Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 mai 2008

Business du futur : soyez à contre courant !!!

845a9705765e42457969a762ed682e3c.jpgC'est quoi au fait les business de demain ?
2008, c'est l'année du changement

Si les français sont atteints de myopie ou de surdité quand ils sont citoyens, quand ils sont consommateurs la rebellion est en cours (exigence). Ils sont en quête de sens, de petit prix et d'étonnement. C'est un consommateur non linéaire, à la recherche d'expériences atypiques, sans stratégie globale pour consommer. Il est dans l'instantané, l'éphémère, l'expérience, l'unique, les 5 sens. Nécessité de provoquer de l'étonnement, provoquer une pulsion, une surprise, du décalage, du « bizarre », de la couleur, du tactile, mais tout en rassurant !! Il faut agir sur le design, le packaging, la mise en scène, le rêve, les alliances inattendues avec d'autres partenaires. Il faut interpeller le narcissisme du consommateur ou l'aider à donner du sens à son achat (dd, humanitaire, responsabilité sociale, « monde meilleur », éthique, prévention, sens du don, mécénat culturel...) !! Tout cela est bien sûr paradoxal car les gens veulent de l'unique, de l'émotion, du beau mais aussi de la sécurité, de la confiance et un mini-prix. Créez de l'actualité, des événements autour de votre produit ou service. Soyez à contre courant, plutôt qu'avec le troupeau. Si l'économie est traditionnellement analysée sous forme de secteurs d'activités, maintenant il faudra plutôt la considérer comme un nuage de points car on sera de plus en plus dans des activités hybrides et mouvantes. L'économie du futur, c'est des milliers et des milliers de niches. Allez vers le client, et donc découvrez ses passions et ses démons !!! Identifiez tous les détails de son mode de vie au quotidien pour le comprendre. Enfin n'oublions pas que nous sommes sur un mille feuille générationnel et ethnique disparate, nécessitant un ciblage précis.
Moralité... les entrepreneurs ne doivent hésiter à casser leur modèle économique du jour au lendemain s'ils constatent un retournement rapide. Ne pas hésiter à refaire entièrement leur lieu de vente pour plaire à une clientèle dont les goûts changent très rapidement et souvent de façon imprévisibles. Les nouveaux modèles économiques doivent anticiper un haut niveau d'innovation, des process qui permettent de satisfaire les contraintes financières du client final et surtout des cycles économiques très très courts ! Donc être prêt à se saborder rapidement pour reconstruire/rebondir immédiatement !!! Cela s'appelle la création de valeur.
L'idéal c'est d'être en veille permanente pour avoir au moins 6 mois à 3 ans d'avance sur les mutations qui vont impacter le secteur d'activité pour avoir à disposition des solutions alternatives. L'intelligence business est donc indispensable, quelque soit la taille de l'entreprise.
A noter la montée du B to B, car de plus en plus les entreprises ont besoin d'accompagnement pour assurer leur migration vers un monde 2.0, et au final les incantations stratégiques passent par la « coopération » avec l'humain, l'individu, même si en 2008 les entreprises ont tendance à utiliser le pouvoir comme outil de management... Toutefois il y a des managers visionnaires qui tracent le chemin. Entre ceux qui misent sur l'empowerment ou d'autres qui encapsulent l'art dans leur management ou leur stratégie (cf. une célèbre chaine d'bôtel qui vient de recruter comme patron l'ancien responsable du Palais de Tokyo), il suffit d'être patient !!!

Les commentaires sont fermés.