Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 13 mars 2013

Banque de détail 2020 : stop ou encore ?

Tout a changé : modes de vie, diversités culturelles du mille-feuille générationnel, révolution des e-usages (mobile, smartphone, tablette, etc), nouvelles postures du consommateur décomplexé et anti gaspi (et multi fournisseurs), pression du pouvoir d’achat laminé, quête de sens, course au temps et multi-tasking/multi-lifing, univers quotidien surinformé en temps réel, travail haché ou slashé ou même pas de travail, ultra concurrence sur des marchés arrivés à maturation (y compris pour le retail banking)… Et pour autant l’agence bancaire de 2013 ressemble furieusement à celle de 1983 mise à part les affiches en devanture, les guichets automatiques faisant papa-maman, le panneau  « l’agence ne détient pas de fonds » et quelques promos pour des assurances ou téléphones portables. De façon étrange, alors que tout est automatisé, dématérialisé, webisé…la banque d’aujourd’hui semble être en mode business as usual, avec des agences clonées à l’infini avec un risque de décrochage par rapport au monde réel (même si la plupart des banques proposent des services en ligne).

L'hyper client de la banque du futur existe déjà en 2013, mais quelles sont ses attentes ? A quoi rêve l’hyper client ? Quels sont les services qu’il attend ? La banque idéale : elle ressemblerait à quoi ? Quelle serait la relation client idéale ? A quoi ressemblerait une expérience waouah dans une agence bancaire dans un monde magique ? Une banque 100% digitale est-ce une tendance durable ou un modèle anecdotique ? Si la banque de détail du futur devait s’inspirer d’autres secteurs d’activités pour façonner différemment ses locaux, quel serait le benchmark idéal : luxe, restauration, fast food, entertainment, palaces, superette, etc ? 

A quoi va ressembler l'agence bancaire de 2020 : un espace lounge, un magasin nespresso, un lobby d'un grand hôtel, une supérette, une cyber plate forme high tech, une supérette pour pousser le caddie et acheter des services, une zone de services, un lieu pouvant hybrider plusieurs activités dont le retail banking, un lieu zen pour coacher les clients sur la gestion de leurs, finances, etc

Pour cogiter sur le sujet, c'est par ici...

http://lnkd.in/bVGkpP

Les commentaires sont fermés.