Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 septembre 2008

Vive les environnements imprévisibles !!! En 2018 et dès maintenant !!!

b13bbdb5fcb8932a3fef8b270ea7ded5.jpgTous nos métiers vont être transformés, cela c'est sûr avec le chantier des compétences au cœur de toute réflexion (« humain inside !! »)

Par définition le futur tel qu'on le prévoit ne se réalisera jamais, mais pour autant une culture de l'anticipation permet d'avoir la bonne réaction en cas de retournement. A ce titre si la culture française est très ancrée sur le passé et ses racines puissantes, le challenge c'est peut être pour la civilisation française de mettre plus de futur dans la tête, sans perdre ses acquis qui concourent à la « french touch ».

Il est quasi certain que l'entreprise du futur sera composite, avec un mélange surprenant de recettes d’antan qui marchent et de choses plus futuristes (high tech, management new look, bureaux, mobilité, etc). Donc l'avenir cela ne sera pas un choix entre A et B, mais plutôt un système de collage où l'on superpose des strates du passé, du présent et du futur. Faire cohabiter le rétro et la modernité sans complexe.

Toutefois, ne pas oublier que toutes les évolutions économiques sont dictées par des besoins humains. Le monde évolue au rythme de l'homme. Les innovations ne se propagent que si cela correspond à des besoins du moment. Face à la fascination du high tech, il faut se poser la question de l'usage, de la fonction. Le fondement de l'économie, c'est donc l'humain et de ses désirs, peurs, envies, urgences. Et puis il ne faut pas sous-estimer le temps nécessaire à l'homme pour intégrer une nouveauté, adopter un nouvel usage, changer quelque chose dans sa vie. L’homme n’est pas un variable d'ajustement dans l’économie car nous sommes dans un monde plutôt irrationnel, complexe, volatile et tout n'est pas mécanique à 100%

Nous sommes rentrés dans un nouveau paradigme où les entreprises sont en béta permanente, en changement revolving, où tout est remis en cause tous les jours. L'horizon de l'année existe toujours, mais on est dans un plan glissant permanent, un flux continu, une volatilité/instabilité de tous les jours. Donc se préparer à être sous tension en permanence.

L'entreprise du futur, on peut la théoriser, la modéliser, mais au final, il ne faut pas oublier que le propos le plus pertinent c'est quand on l'analyse dans son environnement, sa biosphère locale. De plus en plus nous sommes sur des natures de tissus locaux, qui vont façonner le monde de l'entreprise (les besoins d'une région, de sa population, ses nœuds de transports, ses atouts concurrentiels, etc). Nous sommes tous interconnectés. Personne ne peut plus être une île en 2008, et encore moins en 2018

Au final, il y a nécessité d'être aware et d'avoir un radar efficace pour réagir immédiatement aux événements. La prime va au plus véloce, donc celui qui est le plus aware et donc peut agir avant les autres. Action/réaction en temps réel !!

Au final l'entreprise 2018, c'est ressemblera furieusement à 2008, mis à part quelques innovations technos spectaculaires ou des modifications dans l’urbanisme des villes suite au changement climatique. Les changements porteront plutôt dans les nouveaux comportements, nouvelles postures, nouvelles relations sociales, nouvelles interactions, nouvelles façon de faire, penser, etc Les interactions se construiront différemment. Bref, c'est plutôt subtil et quasi invisible.

2018, c'est plus que jamais un monde bâti autour de l'individu, en tant qu'entité, ce qui implique de nouveaux modes de fonctionnement. L'individu est sacralisé. L'enjeu : que chacun se construise son projet de vie et gère sa différence. Tout cela à intégrer dans l'entreprise : waouh !!! D’ailleurs, la génération Y débarque dans l'entreprise 2018 et même déjà en 2008, préparons nous à les accueillir. Ils vont nous stimuler, car ils n’ont baigné que dans le futur et nous inciterons au changement.

La technologie, c'est important, mais peut être pas le facteur le plus profond. C'est effectivement la partie la plus spectaculaire. D'ailleurs, l'enjeu sera surtout sur le haut débit qui va vraiment permettre une révolution des usages. Par contre les services 2.0 vont définitivement investir l'entreprise après avoir été plutôt dans le domaine perso. Le modèle 2.0 va influencer le monde de l'entreprise.

Si nous avons vécu pour beaucoup d’entre nous dans un univers monolithique, stable et prévisible, il faut tous apprêter à vivre dans un monde avec moins d’uniformité, plus de diversité puisque l’humain sera le moteur principal du 21éme siècle. A ce titre, le futur sera un nuage de points représentant toutes nos trajectoires diversifiées et uniques !!!

Les commentaires sont fermés.