosité, les idées nouvelles se répandent, s'enrichissent ou se dégradent par des effets de buzz. Des mouvements globaux sur un thème peuvent alors se propager à une vitesse fantastique sans que l'on puisse vraiment déterminer l'origine de la source.

Quand une vague part, vous avez alors dans la communauté des chasseurs de tendances, ceux qui par leur décodage prennent position, ceux qui interconnecter/relier, ceux qui vont pratiquer immédiatement, ceux qui vont se mettre en position d'acteur et incarner le message, etc Chacun son rôle ! Même si dans beaucoup de cas, on constate qu'il y a des effets de répétition, la valeur du chasseur de tendance sera dans son regard indiscipliné sur l'information qu'il reçoit.

Bien sûr, selon que cette activité de veille génère ou non une activité marchande pourra influencer la pratique du chasseur de tendances.

Il est plus que certain que les artistes sont des alliés indispensables pour la garantie d'une veille intégrant le monde sensible...

A suivre sur le groupe facebook des chasseurs de tendances

http://www.facebook.com/group.php?gid=37562403450&ref...

ou sur le blog des Chasseurs de Tendances

http://chasseursdetendances.blogspot.com/

 

 

Les commentaires sont fermés.