Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 25 mai 2008

Vivre en 2028 / A lire Absolument !!!

9dc3888a6b4d591c45f2bdaf0710aad2.gifVivre en 2028. Notre futur en 50 mots clefs
Yann de KERORGUEN, Estelle LEROY

http://www.lignes-de-reperes.com/catalogue/vivre-2028-2.htm


Prix : 18,50 euros
Sortie : avril 2008
ISBN : 978-2-915752-36-6

Pourquoi cet ouvrage ?
Le futur sera ce que nous en ferons ! Refusant le pessimisme et la résignation, intéressons nous à ce qui se prépare dans tous les laboratoires des grandes entreprises innovantes !
L’idée principale du livre est de projeter 50 actions de notre vie dans 20 ans, en 2028. En consacrant une fiche à chaque action, l’ouvrage se projette dans notre futur, qui dépend des technologies (génétique, nano, télécoms,…) mais aussi de facteurs économiques (mondialisation), écologiques (réchauffement climatique), voire géopolitiques. Mais aussi de nos comportements individuels. Un parcours original à la découverte de l’avenir que nous fabriquons chaque jour.

Sommaire de l'ouvrage

  • AIMER

  • APPRENDRE

  • BOIRE DU VIN

  • CIRCULER DANS LA VILLE

  • CONDUIRE

  • CONSTRUIRE

  • CRÉER ARTIFICIELLEMENT LA VIE

  • CUISINER

  • CULTIVER LA TERRE

  • DÉCORER

  • DÉVELOPPER SON CORPS

  • DISPARAÎTRE

  • ENTENDRE

  • ETRE CONNECTE

  • EXPRIMER DES EMOTIONS

  • FABRIQUER

  • FAIRE DU SHOPPING

  • FAIRE DU TOURISME

  • FAIRE LA GUERRE

  • HABITER

  • LIRE

  • LIVRER DES MARCHANDISES

  • PAYER

  • PENSER

  • PROCREER

  • REGARDER LA TV

  • SE CHAUFFER, S’ECLAIRER

  • SE DIVERTIR

  • SE FAIRE AIDER

  • SE FAIRE BEAU

  • SE LAVER

  • SENTIR

  • SE NOURRIR

  • SE RENCONTRER

  • SE SOIGNER

  • SE SOUVENIR

  • S’HABILLER

  • SURVEILLER

  • VIEILLIR

  • VOIR

Extraits de l'ouvrage

Mais gardons-nous de jouer les Cassandre. Car malgré les inquiétudes légitimes, jamais notre monde n’a été aussi ouvert. Jamais l’espérance de vie n’a été aussi élevée. On a vu l’espace démocratique s’élargir et la conscience universelle progresser. On peut aussi évoquer la croissance du PIB par personne, une durée de vie plus longue, l’amélioration du niveau d’instruction, la baisse de la mortalité infantile. A quoi on peut ajouter un accès plus facile aux soins ainsi que l’augmentation du nombre de calories consommées par personne. Enfin la scolarisation a progressé. Voilà les bonnes nouvelles. En vérité, ce n’est pas la mondialisation qui est la cause de nos problèmes, c’est notre incapacité à faire face à certains problèmes concrets. Et peut-être bien notre manque de confiance.

Il est temps de retrouver ce temps qui nous manque pour mieux appréhender l’avenir. Il est temps de privilégier la durée, pour mieux éclairer le présent. Et cela en s’appuyant sur l’expérience et la mémoire du passé. D’où cet « avant-goût » des années à venir.

Conduire
(…) Les avancées sur le plan du carburant et de l’écologie se traduisent en termes de sécurité et de confort. Le Centre de recherche de General Motors planche sur un système de communication numérique de « Vehicle to Vehicle » (VtoV) qui sera commercialisé d’ici une dizaine d’années. Permettant de prévenir les risques d’accident, ce système composé d’un transpondeur émettant en permanence des impulsions électroniques et d’un système de localisation GPS (Global Positionning System) dans un rayon de 400 mètres permet de détecter les anomalies de la circulation et d’y répondre quasi automatiquement. Chez Siemens, les ingénieurs travaillent sur des dispositifs de régulation offrant aux freins la possibilité de faire face aux urgences et de maintenir les écarts raisonnables entre véhicules. La chasse aux décibels est aussi une des priorités.

Entendre
(…) La recherche fondamentale sur l'audition se place dix ou vingt ans avant les applications cliniques qui découleront de son travail. La recherche française est leader dans le domaine de la génétique des surdités dont les avancées sont considérables. Le laboratoire Inserm de Christine Petit à Paris a identifié de très nombreux gènes responsables de surdités. Cette identification permettra certainement dans le futur d'élaborer des tests de dépistage précoces de la surdité et, à plus long terme, de mettre au point des moyens de réparation des gènes affectés par ces maladies génétiques. (…)

Etre connecté
En 2028, l’homme sera entré en symbiose avec les réseaux d’information. D’ici une dizaine d’années, Internet aura fédéré tous les réseaux fixes et mobiles de communication et de diffusion. Et plus personne ne sera hors connexion, comme nous le sommes aujourd’hui, à 90%. C’est ce qu’annoncent prospectivistes, ingénieurs et chercheurs en intelligence artificielle.(…)

S’habiller
Les fibres textiles naturelles - d'origine végétale ou animale, ou artificielles réalisées à partir de produits naturels- vont connaître un véritable engouement. Baobab, kapok, sisal, chanvre, ramie à base d'ortie… ces fibres vont-elles remplacer le polyester, dérivées du pétrole, tout en minimisant l'utilisation de produits polluants ? Performantes, elles apportent plus de confort, plus de technicité tout en respectant l'environnement.

Les auteurs : Yann de KERORGUEN et Estelle LEROY sont tous deux journalisrtes au quotidien économique La Tribune.

 

Les commentaires sont fermés.