Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 janvier 2011

Hit parade 2011 des 30 bad usages sur les réseaux sociaux

Un réseau social est un immense brainstorming indispensable au chasseur de tendances, et pour que cela fonctionne il faut de la diversité pour produire des idées, des pistes nouvelles.  Cet Eco système est un immense jardin neuronal, où il faut du yin et du yang, des propos qui peuvent aller de la poésie à des réflexions plus corporate, straight to the point. Cet éco système peut devenir une jungle à la dérive si l’on ne fait pas attention à des comportements inappropriés.  C’est toute la difficulté de maintenir un climat de créativité, notamment avec l’aide de tricksters, d’accepter la sérendipité et de wild ideas, tout en surveillant le dosage par rapport à des contributions de constructivistes. A ce titre, peut être qu’il faudra un jour adapter la méthode des 6 chapeaux d’Edward de Bono pour un community management créatif ! En attendant, voilà quelques dérives possibles à surveiller...

  1. Ceux qui commentent et n'ont rien à dire
  2. Ceux qui commentent systématiquement pour exister même s’ils n’ont pas d’avis (donc quelque soit le sujet)
  3. Ceux qui confondent les réseaux sociaux avec un centre de thérapie
  4. Ceux qui critiquent tout systématiquement et qui n'ont rien à dire
  5. Ceux qui ignorent la fonction « répondre en privé » quand une réaction ne concerne pas tout le monde
  6. Ceux qui n’ont pas de savoir vivre
  7. Les internautes qui n'ont pas de photos
  8. Ceux qui posent une question en vue de faire étalage de leur propre opinion
  9. Ceux qui postent des commentaires pour faire leur publicité perso
  10. Ceux qui publient 30 posts par jour pour communiquer avec la terre entière sur les micro détails qui n’ont d’intérêt que pour eux
  11. Ceux qui répondent à une problématique par une autre question
  12. Ceux qui répondent aux discussions en privé au lieu de contribuer au forum afin d’enrichir
  13. Les attitudes ultra émotives (ne répondent pas sur le sujet, mais par rapport à leur état d’esprit sensitif du moment)
  14. Les bisounours qui vivent sur une autre planète
  15. Les Interventions de trolls
  16. Les méta commentaires
  17. Les piliers d’un groupe social ou d’un blog qui par un excès de contribution peuvent dissuader des nouveaux de contribuer (à rapprocher de la catégorie des ultra fans)
  18. Les propos déconnectés du monde réel
  19. Les Propos new Age
  20. Les spécialistes de l’hyper sollicitation des réseaux (sur exploitation des réseaux)
  21. Les propos ultra tranchés qui rendent une intervention a posterio délicate pour les internautes qui  veulent contribuer à la discussion
  22. Les sceptiques forever (tout est nul) ou structurellement hostiles à tout
  23. Les spécialistes de la diarrhée (10 commentaires sur le même post en 30 secondes / serial poster)
  24. Les Spécialistes du hors sujet
  25. Les dérives éthiques
  26. Ceux qui vont dénigrer les contributeurs d’un fil de discussion en s’attaquant à eux sur leur trait de personnalité et qui aiment bien tacler les internautes à titre perso
  27. Ceux qui n’ont pas lu le thème de la discussion ou du groupe, mais qui veulent absolument donner leur avis
  28. Les réactions des boomers adulescents qui font dans le régressif
  29. Les gens qui ne connaissent pas le code du réseau social où ils se trouvent (par exemple lorsque le réseau est à dominante corporate ou perso)
  30. Les béni oui oui

 

Merci à René Villemure, Frédéric-Michel Chevalier, Raphaëlle CyberNana, Drevon Bodmer Sylviane, Janique Laudouar, Thierry Groussin… pour leur impulsion/contribution sur une première liste de plaies sur les réseaux sociaux

 

Les commentaires sont fermés.