Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 mars 2011

Tourisme du futur & grands voyages

Le tourisme est en pleine transformation notamment sous la pression des consommateurs. Même si le couchsurfing est un épiphénomène et qu’il y aura toujours certains clients attirés par des villages de vacances repliés sur eux-mêmes, il est probable que le voyageur d’aujourd’hui est en demande de sens, d’authenticité, d’expériences, de découvertes, du ludique. Même les voyages de luxe, se la jouent… Qui n’a pas besoin de revenir aux origines pour décompresser et revenir plus fort dans les grandes mégapoles ? Certes la crise est passée, et le consommateur_agile traque les meilleurs plans, réduit en cas de besoin son séjour, négocie, évalue et revendique clairement son autonomie. Il veut être acteur de ses vacances et voyager autrement. Avec internet, chacun peut devenir un expert du voyage, en y consacrant du temps. Face à cette facilité déconcertante à réaliser de grands voyages à tous les prix, il y a le questionnement sur l’impact sur l’environnement de ce tourisme tout azimut, y compris dans des zones de la planète peu exposées à la « civilisation ». Hédonisme versus responsabilité, le match n’est pas aussi clair que cela. Il y a aussi la tectonique de la mondialisation avec les désordres politiques et une insécurité multiforme, qui est une donnée importante. Ainsi certains passent sans transition des grands voyages au tourisme de proximité (une inspiration de type locavore, une anticipation du peak oil ou la baisse du pouvoir d’achat ?) !! Bien sûr les comportements ne seront pas les mêmes entre les nouveaux seniors, la génération Y, les Free lifers, les UHNWI {Ultra-High-Net-Worth Individuals}, HNWI {high-Net-Worth Individual} ou VHNWI {Very High Net Worth Individuals}. Allons-nous vers un marché à niches ? (par exemple, avec le tourisme médical qui hybride plusieurs attentes dans un seul produit) Avec la réalité augmentée, peut-on imaginer que le tourisme virtuel constitue à moyen terme un produit alternatif (non polluant) ? Quels seront les critères de choix des produits tourisme du futur : simplicité ? prix ? rapidité à l’achat ? sécurité ? atypique ? climat ? éthique ? responsable socialement ? bespoke ? culturel ? etc Ce groupe vise à déterminer les tendances et enjeux du tourisme et des grands voyages dans les 5 ans à venir. Il va bénéficier de la coopération de Josette Sicsic, Spécialiste de la veille sur le Tourisme. A terme, l'objectif est de constituer une plate forme d'experts en matière de tendances orientées tourisme, y compris les grands voyages.

http://www.linkedin.com/groups/Tourisme-futur-grands-voya...

 

Les commentaires sont fermés.