Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 12 mai 2008

Après bienvenue chez les Ch'tis, voilà bienvenue chez les Matrixiens


Après bienvenue chez les Ch'tis, voilà bienvenue chez les Matrixiens

Depuis la désagrégation des institutions, la quête du sens n'est plus organisée de façon du bas vers le haut, mais ascendante. La société est dorénavant organisée autour d'individualités fonctionnant sur le principe d'une cellule autonome. Adieu solidarité, bienvenue dans les communautés éphémères. Dans cette organisation matricielle de l'univers, il appartient à chacun de cultiver sa différence, son style, son plus et d'assurer soi_même son self branding. Les gens sont redevenus propriétaires de leurs vies et c'est effectivement une expérience géniale mais qui vous désoriente dans un premier temps et génère un peu d'anxiété (un peu comme les gens libérés de prison après 20 ans d'univers carcéral)
Dans ce contexte, place à l'égoïsme, à l'individualisme. La vie devient une suite de transactions/conversations successives non reliées les unes aux autres. Une transaction hier ne vous engage pas pour demain. Vos actes ne vous engagent pas pour le futur. Chacun pour soi.
Rajoutez à cela l'accélération phénoménale du temps, les gens avancent de plus en plus vite, prennent leur décision de façon instantanée, ne calculent spécifiquement à moyen terme. Ils avancent sans réfléchir, sans affect, comme dans un jeu vidéo ou un logiciel informatique en 3D. Il faut capter un maximum de points (traduisez opportunités), être sur le qui vive sur toutes les vibrations du système. Il faut aussi savoir se protéger en gérant les égoïsmes de ses clients, de ses collègues et éviter un pétage de câbles face aux tensions dans les entreprises ou les organisations qui nous entourent. Donc on va contractualiser et utiliser un maximum de process pour éviter tout affect, tout choc relationnel et on se dirige tout doucement vers une forme de déshumanisation ou d'automatismes (cf. qualité de service en berne ou robotisée depuis 3 ans). Adieu management participatif ou autres utopies, nous sommes dans le management de la contrainte et de la rémunération déflationniste (sauf pour les emplois qualifiés de stratégiques ou les compétences clés d'une entreprise). Nous sommes dans l'ère du salarié jetable, car il est possible de faire son shopping RH dans un monde sans couture. Un monde déflationniste, car l'obsession c'est le prix le plus bas, payer le moins cher possible que cela soit dans le B to C que le B to B.
Dans le premier temps de cette nouvelle liberté, cette avancée vers la construction de soi, il est certain que le cerveau reptilien est le plus sollicité car on l'active de façon innée pour les types de situations de survie urbaines. La recette pour beaucoup, c'est alors le non attachement pour se préserver, ne pas souffrir d'une déception. Donc nous sommes dans un monde de transition de type matrix où la vie est un flux continu/incontinent de données/transactions/conversations, etc avec des normes rassurantes pour générer en mode automatique de la confiance.
Ce monde de tension permanente et vivant en plan vigipirate permanent, pas facile de s'émerveiller de choses poétiques au quotidien, de s'étonner d'une couleur merveilleuse ou d'avoir envie de comprendre où nous mènera notre prochain pas.
L'entreprise de son côté est dans en version béta permanente, avec des cycles rapides de desctruction (créatrice) / création pure, ce qui peut être un peu déstabilisant pour les âmes sensibles car cela donne le tourni.
Le secret de la survie c'est d'être unique, différent, créatif, être dans le changement permanent, être capable d'assurer sa propre promo non stop, bref prendre en charge son futur tout seul.
Toutefois, la vie étant un immense balancier, attendons la nouvelle Release de Matrix avec un Néo super humain ! Et puis les français avec leur nature créative et ayant l'esprit de contradiction, espérons que la rébellion va s'organiser prochainement pour un monde meilleur, avec des intelligences en réseau, d'autres formes de solidarité dans le monde réel et la fin de tensions stériles dans les entreprises, organisations ou groupes sociaux utilisant leur énergie à s'autodétruire plutôt qu'à bâtir. Bonne chance et à très bientôt !!!

Les commentaires sont fermés.