Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 18 janvier 2008

L'avenir, c'est la croissance qualitative !

dc12d45e9426c8b264df02298d0b5e7b.jpgL'avenir c'est la croissance qualitative, celle qui ne se mesure pas spécifiquement avec un pourcentage d'évolution du CA. Bien sûr une progression soudaine de 30 % est exemplaire. Les gens comprennent facilement qu'une société structurée uniquement autour de l'hyperconsommation a ses limites, pour soi même et même pour la planète. Donc la quête du sens a commencé, pour ceux qui sont les plus lucides. Et puis nous voyons bien dans cette fin de cycle économique que la génération bientôt sortante se pose aussi des questions, doutent des croyances qui ont structuré leur vie dans le passé. La croissance doit maintenant apporter du sens. L'entrepreneur du futur, c'est celui qui incarne cette direction qualitative, en étant habité par une vision où l'économique converge avec le respect de l'humain, l'écologie, l'éthique, la beauté, la solidarité, la culture ! Pour autant, cela signifie pour le dirigeant d'être clair dans sa tête sur sa propre quête, ses valeurs et en ce sens le développement professionnel est une discipline à une longue vie. Quels sont ses rêves et comment les rendre compatible avec son projet économique ! Partout dans le monde, on voit des cas concrets d'entrepreneurs qui font converger "réussite économique" ET vision personnelle. Ainsi l'altruisme social peut faire très bon ménage avec la performance financière !
Donc la croissance qualitative à titre individuel cela pourrait être la capacité à être en mode ré-invention permanent pour créer la surprise sur les marchés, reconstruire des modèles économiques inédits et participation à la définition de nouveaux usages sociaux. On s'appuie sur de nouvelles intelligences pour ce faire.
Le paradoxe est donc de s'orienter vers la décroissance, concept encore émergent, pour définir la nouvelle croissance !

Les commentaires sont fermés.