Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 13 janvier 2007

Nouvelle édition 2007 de l'annuaire de la prospective et du futur

Téléchargez sur SmartFutur.fr la seconde édition de Futur_Book, un annuaire avec 700 points d’entrée dans l’infosphère pour comprendre le monde de demain. Dans cette nouvelle édition, le plus exclusif c'est un classement des organismes par grands thèmes contrairement à la première édition 2006.

 

Au sommaire
  • Edito : 2007, le retour du futur ???
  • L’Annuaire des meilleurs organismes classés par thèmes et par type de langue.
  • Un stock de citations pour vous accompagner en 2007 et survivre au 21e siècle avec philosophie & humour
  • Une sélection de films culte pour anticiper le futur
  • Une liste des sigles d’organismes traitant du futur
  • Repérage names 2006 – 2007…

jeudi, 04 janvier 2007

2007, ze retour du futur ???

 medium_rodin_BD.jpg2007, ze retour du futur ???

Sans le savoir, des milliards de gens se sont retrouvés entrepreneurs de leur vie depuis 2006, sortant d’une longue ère où ils confiaient implicitement leur destin à des autorités d’un niveau supérieur [Etat, société[s], famille, etc]. Nous nous retrouvons libres, mais assujettis aux mêmes contraintes qu’avant, vivant dans un monde fragmenté sans projet collectif. Hasard du calendrier, la planète doit solutionner un amoncellement de difficultés susceptibles de provoquer des erreurs système, si l’humain ne fait rien.

 

2007_2015 : probabilité forte d’implosion à l’horizon, si… 

Si depuis 5 ans, le futur n’était pas très tendance, il revient très fort en 2007. L’empilement des signaux d’alerte n’est pas étranger à ce besoin de visibilité. C’est d’ailleurs un « must have » pour tout journal économique qui se respecte d’avoir une page futur, tendances, décryptage, prospective, etc ! Nous avons tous conscience d’être à un carrefour où en l’absence de réformes drastiques, les scénarios d’implosion et de déchirure sont plus que probable avant 2015 ! D’un monde à l’autre…

En moins de 3 ans nous sommes entrés sans transition dans un monde où tous nos repères traditionnels ont disparu.

Des puissances émergentes ont pris le leadership économique de la planète.

Face à des différences de coût de main d’œuvre de 1 à 20 [jusqu’à 1 à 100], la production de biens et services s’est déplacée instantanément pour satisfaire les critères de rentabilité financière des entreprises.

Les Etats nations ont vu leur pouvoir s’effriter au profit d’autres organisations ou de formes de régulation.

La vague du low cost a bousculé tous les modèles économiques traditionnels.

Le gratuit s’est imposé comme un système socio-économique viable.

Le pouvoir d’achat s’est effrité, la pauvreté a éperonné 7 millions de personnes [FR] et les classes moyennes ont été laminées.

La géopolitique est devenue multipolaire avec des interactions complexes avec en arrière plan la guerre économique, la compétition pour les ressources naturelles, le terrorisme.

L’invasion des technologies et la marche forcée vers la dématérialisation et le numérique/digital a généré de nouvelles lignes de fractures.

Le dérèglement climatique n’est plus classé au rayon science-fiction puisque c’est du domaine de l’observable pour chacun de nous.

Le temps s’est accéléré. Un phénomène qui mettait 10 ans avant de transformer notre société, va se propager en moins de 6 mois car nous sommes dans un monde sans couture via le web et le néolibéralisme, courant conducteur de la planète.

Convergence de signaux d’alerte = climat anxiogène [Lost in translation…]

Qui n’a jamais ressenti en 2005 ou 2006 une des situations suivantes : confusion, peur, incertitude, désorientation, déception, sentiment d’insécurité, souffrance mentale, solitude, obéissance automatique/compliance excessive, immobilité/stupeur, mutisme, incompréhension. Normal d’être déboussolé dans ce qui peut être perçu par un chaos ambiant… Absence de visibilité, confusion & blurring dans cette période de transition créent un climat anxiogène. Dans ce contexte, nos comportements archaïques réactivés et le cerveau reptilien reprend du service en plein 21e siècle.

Peu de gens sont à même de faire l’éloge de l’insécurité et d’être autotélique. A ce titre, seules les civilisations asiatiques embarquent une vision holistique permettant d’assumer le vide, le changement, l’incertain.

Aujourd’hui tous les mécanismes traditionnels de solidarité ont disparu et l’individu ne doit plus compter que sur lui-même, être l’entrepreneur de sa vie à l’insu de son plein gré. D’autres formes de liens sociaux et d’entraide sont en cours de réinvention. La société civile doit s’organiser avec un ensemble d’individus narcissiques et égocentriques enfermés dans leur bulle mais ayant un besoin paradoxal de lien et de sens global. Cet individu est à la fois très puissant et très fragile. Une rumeur répandue par une seule personne peut détruire une marque en moins d’une semaine. Entre soumission et rébellion, l’humain post-moderne est déchiré entre le besoin de conformité et de l’envie d’assumer sa liberté.

Repérages 2006_2007 chez les humains

Pour anticiper les évolutions du monde, quelques repérages en basse altitude chez les humains…

  1. Schizophrénie, multi personnalités & avatars. Tout au long de la journée, nous incarnons plusieurs personnages, avec à chaque fois un rôle différent. Sur internet nous pouvons avoir plusieurs vies cloisonnées en toute sécurité et « vivre » des vies différentes. Chacun de nos avatars peut émettre des positions paradoxales et chacun peut s’essayer à plusieurs formes de soi. Entre exhibition et expression de soi…
  2. Défiance généralisée vis-à-vis toute figure incarnant l’autorité [entreprise, Etat, marques, syndicats, etc] : entre sentiment de trahison & narcissisme. Déception/désenchantement du consommateur, du salarié, du citoyen.
  3. Les « amateurs » s’organisent face aux « professionnels » dans des communautés virtuelles pour élaborer leurs propres solutions. Avec le savoir accumulé, les membres rassemblés, il s’agit de groupes de pression. Ressenti = buzz, et en ce domaine, celui qui « bénéficie » d’un buzz négatif doit déclencher un blitz krieg.
  4. A l’instar du monde du travail [flexibilité, CDD, ], le couple est soumis aux mêmes aléas de la précarité et de l’éphémère. La hype fidélité [fidélité à durée déterminée] est arrivée entre serial amour, addiction à Meetic, désenchantement, relation frivole, jeu amoureux ou déviance. On recompose à l’infini.
  5. Les réseaux sociaux, les tribus, les communautés, les hubs identitaires qui sont des créateurs de liens. La network attitude devient une nécessité car chacun doit être son propre promoteur.
  6. Le monde du travail est devenu un lieu d’insécurité et de non bonheur. La règle est de faire plus avec moins de moyens et on presse le citron à l’infini.
  7. La norme c’est la culture de l’immédiateté, de l’instantané, de l’éphémère, de l’émotion où chaque moment de vie est comme une expérience unique, sans engagement.
  8. Développement de l’agressivité dans les micro comportements au quotidien [pulsion sadique, narcissisme, égoïsme exacerbé, comportement primaire, come back du cerveau reptilien, rapport de forces, harcèlement, jeux de pouvoir, paranoïa].
  9. Développement des déviances expérimentales, des addictions ou des régressions, comme terrain de jeu et de construction [ou déconstruction selon le cas !], le cas le plus soft étant l’hyper consommation comme béquille pour les déficits de vie ou les déçus de tout.
  10. Le grand retour des discours incantatoires, des injonctions paradoxales, de la propagande au quotidien, des auto prophéties rassurantes, des euphémismes, de la pensée unique, de la manipulation sémantique, du mensonge ouaté, des usurpateurs. Il y a une forme de bienveillance face au mensonge qui est un délit anodin, banalisé.
  11. Les systèmes socio-économiques parallèles pour renforcer ou les solidarités de groupes sociaux ou ethniques. Il peut s’agir d’économies parallèles, de systèmes de financements privés, de transactions intragroupe, de trocs, de solidarité ou d’économies souterraines.
  12. Obsession maladive pour la normalité, la performance maximum, la sécurité, la beauté, la perfection.
De leur côté, les jeunes vivent à 1000 % à l’heure de l’Europe, des nouvelles technologies, de la réalité virtuelle, du tribalisme coopératif, des nouveaux codes de communication, avec une capacité à être multitâches, à switcher naturellement entre le virtuel et le réel, à externaliser une partie de leurs processus neuronaux à internet, à appréhender la complexité, à gérer des images, à être dans l’instant sans aucun tabou ou limite. Ils sont sur le point d’arriver avec leurs codes paradoxaux non solubles à ce jour dans LE système, des codes encore illisibles mais portés par des individus ayant assisté à la trahison de leurs parents [dans le sens où l’entreprise, l’Etat, les marques, la société civile, ont réécrit unilatéralement les règles du jeu] et donc d’une lucidité aigue.

 

Pour éviter les maux du futur, dépolluer d’abord les mots, revenir au sens originel !!!

Il est urgent de déglobaliser le futur, de le sortir des étiquettes [altermondialisme, déclinologue, néolibéraliste, etc] qui enferment les individus dans des rôles et surtout de sortir du baratin omniprésent de notre société « moderne ». Il nous faut retrouver le vrai sens des mots, avec un souci permanent de la vérité, de l’écoute de l’autre, une acuité exacerbée par rapport au monde réel, une vigilance de tous les instants sur notre sémantique. La dépollution des mots est un pré-requis pour faire correspondre ce que nous pensons, ce que nous disons puis ce que nous faisons… Un énorme chantier sur la vérité et la sincérité que chacun de nous peut entamer.

Simultanément, nous devons aussi faire l’effort de comprendre ce qui se passe autour de nous et avoir le courage de penser différemment des autres !!!

C’est l’objet de Futur_Book 2007 qui propose de multiples points d’entrée dans l’infosphère pour aller chercher vous-même de l’information et de pratiquer ensuite l’art de la zététique pour vous forger votre propre pensée (mise en ligne mi-janvier 2007)

2007_2015 : d’un monde à l’autre, mais lequel ? : Le futur sera vraisemblablement ascendant [fabriqué plus par les individus & les entreprises que par les politiques ou les Etats], fractal, multipolaire, modulable, collaboratif, interconnecté, paradoxal et toujours marqué par l’individualisme avec en arrière-plan du communautarisme intensif [dans le monde réel ou sur le Web]. Le futur sera plus que jamais une immense ruche où chacun, conscient de sa vulnérabilité dans un univers hyperconcurrentiel et corrosif, devra être l’auteur de sa vie avec le soucis d’y donner un sens global… Agir tout en étant dans sa bulle !!! Les technos vont continuer à envahir les interstices de la vie quotidienne avec le M2M, P2M, P2P, etc Le triangle mondial du low cost et de la déflation vont accélérer les phénomènes de paupérisation dans les pays développés et accroître les fractures sociales, notamment en France. Réinvention, renaissance, recomposition, re-création, changement seront donc au menu des 10 prochaines années à venir !!!!